TENNIS : 3èmes Jeux de la Solidarité islamique en Indonésie

  • PDF

3èmes Jeux de la Solidarité islamique en Indonésie

Une participation difficile

Par Omar Aït Ouméziane

 

La compétition de tennis des Jeux de la Solidarité islamique se déroule du 23 au 30 septembre prochain, au Gymnase Jakabaring de Palembang (Ile de Sumatra), en Indonésie. Notre sélection nationale est composée de cinq juniors, encadrés par Zineddine Brahim, entraîneur national. Il s’agit des éléments suivants : Mohamed Hassan, Mohamed Nazim Makhlouf, Nihed Benkaddour, Sanaâ Benkaddour et Yassamaine Boudjadi.

Selon M. Brahim « Notre délégation est arrivée sur les lieux éreintée par un long et fatigant voyage. Nous avons quitté le TCP Ben Aknoun le vendredi à 11h et nous sommes arrivés à Palembang le lendemain à 17h. Nous avons été bien accueillis par les organisateurs. Comme il n’y avait plus de places au village olympique, nous avons été logés dans un hôtel. J’ai eu le temps d’assister à la traditionnelle réunion technique et au tirage au sort du tableau par équipes. Malheureusement, les joueurs n’ont pas eu le temps de récupérer puisqu’il leur a fallu, dès le lendemain de leur arrivée, disputer la compétition par équipes. Nos filles, Yassamine Boudjadi et Sanaâ Bnekaddour, ont perdu face aux deux excellentes marocaines Nadia Lalami et Fatima Zahrae El Allami sur le score de 2-1, suite forfait du Maroc en double. Les garçons, Mohamed Nazim Makhlouf et Mohamed Hassan ont perdu face à l’Arabie Saoudite (2-0). Dans la compétition individuelle, Mohamed Hassan et Sanaâ Bnekaddour sont en quarts de finale. Notre troisième joueuse engagée, Nihed Benkaddour, a été éliminée par la Malaisienne Chua An Ping Aslina (7-6, 6-2). Ce n’est pas une excuse mais il fait très chaud et humide. Dans ces conditions, notre équipe fait ce qu’elle peut. Mais je dois dire que nos juniors manquent d’expérience. »

 

La FAT recrute des entraîneurs

 

La Fédération algérienne de tennis (FAT) va procéder dans les prochains jours à un recrutement d’entraîneurs à plein temps (leçons privées interdites). Selon une source très crédible « le salaire mensuel qui sera proposé aux candidats devrait les motiver fortement. »

Il était temps de valoriser de manière substantielle la fonction d’entraîneurs. Maintenant que la FAT a franchi le pas, il serait intéressant de savoir si  nos nombreux cadres techniques, qui sont à l’étranger, répondront à cet appel du pied.

O.A.O