TENNIS : S’il ne pleut pas… aujourd'hui aussi !

  • PDF

TENNIS

Tournoi de Roland-Garros

S’il ne pleut pas… aujourd'hui aussi !

La journée d’hier a été perturbée par la pluie. Ce qui a contraint les organisateurs du tournoi de Rolansd-Garros à modifier le programme du jour. Et cela n’a pas été du goût de tout le monde, comme on l’imagine.

De notre envoyé spécial à Roland-Garros, Omar Aït Ouméziane

Elle est revenue hier, sans crier gare ! Elle ? La pluie. Cette «tradition» du tournoi de Roland-Garros n’a pas été appréciée par tous ceux qui n’étaient venus que pour voir le match de «leur» joueur, le local Gaël Monfils contre le Britannique Andy Murray, et qui appréhendaient fortement le report de la rencontre au lendemain. Il est vrai que cette confrontation promettait des sensations fortes, celles que Monfils, surtout, sait faire vivre à ses nombreux et passionnés supporters. Une autre opposition était également attendue avec impatience par le public. Celle qui devait mettre aux prises les deux joueurs espagnols en forme du moment : Rafael Nadal et David Ferrer. Du coup, ne sachant pas ce qui va effectivement se produire, intéressons-nous au programme d’aujourd’hui.

Sharapova face à la révélation canadienne

Il faut croire que la Russe Maria Sharapova s’est muée en «examinatrice» des futures grandes du circuit de la WTA. En effet, les aléas du tableau féminin, chamboulé par les éliminations des trois meilleures joueuses du monde (Serena Williams, Na Li et Agnieszka Rawandska), ont fait que la lauréate de 2012 s’est retrouvée, dans sa section, avec l’Espagnole, ou Vénézuélienne (elle devra choisir en automne prochain), Garbine Muguruza. Celle-là même qui a bouté hors du tournoi, ni plus ni moins que la number one mondiale, l’Américaine Serena Willams. Maria a su éviter cet écueil après des sueurs froides dans le premier set. Et voici que maintenant, c’est l’autre révélation du tournoi, la Canadienne Eugénie Bouchard, qui se présente à elle. Et pas pour lui offrir des roses ! Du fait des disparitions citées plus haut, la Russe est en effet devenue la grandissime favorite du tournoi des dames. C’est une pression qu’elle sait néanmoins gérer, grâce à toute l’expérience qui est la sienne. De son côté, Bouchard, aussi gracieuse que sa réputée adversaire, a, nous dit-on, «programmé sa vie et ses victoires». Le match contre Sharapova, la joueuse au Grand Chelem en carrière, est de ceux qu’il lui faut gagner pour être, enfin, prise au sérieux par les médias, exception faite de ceux de son pays, qui savent très bien à qui ils ont affaire.

 

Des Championnats d’Afrique des jeunes à Alger, en 2015

Invité de la Fédération française de tennis (FFT), le Dr Mohamed Bouabdallah, président de la Fédération algérienne en charge de la discipline était présent hier au tirage au sort des groupes mondiaux, I et II, de la Fed Cup (équivalent féminin de la Coupe Davis chez les messieurs). Au moment où nous l’avions contacté, le Dr Bouabdallah était en grande conversation avec un des plus grands experts de la Fédération internationale, le Français Franck Couraud. L’entretien, auquel votre serviteur a été convié, portait sur la possibilité d’organiser les championnats d’Afrique des jeunes (14 ans et 16 ans) à Alger, l’année prochaine. Le Dr Bouabdallah, fort du soutien très important du ministre des Sports, Mohammed Tahmi, a bon espoir de décrocher le feu vert de la FIT. Plus d’informations dans la prochaine édition.

O.A.O.

 

La CAT sollicite l’Europe

La Confédération africaine de tennis (CAT), présidée par le Tunisien Tarek Chérif, passe à un autre volet de son action continentale. Présent hier au tirage au sort de la Fed Cup 2015, le président de la CAT nous a appris que son instance va signer «une convention de coopération avec la Fédération française de tennis (FFT) et Tennis Europe (TE). Le but de cette convention est notamment de favoriser le développement du tennis en Afrique, grâce aux ressources humaines et au savoir-faire de la FFT dans des domaines tels que la formation d’entraîneurs, de formateurs de cadres ou encore de dirigeants et d’arbitres». Cette convention, qui devait être signée hier, en fin d’après-midi, concerne également «la construction des courts et leur entretien». Nous en reparlerons dans une prochaine édition.

O.A.O.

 

Le gâteau d’anniversaire de Nadal

On fait bien les choses à Roland-Garros et Rafael Nadal apprécie. Chaque année, le number one mondial fête son anniversaire au stade. Celui de 2014 n’a pas échappé à la règle désormais bien établie dans le French Open. Né le 3 juin 1986, l’Espagnol a soufflé ses 28 bougies mardi au «Pasta Bar» du Player’s Lounge du court central Philippe-Chatrier. «Rafa» a eu droit à un splendide gâteau. Il a dit merci publiquement et sur son compte Twitter. Poli, le bonhomme !

Le mental du N1 mondial

Tout le monde sait que Rafael Nadal a un mental à toute épreuve. Il ne lâche jamais un point et ce, quel que soit le score en sa faveur. Il l’a dit à nos confrères du Figaro : «Le sport, c’est se battre, souffrir, se dépasser. Toutes ces choses composent le duel : vous perdez ou vous gagnez. J’aime la compétition, j’aime gagner. J’essaie de donner le meilleur dans tout ce que je fais. Il n’y a pas de chance au tennis. C’est un jeu technique qui nécessite d’être plus fort psychologiquement que vos adversaires.» La recette semble facile, elle ne l’est pas du tout. Nadal est un monstre de travail sur le court. On l’a vu à l’entraînement.

Monfils contre le gaspillage alimentaire

Des restaurateurs et traiteurs du tournoi se sont associés afin de lutter contre le gaspillage alimentaire en revalorisant les surplus. Cette opération, soutenue par la Fédération française de tennis (FFT), est placée sous le parrainage du joueur français Gaël Monfils. Plus de 10.000 repas ont déjà été offerts à des associations humanitaires venant en aide aux personnes en difficulté. Que Gaël Monfils apporte son aura à cette opération montre un côté du personnage que nous ne connaissions pas. Pour le président de la FFT, Jean Gachassin, «ce projet solidaire s’inscrit pleinement dans la politique de responsabilité sociétale de la FFT. C’est pourquoi nous soutenons ce projet et sommes heureux qu’il soit parrainé par Gaël Monfils».

On aimerait tellement que la Fédération algérienne de… football, entre autres, suive cet exemple. A la veille du prochain ramadan, ce serait la moindre des choses, n’est-ce-pas ?