TENNIS : Vainqueur facile de Dimitrov

  • PDF

Vainqueur facile de Dimitrov

Djokovic frappe les esprits en 3 sets

En s’imposant très nettement au Bulgare Grigor Dimitrov en 6-2, 6-2, 6-3, le Serbe Novak Djokovic a pris une cinglante revanche dans le troisième tour de Roland-Garros.

Si l’Espagnol Rafael Nadal, septuple vainqueur de Roland-Garros, seconde levée du Grand Chelem, a passé trois tours laborieux, avec un set perdu dans chacun de ses deux premiers matchs, c’est loin d’être le cas de son principal rival, le Serbe Novak Djokovic. Ce dernier, qui est l’indiscutable N1 du circuit, n’a encore cédé aucune manche. Au troisième tour, il s’est même permis de donner la leçon au Bulgare Grigor Dimitrov, expulsé du tableau en 6-2, 6-2, 6-3. Il est vrai que cette rencontre n’était pas une opposition « normale ». En effet, battu par Dimitrov au dernier Masters 1000 de Madrid, une défaite qu’il avait prise comme un crime de lèse-majesté, Djokovic brûlait du désir de retrouver ce joueur considéré comme le meilleur espoir actuel du tennis mondial. Un espoir finalement promené dans tous les sens du court central où il s’est époumonné à courir sans arrêt après des balles insaisissables. Il est indéniable que la tête de série N1 du tableau a frappé tous les esprits. Son adversaire des huitièmes de finale, l’Allemand Philipp Kohlschreiber, peut s’attendre aujourd’hui, à souffrir le martyre face à un joueur qui a fait de Roland-Garros son objectif prioritaire cette année. Aujourd’hui également, toujours en huitièmes de finale, Nadal sera opposé au Japonais, Kei Nishikori, qui a créé la sensation à Madrid en sortant le grand Roger Federer en personne. De ce joueur, Nadal a dit, en réponse à la question d’un journaliste : » Je le connais depuis longtemps. Je l'ai vu jouer la première fois à Queen's, il y a longtemps. J'ai joué contre lui un match en trois sets. Il est très talentueux. Je sais qu'il est revenu après une blessure assez grave. Il a été capable de revenir. Il joue bien. Au troisième tour, il a vraiment gagné un match difficile contre Paire. C'est une belle victoire qu'il a remportée. J'ai beaucoup de respect pour Kei, c'est un joueur fantastique. »

Toujours dans le simple messieurs, relevons les belles qualifications aux quarts de finale de l’Espagnol David Ferrer, vainqueur du Sud-Africain Kevin Anderson (6-3, 6-1, 6-1), et Français Jo-Wilfried Tsonga qui a défait le Serbe Viktor Troicki (6-3, 6-3, 6-3). Au prochain tour, Tsonga affrontera le vainqueur de la rencontre mettant aux prises, hier en fin de journée, son compatriote Gilles Simon et le Suisse Roger Federer.

 

Serena Williams intraitable

L’Américaine Serena Williams progresse comme un bulldozer dans le simple féminin, écartant du chemin, en deux sets à rien, toutes les joueuses que le tirage au sort a placées dans sa partie de tableau. Hier, c’était le tour de l’Italienne Roberta Vinci de subir la loi de la terrible N1 du tennis féminin. En deux sets, évidemment : 6-1, 6-3. Elle retrouvera demain, en quart de finale, une revenante, la Russe Svetlana Kuznetsova, que l’on croyait en semi retraite. Il faut croire que ce n’est pas encore l’heure pour la gagnante de 2009 qui a éliminé hier, en début d’après-midi, l’Allemande Angelique Berber (TS N8), en 6-4, 4-6, 6-3.

 

ENCADRE

Djokovic "bouleversé" par le décès de son premier entraîneur

 

Novak Djokovic a annulé sa conférence de presse à l’issue de sa victoire face à Grigor Dimitrov (6-2, 6-2, 6-3) en raison du décès de son premier entraîneur, Jelena Gencic.

Le numéro un mondial, qui a visiblement appris la nouvelle après son match, s’est dit "bouleversé pour la nouvelle" et a présenté ses excuses.

 

ENCADRE

Haas (35 ans), un vétéran qui se porte bien

L'Allemand Tommy Haas a eu besoin de 13 balles de match pour battre l'Américain John Isner 7-5, 7-6(4), 4-6, 6-7(10), 10-8 en 4h37 et atteindre les huitièmes de finale de Roland-Garros samedi. Haas, 35 ans, a lui-même dû sauver une balle de match à 5-4 dans le cinquième set d'une partie qu'il a d'abord maîtrisée pendant deux sets avant qu'elle ne devienne complètement folle.

Connu pour sa participation active au "match sans fin" face à Nicolas Mahut, long de 11h05 à Wimbledon en 2010, l'immense Isner a été impliqué dans un nouveau match culte, du haut de ses 2,06 m. Mené deux manches à zéro, l'Américain a d'abord sauvé neuf balles de match à 6-5 dans le quatrième set avant d'en défendre trois autres dans le tie-break à suivre, dont une bonne partie par un ace.

Dans ce tie-break, Haas a eu une seule balle de match sur son service mais il a commis une double-faute! Isner, qui avait déjà effacé un retard de deux sets à zéro au tour précédent face à son compatriote Ryan Harrison la veille, en a profité pour égaliser en poussant Haas dans un cinquième set palpitant.

Source : Eurosport.fr