TENNIS : « Ne pas focaliser sur les résultats de nos joueurs »

  • PDF

TENNIS

Tournoi international d’Oran (Futures 1)

Abed Belabbès (Dir. du tournoi »

« Ne pas focaliser sur les résultats de nos joueurs »

Par Omar Aït Ouméziane

Organisé par la Fédération algérienne de tennis (FAT), le tournoi international d’Oran, dédié à la mémoire de Abdelnacer Mezdad, repris dans le calendrier officiel des « Futures », n’a plus de tennismen algériens dans le tableau final qui se déroule, depuis lundi dernier, sur les courts du Lawn Tennis Club (LTCO), situé dans le quartier de Hai Essalem.

En effet, dans ce « Futures 1 » d’Oran, dont le juge-arbitre est le Tunisien Kamel Belhaj Alaya, les quatre joueurs algériens qui avaient bénéficié de wild-cards (invitations), ont été éliminés dès le premier tour du tableau final de simple. Lundi dernier (voir notre édition d’hier), nous avions « perdu » deux joueurs : Abdelwahid Henni éliminé par le Hollandais David Pel (classé 1123ème mondial), sur le score de 6-2, 6-4, et Mohamed Amine Kerroum

défait par le Français Teri Groll (1506), en 6-1, 6-2. Lors de la journée d’hier, deux de nos espoirs ont également été sortis du tableau. Le junior Mohamed Nazim Makhlouf, malgré tout son désir de bien faire, a fini par s’incliner devant la tête de série N 6 du tableau, l’Italien Omar Giacalone, vainqueur en deux manches : 6-1, 6-2. Le finaliste du championnat d’Algérie 2013, Mohamed Hassan, l’une de nos meilleures cartes dans ce « Futures 1 » d’Oran, n’a pas pu, lui non plus, répondre à l’attente du public en passant au second tour. Le joueur du Tennis Club Les Palmiers de Ben Aknoun (Alger) a été contraint, à son tour, de baisser pavillon devant l’Italien Ferdinando Bonucelli (issu des qualifications), en 6-1, 6-2.

Et comme les mauvaises nouvelles viennent par « paquets », il faut également savoir que nos paires de double n’ont pas fait mieux qu’en simple. Aymen Ikhlef et Hichem Yasri ont perdu face aux Français Samuel Bensoussan et Rémy Chala, en 6-2, 6-3. De leur côté, Makhlouf et Amir Abdelkader Zioui subissaient le même sort contre les Italiens Giacalone et Matteo Marrai (têtes de série N2), en 6-1, 6-1.

« C’est un tournoi de bon niveau »

Contacté hier, à l’issue du quatrième et dernier résultat de simple de nos représentants dans cette compétition, le directeur du tournoi, en l’occurrence Abed Belabbès, lui-même ancien joueur de tennis, a bien voulu nous faire part de ses impressions : « Il y a lieu de dire de suite que ce « Futures 1 », que nous avons le privilège d’accueillir dans le plus grand club de la région Ouest de notre pays, je veux nommer le Lawn Tennis Club d’Oran, est d’un bon niveau technique. Tous ceux qui ont assisté aux matchs ont pu le constater. En matière d’organisation, tout se déroule comme sur des roulettes, grâce au soutien constant de tous les responsables concernés, de près ou de loin, par ce tournoi. S’agissant maintenant de nos joueurs, je crois, très sincèrement, qu’il faut éviter de trop focaliser sur leurs résultats, parce que l’on ne peut comparer entre elles que des situations identiques. Alors que les joueurs étrangers ont des dizaines de matchs dans les jambes, parce qu’ils sont régulièrement sur le circuit international, les nôtres, malheureusement pour eux, se contentent de la compétition nationale. Laquelle n’est pars fournie en tournois seniors, et ce, pour un tas de raisons. Dans ces conditions, et malgré le manque de moyens qui sont les leurs, il faut continuer à croire en les capacités de nos tennismen. Il y a de nombreux jeunes, aussi bien garçons que filles, qui pourraient émerger des clubs, un jour ou l’autre. Il faut patienter et, en attendant, il est utile que la Fédération algérienne de tennis maintienne le cap, vaille que vaille, en continuant à organiser des tournois internationaux de cette catégorie des « Futures ». Pour nous, c’est justement ce qu’il faut comme tournois. C’est ainsi que l’on peut donner à nos joueurs l’occasion de se confronter à des adversaires de bon niveau. Il faut seulement le faire plus souvent, et, évidemment, dans la mesure des possibilités financières, à travers toutes les ligues affiliées. »

12 pays sont représentés

Douze pays sont représentés dans le tableau final : Algérie, Belgique, Canada, Croatie, Espagne, France, Italie, Japon, Mali, Maroc, Pays-Bas, Portugal et Serbie.

Les huit têtes de série sont les suivantes : 1. Germain Gigounon (Belgique-244 ATP), 2. Pedja Krstin (Serbie-326), 3. Yannik Reuter (Belgique-331), 4. David Perez Sans (Espagne-475), 5.

Laurent Recouderc (France-546), 6. Omar Giacalone (Italie-653), 7. Julien Dubail (Belgique-738), 8. Matteo Marrai (Italie-832).

Le tournoi d’Oran, dont la direction est assumée par Abed Belabbès, est parrainé par le concessionnaire automobile Diamal-Chevrolet, la wilaya et l’APC d’Oran, Ifri et Sophal.

La seconde étape (à la mémoire de Slim Zanat) de ce circuit professionnel est domiciliée au Tennis Club Les Palmiers Ben Aknoun (Alger), du 5 au 12 avril prochain.

Les résultats-

Simple (Tableau final)

Premier tour:

David Pel (NED-1123) b. Abdelwahid Henni (ALG) 6-2, 6-4

Teri Groll (FRA-1506) b. Mohamed Amine Kerroum (ALG) 6-1, 6-2

(6) Omar Giacalone (ITA-653) b. Mohamed Nazim Makhlouf (ALG) 6-1, 6-2

Ferdinando Bonucelli (ITA-1409) b. Mohamed Hassan (ALG) 6-1, 6-2

Isade Juneau (CAN-1262) b. Seydou Diallo (MLI-1515) 6-4, 6-2

Jorge Martinez-Martnez (ESP-1515) b. Antonio Campo (ITA-998) 7-6(2), 2-6, 6-4

(5) Laurent Recouderc (FRA-546) b. Shobu Ijima (JPN) 6-1, 6-1

Jordan Ubiergo (FRA-1039) b. (4) David Perez-Sans (ESP-475) 4-6, 6-3, 6-2

Samuel Bensoussan (FRA-996) b. Jonathan Kanar (FRA-1435) 6-1, 3-6, 6-0

Mehdi Jdi (MAR-1204) b. Mohamed Adnaoui (MAR-1333) 6-3, 4-6, 7-5

(1) Germain Gigounon (BEL-244)- Reda Karakhi (MAR)

(2) Pedja Krstin (SRB-326)- Stefan Merunka (CRO-1643)

(3) Yannik Reuter (BEL-331)- Hugo Gallinaro (FRA)

(7) Julien Dubail (BEL-738)- Marc Garcia-Roman (ESP-1150)

(8) Matteo Marrai (ITA-832)- Danyal Sualehe (POR)