TENNIS : Le Serbe Pedja Krstin se fait respecter !

  • PDF

TENNIS

Tournoi international d’Oran (Futures 1)

Le Serbe Pedja Krstin se fait respecter !

Par Omar Aït Ouméziane

La « terreur » des têtes de série, le Français Jordan Ubiergo, classé 1039ème mondial, a fini par céder, hier, devant le Serbe Pedja Krstin (326ème), en finale du tournoi international d’Oran, catégorie des « Futures », qui s’est déroulé du 29 mars au 5 avril, au Lawn Tennis Club (géré par l’OPOW).

Ce tournoi, d’une dotation de quinze mille dollars, était dédié à la mémoire du regretté entraîneur « Abdelnacer Mezdad », dont le père, Hocine, a marqué de son empreinte, avec son éternel rival d’alors, Abdesselam Mahmoudi, l’histoire du tennis algérien.

La finale, arbitrée par Hakim Fateh, président de la Ligue d’Oran de Tennis (LOT), a bien commencé pour celui que le public voyait comme un possible vainqueur. En effet, le Français Jordan Ubiergo, n’a pas du tout volé sa place dans le dernier match du tournoi. Dans les tours précédents, il avait proprement éliminé trois têtes de série. Dans l’ordre, l’Espagnol David Perez-Sans (475), l’Italien Omar Giacalone (653) et le Français Laurent Recouderc (546).

Comme, dit-on, l’appétit vient en mangeant, il était tout à fait naturel que l’outsider se voit pousser des ailes. Ubiergo a d’ailleurs mené 3-0 dans la première manche avant que le Serbe Pedja Krstin, qui n’était pas pour rien la tête de série N2, ne revienne à 3 partout. La chance du Français était passée puisque, à 6-6, les deux joueurs étaient tenus de se départager au tie-break. Le Serbe l’emporta à 5. Dans la seconde manche, il finit à toute allure : 6-1. C’en était fini des espoirs du Français. Il se consolera quand même avec ses trois performances qui vont le faire progresser au classement mondial qui sera publié demain par l’ATP.

Nous rappellerons, et certainement pas pour enfoncer le clou, que quatre tennismen algériens, invités (wild-cards) au tableau final de simple par la Fédération algérienne de tennis (FAT), ont été éliminés dès le premier tour. Il s’agit de Mohamed Hassan, Abdelwahid Henni, Mohamed Amine Kerroum et Mohamed Nazim Makhlouf. Des éliminations, répétons-le, qu’il faut savoir relativiser, les nôtres n’ayant pas les mêmes possibilités, surtout d’ordre financier, que leurs adversaires.

C’est le juge-arbitre tunisien, Kamel Belhaj Alaya, qui a supervisé les tableaux de simple et de double. La direction du tournoi a placée sous l’autorité de Abed Belabbès, un ancien joueur.

Treize pays étaient représentés à Oran: Algérie, Belgique, Canada, Croatie, Espagne, France, Italie, Japon, Mali, Maroc, Pays-Bas, Portugal et Serbie.

Les organisateurs ont reçu le soutien de la wilaya et l’APC d’Oran, du concessionnaire automobile Diamal-Chevrolet, Ifri et Sophal.

Les résultats-

<> SIMPLE (Tableau final)

Second tour

(1) Germain Gigounon (BEL-244) b. Isade Juneau (CAN-1262) 6-1, 6-3

(5) Laurent Recouderc (FRA-546) b. Jorge Martinez-Martnez (ESP-1515) 6-4, 6-1

Jordan Ubiergo (FRA-1039) b. Samuel Bensoussan (FRA-996) 6-3, 7-6(5)

(6) Omar Giacalone (ITA-653) b. Mehdi Jdi (MAR-1204) 6-4, 6-0

(7) Julien Dubail (BEL-738) b. Rémy Chala (FRA-1478) 6-4, 7-6(4)

(3) Yannik Reuter (BEL-331) b. David Pel (NED-1123) 6-1, 6-1

(8) Matteo Marrai (ITA-832) b. Ferdinando Bonucelli (ITA-1409) 6-3, 7-5

(2) Pedja Krstin (SRB-326) b. Teri Groll (FRA-1506) 6-1, 6-1

Quarts de finale

(5) Laurent Recouderc (FRA-546) b. (1) Germain Gigounon (BEL-244) 6-3, 6-2

Jordan Ubiergo (FRA-1039) b. (6) Omar Giacalone (ITA-653) 6-3, 7-6(9)

(3) Yannik Reuter (BEL-331) b. (7) Julien Dubail (BEL-738) 7-5, 6-2

(2) Pedja Krstin (SRB-326) b. (8) Matteo Marrai (ITA-832) 6-1, 6-1

Demi-finales

Jordan Ubiergo (FRA-1039) b. (5) Laurent Recouderc (FRA-546) 7-6(4), 6-7(4), 6-2

(2) Pedja Krstin (SRB-326) b. (3) Yannik Reuter (BEL-331) 6-4, 6-2

Finale (Arbitre : Hakim Fateh)

(2) Pedja Krstin (SRB-326) b. Jordan Ubiergo (FRA-1039) 7-6(5), 6-1

<> DOUBLE

Finale (Arbitre : Amine Mohatet)

(2) Omar Giacalone (ITA)- Matteo Marrai (ITA) b. (1) Germain Gigounon (BEL)- Yannik Reuter (BEL) 7-5, 4-6, (10-5)

Impressions…

Abed Belabbès, directeur du tournoi :

« Tout s’est bien passé »

« Nous avons vraiment fait le maximum, avec l’aide de tous, bien évidemment. On a senti que tout le monde voulait que notre tournoi international soit une réussite. Et, sans prétention aucune, on peut considérer que c’est une réussite sur tous les plans. Le tennis à Oran tenait absolument à rendre un vibrant hommage à la mémoire du regretté entraîneur Abdelnacer Mezdad. Toute sa famille a été profondément émue par ce geste et celui de la Fédération algérienne de tennis qui a domicilié ce tournoi chez nous. En tant que directeur du tournoi, je suis personnellement très touché que l’on m’ait fait confiance. Permettez-moi, à travers Planète Sport, de remercier très chaleureusement tous ceux qui ont tenu à contribuer à la réussite de ce tournoi. »

O.A.O