TENNIS : 5 Algériens passent le premier tour mais perdent au second

  • PDF

TENNIS

Championnats d’Afrique des Jeunes (Minimes et cadets)

5 Algériens passent le premier tour mais perdent au second

Par Omar Aït Ouméziane

Organisée par la Confédération africaine de tennis (CAT), sous l’égide de la Fédération internationale (FIT), la 37ème édition des championnats d’Afrique des jeunes, qui a été précédée par un tournoi d’échauffement, du 12 au 16 mars dernier, prendra fin aujourd’hui à Nairobi (Kenya).

Vingt-six pays, dont l’Algérie (voir liste complète ci-dessous), sont représentés dans cette compétition qui ne concerne que les catégories d’âge des minimes et des cadets (garçons et filles). Deux formules de jeu sont proposées aux participants : simple et double.

La direction technique nationale, dirigée par Samir Amier, qui conduit la délégation à Nairobi, a retenu quatre minimes (Youcef Rihane, Ryad Anseur, Lynda Benkaddour et Alicia Rahem) et quatre cadets (Toufik Sahtali, Nabil Bouchoucha, Hanine Boudjadi et Sihem Sahli). Deux entraîneurs, Abdelaziz Rihane et Brahim Zineddine, encadrent les sélectionnés.

Tous les inscrits aux championnats d’Afrique ont d’abord pris part à un tournoi d’échauffement (warm up), du 12 au 16 mars. Il ne s’agit pas, contrairement à ce que l’on pourrait penser, d’un simple tournoi mais d’une compétition qui permet au juge-arbitre d’arrêter, de manière crédible, la liste des têtes de série des grands tableaux. Cette liste reprend, en priorité, les joueurs et les joueuses éventuellement classés au plan mondial.

Dans ce « warm up », trois des nôtres sont passés au second tour mais sans pouvoir aller plus loin ensuite. Ce sont Youcef Rihane, Lynda Benkaddour et Sihem Sahli. Ces derniers ont fait le même parcours dans l’épreuve majeure, celle de la 37ème édition des championnats d’Afrique, où l’on retrouvait également au second tour, Ryad Anseur et Toufik Sahtali. Nos lecteurs trouveront ci-dessous tous les résultats de nos représentants à Nairobi, aussi bien en simple qu’en double.

O.A.O.

26 pays engagés

Algérie, Afrique du Sud, Angola, Bénin, Botswana, Burundi, Côte d’Ivoire, Egypte, Gabon, Ile Maurice, Kenya, Lesotho, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Rwanda, Soudan, Tanzanie, Togo, Tunisie et Zimbabwe.

Sélection algérienne (Garçons et filles)

Minimes : Youcef Rihane, Ryad Anseur, Lynda Benkaddour et Alicia Rahem

Cadets : Toufik Sahtali, Nabil Bouchoucha, Hanine Boudjadi et Sihem Sahli.

Entraîneurs : Brahim Zineddine et Abdelaziz Rihane

Chef de délégation : Samir Amier (Directeur technique national)

