TENNIS : Pluie ou pas, Djokovic gagne, Nadal aussi

  • PDF

TENNIS

Tournoi de Roland-Garros

Pluie ou pas, Djokovic gagne, Nadal aussi

Par Omar Aït Ouméziane

La pluie, cette intruse tant détestée par les joueurs, a encore fait des siennes, hier, au tournoi de Roland-Garros. La pluie a même contraint les organisateurs à interrompre les parties durant plus d’une heure.

Le premier tour du tournoi de Roland-Garros, qui se déroule à Paris, du 25 mai au 8 juin, a été quelque peu perturbé hier par la pluie. Il est vrai que c’est une « habitude » courante dans cette seconde levée du Grand Chelem 2014. Plusieurs stars étaient en lice dans cette deuxième journée du tableau final, aussi bien chez les messieurs que chez les dames. Les trois meilleurs joueurs du londe étaient au programme. Le Serbe Novak Djokovic n’a pas tellement perdu de temps sur le court Philippe-Chatrier, hors l’intermède pluvieux, bien évidemment. Le numéro deux mondial, sur lequel ils sont très nombreux à miser, s’est débarrassé du Portugais Joao Sousa, sur le score de 6-1, 6-2, 6-4, après 1h50' de jeu. Au deuxième tour, il sera opposé au Français Jérémy Chardy. « Exilé » sur le « Suzanne-Lenglen », Rafael Nadal, le tenant du titre, ne s’est pas formalisé pour autant : 6-0 6-3 6-. Robby Ginepri n’a rien compris !

Elimination de Nishikori

Ceux qui espéraient voir le Japonais Kei Nishikori (N9 mondial) aller loin dans le tableau sont repartis déçus par la défaite de leur préféré face Slovaque Martin Klizan, vainqueur en trois sets seulement : (7-6 [4], 6-1, 6-2. Cette sortie prématurée de Nishikori est probablement la conséquence de sa blessure au dos au Masters 1000 de Madrid, survenue il y a quinze jours. Un manque d’entraînement fatal à l’un des outsiders les plus sérieux de la quinzaine parisienne. A l’issue du match, le Japonais a déclaré a déclaré à nos confrères de L’Equipe : «Je suis déjà content d'avoir fini le match. Evidemment, je suis déçu que mon match était, je ne dirais pas très mauvais, mais pas parfait pour moi. Je manquais d'entraînement et je savais que ce serait difficile, que ça allait se passer comme ça. C'étaient mes premiers points depuis Madrid, je n'avais pas beaucoup de rythme et je n'ai pas pu servir à 100%. C'est triste de perdre au premier tour parce que j'ai bien joué sur terre battue, ce printemps en Europe. «

Un match dans le match

Le tennis féminin français possède deux joueuses qui sont en mesure de faire vibrer le public local, sinon cette année, du moins dans les prochaines éditions de Roland-Garros. II s’agit de deux futures championnes du circuit, Alizé Cornet et Caroline Garcia. La première s’est qualifiée hier, assez rapidement, aux dépens de l’Australienne Ashleigh Barty (6-2 6-1). La seconde aura, aujourd’hui, un match assez compliqué contre la Serbe Ana Ivanovic. Pour l’instant, médiatiquement parlant, « Caro » mène au score depuis ses exploits en Fed Cup, mais Alizé va tout faire pour rediriger les projecteurs sur sa personne.

O.A.O.