TENNIS : Oran puis Alger : le Serbe Krstin ne lâche rien !

  • PDF

TENNIS

Finale du Tournoi international de Ben Aknoun (Futures 2)

Oran puis Alger : le Serbe Krstin ne lâche rien !

Par Omar Aït Ouméziane

La finale du second tournoi (dédié à la mémoire de Slim Zanat) du circuit international professionnel des « Futures », organisé par la Fédération algérienne de tennis (FAT), au TCP Les Palmiers (Ben Aknoun), a consacré la suprématie du Serbe Pedja Krstin.

Déjà vainqueur du « Futures 1 » d’Oran, la semaine dernière, le Serbe Pedja Krstin, classé 325ème joueur mondial, tête de série N2 du tableau final de simple du « Futures 2 » d’Alger, qui a pris fin hier au TCP Les Palmiers (Ben Aknoun), a poursuivi sur sa lancée de l’Ouest algérien. En effet, Krstin s’est imposé, non sans douleur, à l’Italien Matteo Marrai (740), tête de série N8, sur le score de 6-7(8), 6-2, 6-2. Le public présent sur les gradins du Central du TCP, a suivi une finale où le Serbe n’a pas eu son rayonnement habituel, tout particulièrement dans la manche initiale où Krstin a été mené 4-0, puis 5-1. Marrai a même servi à 5-2 pour le gain de la manche. Son adversaire le mit alors sous pression, le contraignant à aller au tie-break. Alors que l’on pensait le Serbe, favori du match, en mesure de remettre de l’ordre dans ses actions offensives, c’est, au contraire, le Transalpin qui s’adjugea le jeu décisif à 8. Pour perdre pied complètement ensuite ! En effet, ayant retrouvé son second souffle, Krstin égalisa d’abord à un set partout avant de lever le poing de la victoire dans cette finale bien arbitrée par l’Algérien Kamyl Aoudia. Score : 6-7(8), 6-2, 6-2. Le vainqueur a empoché 2 160 $ et marqué 27 points pour le classement mondial de l’ATP. Marrai, de son côté, a eu droit 1 272 $ et 15 points.

Le tournoi du TCP (Futures 2), parrainé par le concessionnaire automobile, Diamal Chevrolet et Ifri, a été dirigé par le DOS de la FAT, Hamza Khelassi.

C’est le juge-arbitre international tunisien, Kamel Belhaj Alaya, qui a supervisé ce circuit professionnel des « Futures ».

Nous reviendrons plus longuement sur cette compétition dans notre prochaine édition.

O.A.O

Impressions…

Belkacem Dridi, chargé de communication FAT :

« Un travail passionnant »

« Mon travail est de plus en plus passionnant dans ce domaine de la communication sportive. Avec mon premier tournoi international, je découvre tout un autre monde. Aidé dans ce tournoi par le DEN, Mohamed Bouchabou, et Karim Saâdallah, bien conseillé par le Dr Mohamed Bouabdallah, président de la FAT, qui est très sensible à tout ce qui a trait à la communication fédérale, je ne peux que m’améliorer progressivement. Je sais que les journalistes ont un travail difficile et je fais donc tout mon possible pour être constamment à leur écoute, dans l’intérêt de la discipline. »

O.A.O.