Tous les résultats de nos sélectionnés

<> Tableau final de simple

Minimes Garçons

Premier tour

Youcef Rihane b. Jonathan Mugisha (BDI) 6-2, 6-3

Ryad Anseur b. Ryan Randiek (KEN) 6-0, 6-0

Second tour

Y. Chouaieb (TUN) b. Youcef Rihane 6-7(3) 7-5, 6-4

Aly Galal (EGY) b. Ryad Anseur 6-2, 6-0

Minimes Filles

Premier tour

Lynda Benkaddour b. Esther Wahome (KEN) 6-0, 6-0

Aichata Keita (MLI) b. Alicia Rahem 6-4, 6-3

Second tour

S. Nahimana (BDI) b. Lynda Benkaddour 6-4, 6-1

Cadets

Premier tour

Toufik Sahtali b. Olivier Kigoto (KEN) 6-2, 6-2

T. Meshuko (TAN) b. Nabil Bouchoucha 7-5, 6-4

Second tour

C. Lumeta (MAW) b. Toufik Sahtali 6-2, 6-4

Cadettes

Premier tour

E. Garos Pam (NGR) b. Hanine Boudjadi 6-3, 6-3

Sihem Sahli b. Jessica Riedel (NAM) 6-3, 6-0

Second tour

L. Habiba (EGY) b. Sihem Sahli 6-4, 6-1

<> Tableau final de double

Minimes Garçons

Premier tour

Ryad Anseur- Youcef Rihane b. Brian Ndahiro-Fabrice Tuyishime (RWA) 6-3, 64

Second tour

Philip Henning-Christian Worst (RSA) b. Ryad Anseur- Youcef Rihane 6-2, 7-5

Minimes Filles

Premier tour

Lynda Benkaddour- Alicia Rahem b. Vanessa Egesa-Natalya Mburu (KEN) 6-1, 6-0

Second tour

Zarah Lennon-S.Neng (MRI) b. Lynda Benkaddour- Alicia Rahem 6-3, 6-7(6), 13-11

Cadets

Premier tour

Sylvester Emmanuel-Michael Michael (NGR) b. Nabil Bouchoucha- Toufik Sahtali 6-4, 1-6, 10-7

Cadettes

Premier tour

Hanine Boudjadi- Sihem Sahli b. Tonia Kubai- Abigael Tate Harte (KEN) 6-3, 75

Second tour

Ghita Benhadi-Zaineb Elhouari (MAR) b. Hanine Boudjadi- Sihem Sahli 6-2, 6-1

Masters 1000 de Miami

Le match le plus rapide de l'histoire du circuit

Jarkko Nieminen expédie Bernard Tomic en 28'20" !

Jusqu’ici, Jarkko Nieminen ne défrayait pas la chronique tennistique du haut de son quarantième rang mondial. Avec deux tournois à son palmarès ATP, à Auckland en 2006 et à Sydney en 2012, il restait une exception venue de cette Finlande pas vraiment réputée pour sa production de champions de tennis.

Jeudi dernier, pourtant, le natif de Masku est sorti de sa discrétion à 32 ans, de façon spectaculaire en expédiant l’Australien Bernard Tomic, 6-0, 6-1 au premier tour du Masters 1000 de Miami, aux Etats-Unis. Le score en soi n'a rien de rare, mais la durée est inédite : en pliant l’affaire en 28 minutes et 20 secondes, il est officiellement devenu le vainqueur du match le plus rapide de l'histoire de l'ATP. Le garçon n'a pas fait dans la demi-mesure : dans la première manche, il n'a laissé que trois points à son adversaire, 74e mondial.

23 Nieminen-Tomic pour 1 Isner-Mahut

Bernard Tomic n'était plus apparu sur un court depuis son abandon à l'Open d'Australie, en janvier dernier. Juste après, il avait subi une intervention chirurgicale à une hanche. "C'était mon premier match depuis mon opération, ce match fait partie de ma rééducation", a-t-il expliqué. "Je ne suis pas déçu, il faut juste que je continue à travailler et améliorer mon tennis".

Le précédent match le plus furtif était le fait de Greg Rusedski et Carsten Arriens, à Sydney en 1996. Le Britannique l'avait emporté 6-0, 6-0 contre l’Allemand, en 29 minutes.

Pour la petite histoire, il faudrait reproduire 23 fois de suite la rencontre entre Jarkko Nieminen et Bernard Tomic pour atteindre la durée de la partie la plus longue jamais vue, jouée par John Isner et Nicolas Mahut au premier tour de Wimbledon en 2010. L'Américain et le Français avaient joué pendant 11 heures et 5 minutes pour se départager : 70-68, au 5e set, pour Isner. Avec Nieminen- Tomic, on est passé d’un extrême à l’autre !

Source : Eurosport.fr