TENNIS : Tournoi national des jeunes

  • PDF

Tournoi national des jeunes

Un grand Open à Oran

 

La Ligue Oranaise de Tennis (LOT) poursuivra, aujourd’hui et demain, l’application, sur le terrain, de son programme d’action pour la saison 2012-2013, avec un important tournoi dénommé Open national d’Oran.

 

Ce week-end, la Ligue Oranaise de Tennis (LOT) sera au centre de l’activité sportive de la discipline qu’elle gère dans la capitale de l’’Ouest avec un grand tournoi Open qui se déroulera à l’Unité OPOW (12 courts en terre battue) et au complexe sportif de l’ASPTT (07 courts). Cette manifestation est placée sous l'égide de la Fédération Algérienne de Tennis (FAT).

Les catégories d’âge concernées sont les suivantes : Lutins (7-8 ans), poussins (9-10 ans), benjamins (11-12 ans), minimes (13-14 ans), cadets (15-16 ans) et juniors filles et garçons (17-18 ans). Un tableau de double, destiné aux vétérans (45 ans et plus), a également été mis en jeu. La LOT a confié la direction du tournoi à Abed Belabès. Les tableaux sont placés sous l’autorité de trois juges-arbitres : Amine Sahi, Salim Larbi Benhadjar et Réda Benbernou.

L’Open national d’Oran est dédié à la mémoire du regretté « Habib Khelil » qui avait tant donné de sa personne pour le développement du tennis en Algérie.

 

La formation, priorité de la Ligue d’Oran

Hakim Fateh : «  Ce n’est pas un slogan creux »

Elu en octobre dernier à la présidence de la Ligue d’Oran de tennis (LOT), Hakim Fateh avait promis qu’il ferait de la formation des jeunes  l’une de ses priorités les plus urgentes. Arbitre international doté du grade « white badge », l’intéressé a assez bourlingué à l’étranger pour retenir que la formation des jeunes  joueurs  « est une constante, partout où je suis passé ». M. Fateh a frappé un grand coup, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Femme, en organisant, sur les courts en synthétique du Sheraton Hôtel d’Oran, un tournoi réservé aux jeunes de 10 ans et moins, garçons et filles. L’initiative de la LOT a été accueillie, selon les échos qui nous sont parvenus, « avec une grande satisfaction » par les parents et entraîneurs des participants.

A ce sujet, le président de la LOT nous en dit plus « Effectivement, tout le monde a apprécié le fait que l’on organise ce tournoi des jeunes dans un cadre agréable, et, surtout, que l’on permette à nos joueurs et joueuses de 10 ans et moins d’évoluer sur des courts synthétiques. Ces mêmes courts que la plupart d’entre eux ne voient qu’à la télévision, lors des retransmissions des grands tournois de l’ATP et de la WTA. Nous voulions leur donner cette possibilité de faire « comme les grands ». Ceci n’a été possible, en fait, que grâce à la compréhension des responsables du Sheraton d’Oran  qui ont mis leurs infrastructures à notre disposition. Je crois sincèrement qu’il fallait que tout le monde s’imprègne de l’idée que faire de la formation, une priorité de notre ligue, n’est pas un slogan creux, vide de sens. C’est vraiment notre credo de base. Si l’on veut faire un travail sérieux, et surtout suivi dans le temps, il est essentiel d’accorder à cette tranche d’âge toute l’attention qu’elle est en droit d’attendre des dirigeants. Je l’ai dit à l’assemblée générale qui m’a fait l’honneur de me porter à la présidence de la Ligue d’Oran, je le répète publiquement : la formation des jeunes est notre priorité. C’est par ce volet important de notre action, que nous pourrons envisager l’avenir avec sérénité. Nous voulons que le tennis devienne une discipline porteuse sur le territoire de notre ligue. Nous avons l’ambition de faire en sorte que ce sport, qui attire de plus en plus de jeunes à travers le monde, grâce à la belle image que leur renvoient des champions de très haut niveau, comme Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic, Maria Sharapova, Serena Williams, et tant d’autres, soit une réalité concrète chez nous aussi. Après le tournoi du 8 Mars, nous récidivons ce week-end avec un grand tournoi, dit Open national d’Oran, qui verra pratiquement toutes les catégories d’âge en action, des lutins aux juniors. Notre Open, dédié à la mémoire du regretté Habib Khelil, qui avait tant fait pour le développement du tennis, se jouera, évidemment, en garçons et filles.  »

O.A.O