TENNIS : Tournoi de Roland-Garros

  • PDF

Tournoi de Roland-Garros

Djokovic- Nadal : une possible demi-finale en vue

 

Le tirage au sort des Internationaux de France s’est déroulé hier, dans la matinée, au Musée de la FFT en présence du Président de la Fédération française de tennis Jean Gachassin, du Directeur du tournoi Gilbert Ysern ainsi que de celle des deux tenants du titre, la Russe Maria Sharapova et l’Espagnol Rafael Nadal.

Tous ceux qui ont assisté hier au tirage au sort de Roland-Garros, seconde levée du Grand Chelem, ont probablement eu la même question en tête : dans quelle section du tableau sera placé l’Espagnol Rafael Nadal ? Cette question a même, il y a quelques semaines, incité l’ancien champion français Guy Forget, qui fait désormais partie de l’organisation du tournoi, à proposer une « protection » de Nadal, classé alors N5 mondial, pour lui éviter de « tomber » trop tôt sur sa bête noire de 2011, le Serbe Novak Djokovic, actuel N1, vainqueur de l’Open d’Australie, première levée des quatre titres majeurs. Les premiers sont maintenant fixés : Nadal, tête de série N3, est dans la partie supérieure du tableau de simple ; celle de Djokovic. Il n’y aura donc pas de remake de la finale 2012, jouée exceptionnellement un lundi pour cause de mauvais temps, et remportée par Nadal dont c’était le septième titre à Paris, soit une unité de plus que le fameux suédois Bjorn Borg. Pour en revenir à Guy Forget, c’est raté : il n’aura pas « sa » finale. Celle-ci se jouera donc avant l’heure si, évidemment, les deux joueurs ne se perdent pas en chemin, guettés qu’ils seront par les chasseurs de performances. Mais on doit, à la vérité, de dire que les amateurs de sensations fortes risquent bel et bien de reporter à plus tard leur plaisir de voir le dompteur dompté. En effet, après le retrait prévisible du Britannique Andy Murray, qui souffre d’un mal de dos depuis plusieurs mois, et celui de l’Argentin Juan Martin Del Potro, handicapé par des problèmes respiratoires, on ne voit personne en mesure d’empêcher l’inéluctable : une demi-finale Djokovic-Nadal, le vendredi 7 juin, sur le central « Philippe-Chatrier. Même pas le Suisse Roger Federer, tête de série N2, balayé par Nadal en deux petites manches en finale du Masters 1000 de Rome il y a quelques jours. L’ancien N1 mondial peut encore brouiller les cartes mais il est très difficile d’en faire un favori d’un tournoi du Grand Chelem, à fortiori sur terre battue. Peut-être à Wimbledon, le mois prochain.

Serena veut revivre 2002

L’Américaine Serena Williams, solide N1 mondiale, qui n’a plus gagné à Paris depuis son triomphe de 2002, arrive Porte d’Auteuil avec le statut de grande favorite. Le tirage au sort lui a ouvert la voie en mettant la Biélorusse Victoria Azarenka, vainqueur de l’Open d’Australie 2013,  dans le même tableau que la Russe Maria Sharapova, la belle tenante du titre. Ce qui promet une demi-finale explosive entre ces deux joueuses de talent.

 

 

ENCADRE

Le Maghreb à la traîne

Les tennismen du Maghreb ne font plus l’actualité dans les tournois du Grand Chelem depuis le départ «  à la retraite «, il y a quelques années, du fameux trio marocain composé de Younès El Aynaoui (2010), Hichem Arazi (2007) et Karim Alami (2003). Ce trio avait permis à la sélection marocaine d’être présente dans le groupe mondial en 2001, 2002 et 2004.

L’an dernier, le Tunisien Malek Jaziri avait créé la sensation à Roland-Garros en s’extirpant du tableau des qualifications avant de perdre ensuite au second tour du tableau principal. Cette année, il ne rééditera pas ce bel exploit. Au premier tour des qualifications, Malek est parvenu, à l’issue d’une rencontre très serrée, à éliminer en trois manches le Bosnien Mirza Bazic, sur le score de 0-6, 6-3, 9-7, après 2h03’ de jeu. Au second tour, Jaziri s’est incliné nettement devant le Tchèque Jiri Vesely, tête de série 17, en 6-3, 6-3. Classé actuellement 165ème ATP, le Tunisien va perdre beaucoup de points au classement mondial qui sera publié le 10 juin prochain.

