TENNIS : Tournoi national Open à la mémoire de « Habib Khelil »

  • PDF

Tournoi national Open à la mémoire de « Habib Khelil »

Une forte participation à Oran

 

Le tournoi national Open d’Oran, entamé mercredi dernier, et qui s’achèvera aujourd’hui, est organisé à la mémoire du regretté « Habib Khelil », ancien président de la Fédération algérienne de tennis (FAT) durant les années 70.

 

Ce tournoi est pris en charge par la Ligue oranaise de tennis (LOT), et ce, en collaboration avec la FAT et la direction de la Jeunesse et des Sports (DJS)  de la wilaya d’Oran.

Les premiers tours éliminatoires se sont déroulés sur les courts du complexe sportif de l’ASPTTO  et de l’OPOW. Ce rendez vous de la petite balle jaune a enregistré une forte participation. En effet, 283 joueurs des catégories d’âge des lutins, poussins, benjamins, cadets et juniors, issus des associations affiliées à 14 ligues, étaient présents. C’est pratiquement un record d’engagés en Oranie (NDLR : le record national de participation, détenu par l’Omnium, est de 293 joueurs. Il date de la fin des années 70). L’Open d’Oran se joue en garçons et en filles. Ce sont pratiquement les meilleures raquettes nationales qui se disputent les trophées mis en jeu par les organisateurs. En matière d’organisation, la direction du tournoi est assumée par Abed Belabbès. Les juges-arbitres sont les suivants : Abderrahmane Cherifa (tableaux de l’OPOW), Amine Sahi et Mohamed Réda Benbernou (tableaux de l’ASPTTO). La tache de superviseurs des arbitres, une excellente initiative, a été confiée à Lilia Ouanoughi et Sarah Ighili (Ligue de Blida), Walid Bouaouiche (Ligue d’Alger) et Sofiane Masmoudi (Ligue de Biskra).

 

Un nombreux public assiste aux rencontres

 

La première journée de ce tournoi national Open d’Oran a été consacrée, mercredi, aux éliminatoires, et ce, selon le programme établi par la LOT. Les rencontres ont eu lieu devant un nombreux public composé d’anciens tennismen, de férus de la discipline et de parents, qui ont profité des vacances scolaires pour être présents afin d’encourager leurs enfants. La seconde journée, celle de jeudi, devait être réservée aux quarts de finale. Malheureusement, le programme arrêté a été quelque peu perturbé, dans la matinée, par de fortes précipitations qui ont inondé les courts. C’est grâce à la célérité des travailleurs des deux complexes (OPOW et ASPTTO), que les courts ont été vite retapés et rendus opérationnels .Mais toujours est- il, que le programme a été chamboulé et certains matchs des quarts de finale ont été reprogrammés  pour le vendredi, journée initialement réservée aux demi-finales et aux finales.

Le tournoi s’est poursuivi ensuite dans les meilleures conditions possibles. De jeunes joueurs se sont illustrés pour passer aux demi-finales et d’autres ont créé des surprises. Chez les lutines, Achouak Belabbés s’est qualifiée aux demi-finales, de même que le junior Rabah Ramdani (COST 2000) qui s’est imposé face à Nabil Bouchoucha (GSP) se qualifiant ainsi pour la finale de son tableau. Mais la surprise du jour aura été, indiscutablement, l’élimination de la junior Sanaâ Benkaddour (CSUO) par la minime Siham Sahli (TCP Ben Aknoun). Une joueuse à suivre assurément.

Nous reviendrons dans une prochaine édition sur les résultats complets de cet important tournoi national Open d’Oran.

ENCADRE

Le Dr Bouabdallah, pdt de la FAT, présent au tournoi

Le Dr Mohamed Bouabdallah, président de la Fédération algérienne de tennis (FAT), a tenu à marquer de sa présence ce tournoi national Open dédié à la mémoire du regretté « Habib Khelil ». Il était du directeur de l’organisation sportive (DOS), Othmane Djemaâ et de certains de ses collaborateurs. On a remarqué également la présence du Dr Sidi Mohamed Bensmain (Oran), Sadek Kermiche (Hamra Annaba), Moussa  Saïd (entraîneur de JET 21 de Skikda), Hakim Benhabilès (président de la Ligue d’Alger), le couple formé par Mehdi Akili et Lamia Hameurlaine (ancienne championne d’Algérie). Il est utile également de signaler la présence d’un ancien champion de tennis, qui a fait toutes ses classes au COST 2000 d’Oran,  en l’occurrence Mohamed  Zine, actuellement entraîneur  au club du « King’s  Collège  School » de Londres. Il s’est montré ravi de retrouver les courts où il a débuté sa carrière.

Sadek B.