TENNIS : Classements mondiaux

  • PDF

Classements mondiaux

Nadal menace Djokovic

Après la belle victoire de Rafael Nadal, dimanche dernier, en finale du Masters 1000 de Montréal face au Canadien Milos Raonic (6-2,6-2), il était clair que la position de l’Espagnol évoluerait dans le Top 10 mondial de l’ATP. Et c’est ce qui s’est produit dans le classement publié lundi, et valable jusqu’à dimanche prochain. N4 la veille du tournoi, Nadal est passé troisième le lendemain de son succès à Montréal, « avalant » au passage son compatriote David Ferrer. Lequel a tout de même la consolation de se voir devant l’ancien N1 mondial, le Suisse Roger Federer. Les deux premières places sont toujours occupées par le Serbe Novak Djokovic (N1) et le Britannique Andy Murray (N2) mais jusqu’à quand ? On peut, en effet, se poser valablement la question devant le retour tonitruant au premier plan de l’intraitable Rafal Nadal qui a toutes les chances de son côté pour récupérer « sa » position de number one mondial. Certes, Djokovic a encore 3540 points d’avance mais c’est un écart qui n’empêchera pas le matador de Manacor de dormir. Certainement pas. La suite de la saison s’annonce terrible entre ces deux joueurs tout aussi orgueilleux l’un que l’autre.

Dans le Top 10 féminin, l’Américaine Serena Williams mène la dans devant la Biélorusse Victoria Azarenka et la Russe Maria Sharapova.

Omar Aït Ouméziane

 

Top 10

ATP

1          N.Djokovic (SRB)                 11400

2          A.Murray (GBR)                    8610

3          R.Nadal (ESP)                       7860

4          D.Ferrer (ESP)                       7130

5          R.Federer (SUI)                     5515

6          T.Berdych (CZE)                   4865

7          J.Del Potro (ARG)                 4740

8          J.Tsonga (FRA)                      3470

9          S.Wawrinka (SUI)                 2925

10        M.Raonic (CAN)                   2645

WTA

1          S.Williams (USA)                  11920

2          V.Azarenka (BLR)                 8805

3          M.Sharapova (RUS)               8765

4          A.Radwanska (POL)             6335

5          N.Li (CHN)                            5330

6          S.Errani (ITA)                                    5125

7          M.Bartoli (FRA)                    4365

8          A.Kerber (GER)                     3915

9          P.Kvitová (CZE)                    3710

10        C.Wozniacki (DEN)               3465

 

ENCADRE

Le futur de Roland-Garros

Ysern : «On doit préserver le tournoi»

 

On sait que Gilbert Ysern, directeur du tournoi de Roland-Garros, seconde levée du Grand Chelem, n’a pas du tout apprécié les incidents qui ont perturbé la finale 2013 (Victoire 3 sets à 0 de Rafael Nadal face à son compatriote David Ferrer). Il le disait récemment à nos confrères du quotidien sportif L’Equipe.

«Pouvez-vous revenir sur la frayeur causée lors de cette finale 2013 par l'irruption d’un  homme sur le court ?

C'est toujours très regrettable, mais en l'occurrence je crois que ça a été remarquablement maîtrisé par notre service de sécurité. Les joueurs n'ont pas eu le temps je crois d'être perturbés. Ils ont peut-être eu un court instant de frayeur mais ils ont vite vu qu'ils étaient protégés. On sait que le risque zéro n'existe pas, on fait tout ce qu'on peut pour protéger l'événement et on a un service de sécurité très vigilant. Malheureusement on ne peut pas toujours éviter ce genre d'événements donc le plus important c'est de bien les maîtriser quand ils se produisent. L'important pour nous c'est que la sécurité a bien géré la situation. Je me suis excusé auprès des deux joueurs pour cet incident, c'était la moindre des choses. J'ai aussi glissé un mot sympa à Rafa mais il restera entre nous !

 

Quel est votre bilan du tournoi ?

On a eu une grosse quinzaine sur le plan sportif même si le soleil n'a pas toujours été au rendez-vous et que c'est un peu frustrant. Dans l'image que les gens en ont, le printemps à Paris fait partie du succès de Roland-Garros donc c'est un peu dommage d'assister à une finale aujourd'hui en souhaitant presque que ça aille vite pour être certain de la terminer. On se reprend à rêver d'un grand dimanche ensoleillé où on puisse vivre une finale qui dure 5 ou 6 heures pour que le public en ait plein les yeux et plus que ce qu'on a eu en juin dernier. On a eu une demi-finale d'anthologie, sans doute un des meilleurs matches de l'histoire de ce tournoi entre Rafa et Novak (ndlr : Djokovic).

 

Il y a tout de même vraiment besoin d'un toit désormais sur le court Chatrier...

Oui il y a ce besoin. Et c'est renforcé par le succès du tournoi qui ne se dément pas, avec toujours autant d'enthousiasme dans le public. Les audiences télévisées qu'on a militent aussi pour qu'on protège ce tournoi et qu'on lui permette de toujours rester l'événement mondial formidable qu'il est devenu. C'est ce qu'on se doit de préserver. C'est un événement avec un retentissement planétaire incroyable et on doit le préserver.»

Source : L’Equipe.fr