TENNIS : Le Serbe Krstin veut refaire le « coup » d’Oran

  • PDF

TENNIS

Finale du Tournoi international de Ben Aknoun (Futures 2)

Le Serbe Krstin veut refaire le « coup » d’Oran

Par Omar Aït Ouméziane

La finale du second tournoi (dédié à la mémoire de Slim Zanat) du circuit international professionnel des « Futures », organisé par la Fédération algérienne de tennis (FAT), au TCP Les Palmiers (Ben Aknoun), mettra aux prises l’Italien Matteo Marrai et le Serbe Pedja Krstin.

Les têtes de série N1, le Belge Germain Gigounon (243ème mondial), et N2, le Serbe Pedja Krstin (325), vainqueur du « Futures 1 » d’Oran, la semaine dernière, ne se retrouveront pas en finale aujourd’hui. En effet, le Belge Yannick Vandenbulcke (726), tête de série N7, a réalisé une performance en quart de finale en prenant le meilleur sur son compatriote, sur le score de 6-4 6-2. C’est la seconde fois de suite que Gigounon ne va pas jusqu’au bout du tableau. Il avait déjà vécu cette mésaventure dans le tournoi d’Oran où il s’était incliné, en quart également, devant le Français Laurent Recouderc. Mais, dans le dernier carré, hier, Vandenbulcke n’a pu rééditer son exploit de la veille. Son adversaire, tête de série N8, l’Italien Matteo Marrai (740) a terminé plus fort que lui dans la troisième manche de leur match : 6-2, 2-6, 6-2. C’est donc lui qui affrontera aujourd’hui, le Serbe Pedja Krstin. Ce dernier, au tour précédent, avait disposé du Français Laurent Rochette (644), en deux manches : 6-4 6-2. Ce matin (10h30), le Serbe tentera de s’imposer pour la seconde fois de suite dans ce circuit international des « Futures ». Après Oran, et sa victoire face au Français Jordan Ubiergo, Krstin est en mesure de prendre encore les 27 points ATP et les 2 160 $ revenant au vainqueur.

En double, la finale a été remportée par les Belges Julien Dubail- Germain Gigounon face aux Espagnols Marc Garcia Roman-Pol Toledo Bague (6-3 6-4).

Le tournoi du TCP (Futures 2), parrainé par le concessionnaire automobile, Diamal Chevrolet,et Ifri, dirigé par le DOS de la FAT, Hamza Khelassi, est doté de 15 000 $.

Les tableaux sont placés sous la responsabilité du Tunisien Kamel Belhaj Alaya, juge-arbitre international de ce circuit professionnel des « Futures », assisté par les arbitres algériens suivants : Kamyl Aoudia (Bronze badge), Nassim Belazri, Abderrahmane Cherifa , Hakim Fateh, Amine Mohatet (tous White badge), Walid Bouaouiche, Adel Guidoum, Sofiane Masmoudi, Mohamed Chemseddine Oulhaci (tous Green badge).

O.A.O

Les résultats

<> SIMPLE (Tableau final)

Quarts de finale

(7) Yannick Vandenbulcke (BEL-726) b. (1) Germain Gigounon (BEL-243) 6-4 6-2

(8) Matteo Marrai (ITA-740) b. (4) Andre Gaspar Murta (POR-611) 7-6(6) 6-3

(5) Laurent Rochette (FRA-644)- b. (3) Pol Toledo Bague (ESP-565) 7-5 6-2

(2) Pedja Krstin (SRB-325) b. Samuel Bensoussan (FRA-996) 6-1 63

Demi-finales

(8) Matteo Marrai (ITA-740) b. (7) Yannick Vandenbulcke (BEL-726) 6-2 2-6 6-2

(2) Pedja Krstin (SRB-325) b. (5) Laurent Rochette (FRA-644) 6-4 6-2

Finale, ce matin, 10h30 (Arbitre : Kamyl Aoudia)

(8) Matteo Marrai (ITA-740)- (2) Pedja Krstin (SRB-325)

<> DOUBLE (Tableau final)

Finale (Arbitre : Kamyl Aoudia)

Julien Dubail- Germain Gigounon (BEL) b. Marc Garcia Roman-Pol Toledo Bague (ESP) 6-3 6-4

Impressions…

Hamza Khelassi, directeur du tournoi :

« Une expérience enrichissante pour moi »

« C’est mon premier « Futures » international en tant que directeur de tournoi. Je dois reconnaître que j’étais quelque peu stressé avant la compétition mais une fois dans le bain, tout s’est bien passé. C’est grâce aussi à l’aide des membres du comité d’organisation, présidé par un élu fédéral, Mohamed Dahmani, que j’arrive à m’en sortir. J’ai la chance de compter également sur le fair-play des joueurs, facilité, il est vrai, par la qualité de l’arbitrage. Nos arbitres internationaux sont à la hauteur de ce que nous attendions d’eux. Le juge-arbitre de la compétition, le Tunisien Kamel Belhaj Alaya, l’a d’ailleurs reconnu. A titre personnel, ce tournoi est une expérience enrichissante. »

O.A.O.