TENNIS : Pour éviter d’affronter un Israélien Le Tunisien Malek Jaziri déclare forfait

  • PDF

Pour éviter d’affronter un Israélien

Le Tunisien Malek Jaziri déclare forfait

Officiellement blessé au genou, le tennisman tunisien Malek Jaziri aurait été contraint au forfait par sa Fédération, pour ne pas avoir à affronter un Israélien au tournoi de Tachkent en Ouzbékistan.

Jaziri, qui a été le premier à représenter son pays à l’US Open en 2011, devait affronter Amir Weintraub un de ses partenaires de club de 1ère division de Sarcelles, en Seine-Saint-Denis. « Malek a reçu un mail de la FTT (Fédération tunisienne de tennis ndlr) lui demandant de ne pas jouer contre le joueur israélien. J'espère que cette décision n'aura pas d'incidences graves sur le futur sportif de Malek », a déclaré vendredi Amir Jaziri à la radio privée tunisienne Shems FM, démentant donc la version officielle du forfait indiquée sur le site de l'ATP. Depuis ces révélations, le gouvernement tunisien a nié toute implication dans ce dossier: « Il n'y a aucune position officielle du gouvernement concernant cette affaire. Les autorités n'imposent rien à la Fédération ni au joueur », a commenté samedi 12 octobre Ahmed Gaaloul, conseiller chargé de la jeunesse et des sports du Premier ministre tunisien. « Le ministère de la Jeunesse et des sports et son ministre Tarek Dhiab n'ont pas interdit à Malek de jouer », a-t-il insisté.

Le meilleur joueur de son pays

De son côté, le président du club de Sarcelles confirme que « ce n'est pas Malek qui a décidé de ne pas jouer. » Entré en contact avec Malek Jaziri jeudi soir, après avoir eu vent d'un forfait à venir du joueur via son compte Facebook, M. Chaouat avait alors trouvé un homme profondément « embarrassé ». Il a indiqué : « Il m'a expliqué qu'il ne pouvait pas jouer vendredi, et quand je lui ai demandé d'où venaient les pressions, il a seulement répondu "mon pays". » « Un quart d'heure plus tard, il m'a envoyé un SMS me disant "C'est bon, je pourrai jouer demain". Il était 22h56. Puis le lendemain matin (vendredi) j'ai appris qu'il était forfait. Et depuis, aucune nouvelle, je n'ai pas réussi à le joindre sur son téléphone », a précisé le président du club. Malek Jaziri est pour l’instant le meilleur joueur tunisien de l'histoire. Âgé de 29 ans, il est actuellement classé au 169ème rang mondial, mais en 2012, il avait atteint la 69ème place. Il avait d’ailleurs disputé deux tours au tournoi de Roland-Garros. Malek Jaziri a également été le premier joueur de son pays à avoir atteint les demi-finales d'un tournoi ATP à Moscou, en 2012 également. Ce nouvel épisode qui mélange politique et sport n’est pas le premier. Par exemple, en 2004, lors des jeux Olympiques d'Athènes, le judoka iranien Arash avait abandonné plutôt que de monter sur le tatami face à un Israélien.

Après 3 ans de collaboration

Roger Federer et Paul Annacone, c'est fini

Trois ans et puis c'est fini. Alors que Roger Federer et Paul Annacone travaillaient ensemble depuis 2010, le Suisse a décidé samedi dernier de se séparer de son entraîneur américain.

Retombé à la 7e place mondial et actuellement à la lutte dans la course aux Masters - son douzième d'affilée -, Roger Federer ne sera plus coaché par l'Américain, ex-entraîneur de Pete Sampras. "Après 3 années et demi énormes à travailler ensemble, Paul et moi avons décidé de passer à un autre chapitre de nos vies professionnelles. Lorsque nous avons débuté ensemble, nous avions une vision sur trois ans pour remporter un nouveau titre du Grand Chelem et reprendre la place de numéro 1 mondial. Parmi de nombreux autres buts et souvenirs communs, ces deux objectifs ont été atteints. De nombreuses conversations ont abouti à la fin de notre collaboration, nous avons senti que c'était le meilleur moment pour prendre des voies différentes. Je veux le remercier pour ce qu'il m'a apporté et la valeur qu'il a ajoutée à moi et mon équipe", a indiqué le Suisse.

Vainqueur de 17 tournois du Grand Chelem dans sa carrière, Federer bataille actuellement pour se qualifier pour le Masters une douzième année consécutive. Avant de collaborer avec le Suisse, Paul Annacone était célèbre pour avoir été l'entraîneur de Pete Sampras à partir de 1995.

Droits télé de Roland-Garros :

La FFT fait chou blanc

L'appel d'offres sur les droits de retransmission télévisée du tournoi de Roland-Garros pour la période 2014-2018 s'est révélé infructueux. «Alors qu'il y avait au départ dix candidats, nous n'avons eu que deux offres», a indiqué Gilbert Ysern, le directeur général de la Fédération française de tennis (FFT) et du tournoi.

La FFT avait divisé les droits en trois lots : un lot A qui porte sur l’intégralité de la compétition et s’adressait a priori aux chaînes payantes ; un lot B pour les diffuseurs en clair qui regroupe les matchs à partir de 15 heures sur les trois principaux courts (le Philippe-Chatrier, le Suzanne-Lenglen, et le numéro 1) ; un lot C pour les terminaux mobiles (tablettes et smartphone).

France Télévisions, détenteur des droits depuis 1987, n'a pas respecté les règles de l'appel d'offres en refusant de répondre sur un ou plusieurs lots mais en faisant une offre globale, «qui n'est en rien cohérente», selon Ysern puisqu'inférieure au montant acquitté aujourd'hui. De son côté, Eurosport a fait une offre pour le premier et troisième lots.

BeIN Sport n'a fait aucune proposition

BeIN Sport, qui avait un temps exprimé son intérêt, n'a formulé aucune proposition. M6 avait annoncé son intention de postuler au printemps, mais avait renoncé à enchérir il y a quelques jours. TF1 avait été le premier à jeter l'éponge. «On va essayer de comprendre pourquoi on a perdu dix candidats en route», a annoncé Gilbert Ysern. «On va revoir notre copie, on ne s'interdit rien.»

La FFT va désormais faire le tour des candidats originels afin de revoir son appel d'offres sans se fixer de calendrier. «L'avantage de ce genre d'appel d'offres est que l'on appuie sur reset à la fin du premier tour», a repris le directeur du tournoi du Grand Chelem.

Les droits TV de Roland-Garros français sont considérablement inférieurs à ceux des trois autres tournois majeurs (de quelque 30 millions d'euros à Wimbledon jusqu'au double pour l'US Open). Au terme de ces «enchères», la FFT espérait voir ses droits fortement valorisés. En vue notamment de financer l'extension du stade de la Porte d'Auteuil. Pour l'instant, c'est raté.