O.A.O

 

ENCADRE

Les 32 têtes de série

 

Messieurs

1. Novak Djokovic

2. Roger Federer

3. Rafael Nadal

4. David Ferrer

5. Tomas Berdych

6. Jo-Wilfried Tsonga

7. Richard Gasquet

8. Janko Tipsarevic

9. Stanislas Wawrinka

10. Marin Cilic

11. Nicolas Almagro

12. Tommy Haas

13. Kei Nishikori

14. Milos Raonic

15. Gilles Simon

16. Philipp Kohlschreiber

17. Juan Monaco

18. Sam Querrey

19. John Isner

20. Andreas Seppi

21. Jerzy Janowicz

22. Alexandr Dolgopolov

23. Kevin Anderson

24. Benoit Paire

25. Jeremy Chardy

26. Grigor DiMitrov

27. Fabio Fognini

28. Florian Mayer

29. Mikhail Youzhny

30. Julien Benneteau

31. Marcel Granollers

32. Tommy Robredo

Dames

1. Serena Williams

2. Maria Sharapova

3. Victoria Azarenka

4. Agnieszka Radwanska

5. Sara Errani

6. Na Li

7. Petra Kvitova

8. Angelique Kerber

9. Samantha Stosur

10. Caroline Wozniacki

11. Nadia Petrova

12. Maria Kirilenko

13. Marion Bartoli

14. Ana Ivanovic

15. Roberta Vinci

16. Dominika Cibulkova

17. Sloane Stephens

18. Jelena Jankovic

19. Anastasia Pavlyuchenkova

20. Carla Suarez Navarro

21. Kirsten Flipkens

22. Ekaterina Makarova

23. Klara Zakopalova

24. Julia Goerges

25. Lucie Safarova

26. Sorana Cirstea

27. Yaroslava Shvedova

28. Tamira Paszek

29. Varvara Lepchenko

30. Venus Williams

31. Alize Cornet

32. Sabine Lisicki

ENCADRE

La dotation en euros (Simple messieurs et simple dames)

Vainqueur     1.500.000

Finaliste           750.000

Demi-finaliste  375.000

 

Quart de finaliste       190. 000

Huitième de finaliste 100.000

Troisième tour             60.000

Deuxième                    35.000

Premier tour                21.000

 

ENCADRE

NOMBRE DE TITRES GAGNES

MESSIEURS

En simple :

Rafael Nadal 7 titres (2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012),-  Björn Borg 6 titres (1974, 1975, 1978, 1979, 1980, 1981) - Henri Cochet4 titres (1926, 1928, 1930, 1932) –

3 titres René Lacoste (1925, 1927, 1929), Ivan Lendl (1984, 1986, 1987), Mats Wilander (1982, 1985, 1988) et Gustavo Kuerten (1997, 2000, 2001).

En simple consécutifs :

Björn Borg (1978-81) et Rafael Nadal (2005-08), 4 titres.

DAMES

En simple :

Chris Evert 7 titres (1974, 1975, 1979, 1980, 1983, 1985, 1986) ; Steffi Graf, 6 titres (1987, 1988, 1993, 1995, 1996, 1999).

En simple consécutifs :

Helen Wills-Moody (1928-30), Hilde Sperling (1935-37), Monica Seles (1990-92) et Justine Hénin (2005-07), 3 titres.

ENCADRE

Vainqueurs les plus jeunes

Messieurs : Michael Chang (1989) : 17 ans et 3 mois.

Dames : Monica Seles (1990) : 16 ans et 6 mois.

 

Vainqueurs les plus âgés

Messieurs : Andres Gimeno (1972) : 34 ans et 10 mois.

Dames : Zsuzsa Kormoczy (1958) : 33 ans.