TENNIS : Report des deux derniers tours

  • PDF

TENNIS

Circuit fédéral au TC Bachdjarah

Report des deux derniers tours

Par Omar Aït Ouméziane

Le circuit fédéral de la catégorie d’âge des seniors, organisé par la Fédération algérienne de tennis (FAT) pour le compte de la saison 2014, a vu ses deux derniers tours reportés au week-end prochain.

Selon les informations que nous avons pu recueillir après d’une source crédible, « c’est le juge-arbitre de cette première étape des seniors, en l’occurrence Walid Bouaouiche, qui a pris seul la décision de reporter les demi-finales et les finales prévues au Tennis Club de Bachdjarah, et ce, par crainte de la pluie. M. Bouaouiche s’est basé sur un bulletin de météo. Les joueurs et les joueuses concernés par le dernier carré ont été informés à temps.»

Finalement, les appréhensions du juge-arbitre, que nous n’avons pas réussi à joindre, étaient vaines, la pluie n’étant pas au « rendez-vous ».

Les demi-finales reportées s’annonçaient intéressantes à suivre dans le tableau de simple masculin. En effet, quatre internationaux étaient en lice, dont trois finalistes du championnat d’Algérie 2011, 2012 et 2013 : Sid Ali Akili, Hichem Yasri et Mohamed Hassan. Les deux premiers cités, positionnés dans le bas du tableau, devaient se disputer la place de finaliste. L’autre demi-finale proposait l’affiche suivante : Mohamed Hassan contre Mohamed Amine Kerroum.

Dans le tableau des joueuses, Lynda Benkaddour, forte de son statut de tête de série N1, est considérée, de ce fait, comme la favorite du simple dames. C’est une joueuse du HAC d’Hydra, Bouchra Zitouni, que Lynda retrouvera le week-end prochain. La demi-finale du bas du tableau doit mettre aux prises Amina Hassan et Lilia Talaboulma. Patientons encore quelques jours avant de connaître les noms des vainqueurs de cette première étape du circuit fédéral 2014.

Hydra « arrosé »

Comme un report ne vient jamais seul, le HAC d’Hydra, hôte de la première étape du circuit fédéral des 8 ans et des 10 ans (garçons et filles), a, lui aussi, était contraint de renvoyer au week-end prochain la suite des tableaux mis en jeu. Contrairement à Bachdjarah, le HAC d’Hydra a bel et bien été « arrosé ». C’est le président du club en personne, Tahar Azzi, qui nous a confirmé la nouvelle : « Il a beaucoup plus dans la nuit de vendredi à samedi. Tous nos courts étant inondés, nous ne pouvions vraiment pas faire autrement que de reporter au week-end prochain les derniers tours de cette première étape du circuit fédéral. »

ENCADRE

Quatre Algériens au stage d’entraîneurs de niveau 2 à Casablanca

Quatre tennismen algériens participent depuis hier à un stage pour entraîneurs domicilié au Maroc. Cette information nous a été personnellement confirmée par Samir Amier, le directeur technique national de la Fédération algérienne de tennis (FAT) joint hier au téléphone : « Il y a effectivement quatre de nos licenciés, sur les dix-neuf qui ont passé avec succès les examens du stage d’entraîneurs de niveau 1, en novembre dernier, qui ont été retenus par la Fédération internationale de tennis pour le stage de niveau 2. Ce stage, qui a débuté hier, et jusqu’au 12 mars prochain, se tient au Moundir Tennis Academy de Casablanca, au Maroc. C’est ce club qui a accueilli récemment les Championnats d’Afrique des juniors. Nos quatre représentants sont les suivants : Abdelhak Hameurlaïne, Mohamed Rédha Ouahab, Tarik Nadir Benhabilès et Assia Halo. Qu’il y ait dans cette courte liste les deux actuels tenants du titre de champion d’Algérie, à savoir Hameurlaïne et Halo, est très motivant pour tous ceux de nos athlètes qui souhaitent rester dans le monde du tennis, une fois leur carrière terminée. Je pense sincèrement que c’est une excellente reconversion qui se prépare pour ceux que la Fédération internationale a retenu pour ce stage de niveau 2 au Maroc. C’est un exemple à suivre. »

O.A.O.

A égalité avec Vilas

Nadal est le 7e joueur le plus titré de l'ère Open

Le numéro un mondial Rafael Nadal a remporté la première édition du tournoi de Rio face à Alexandr Dolgopolov (6-3, 7-6), soulevant son deuxième titre ATP en 2014 dimanche dernier au Brésil. C'est son 62e titre ATP en carrière, comme un certain Guillermo Vilas avec qui il partage désormais le septième rang du classement des joueurs les plus titrés de l'ère Open.

Rafael Nadal est sur la voie de la guérison. Malgré des problèmes de dos toujours latents au Brésil, le numéro un mondial a remporté son tournoi de rentrée en battant en finale à Rio de Janeiro l'Ukrainien Aleksandr Dolgopolov, 54e mondial, dimanche (6-3, 7-6).

Le Majorquin, qui a perdu la finale de l'Open d'Australie face à Stanislas Wawrinka le 26 janvier dernier, a réussi son retour à la compétition en soulevant son deuxième trophée de la saison, après celui décroché à Doha en tout début de la présente année. C'est surtout son 62e titre ATP en carrière, ce qui lui permet de rejoindre Guillermo Vilas à la septième place des joueurs les plus titrés dans l'ère Open.

66% de réussite dans les tournois disputés sur terre battue

Le numéro un mondial n'a pas été un monstre au niveau statistique lors de cette finale pleine de maîtrise. Le Majorquin a laissé son adversaire prendre tous les risques sur la terre battue brésilienne : l'Ukrainien a quasiment réalisé vingt coups gagnants de plus que l'Espagnol (34/16) et surtout vingt fautes directes supplémentaires (27/7). Le 54e mondial a été également peu en réussite sur ses mises en jeu, en servant seulement 45% de première balle et en ne convertissant que 46% de ses points sur secondes balles. Au final, encore une victoire en deux sets pour Nadal qui n'a toujours pas perdu un set face à Dolgopolov lors de leurs cinq confrontations.

Rafael Nadal devient ainsi le premier joueur à entrer au palmarès du tout nouveau tournoi de Rio de Janeiro version terre battue (ATP 500), arrivé à la place du rendez-vous américain de San José, désormais relégué au passé. Au coeur de ses 62 titres ATP, il décroche son 43e sur terre battue en 65 épreuves disputées sur cette surface, soit 66% de réussite dans les tournois disputés sur ocre. Et le record de trophées est détenu par un certain Guillermo Vilas... avec 45 titres. Autant dire qu'il ne tiendra plus très longtemps.