Hamida Kidari (Championne d’Algérie de cross) :

  • PDF

«Mon rêve le plus cher est de remporter un titre mondial»  

 

Etudiante à l’INFS/CJS de Aïn El Turck, Hamida  Kidari, une jeune crosswoman universitaire, vient de remporter la médaille d’or au championnat national disputé dernièrement à Chlef, se qualifiant ainsi au championnat du Monde universitaire qui aura lieu au Québec (Canada) entre mai et juin prochains. Sollicitée lors de la cérémonie de récompenses organisée par le directeur du centre INFS, en l’occurrence Abderrahmane Ghomari,  Hamida Kidari, accompagnée de son préparateur physique,  Mustapha Touinekh,  a répondu humblement à toutes nos questions.

Présentez-vous à nos lecteurs ?

Originaire de Ouled Mimoun (wilaya de Tlemcen), je suis âgée de 21 ans. Actuellement, je poursuis une formation d’éducatrice sportive, spécialité athlétisme au niveau de l’INFS/CJS d’Aïn El Turck. J’aime le sport depuis mon plus jeune âge. C’est grâce à Mohamed Aïssaoui (enseignant) qui m’a découverte que j’ai commencé à participer aux compétitions du secteur  scolaire. J’ai signé ma première licence à l’ASN de Ouled Mimoun où j’ai évolué durant toute ma jeunesse. .

Et par la suite vous avez résidé à Tlemcen…

Après ma 3e année secondaire, j’ai rejoint l’institut de formation professionnelle de Tlemcen et c’est justement là où j’ai été sélectionnée en 2005 en équipe nationale universitaire juniors, tout en suivant des stages à Tikjda.

Citez-nous quelques titres que vous avez remportés ?

Après plusieurs titres en championnat de wilaya et régional, que ce soit en civil ou en scolaire, j’ai raflé mon premier titre national en 2004 à Batna, une deuxième place et une médaille au cross à Biskra sur 3000 m. En 2007, j’ai été classée parmi les six premières qui ont été qualifiées au Mondial de Lyon (France). Malheureusement, on m’a privée de participation sans m’en fournir les motifs. Cette décision m’était restée longtemps en travers de la gorge.

Et qu’en est-il pour cette saison ?

Au championnat universitaire, j’ai représenté l’INFS/CJS  pour la wilaya et le régional le 5 mars 2009. A Es Senia parmi près de trente candidates, j’ai remporté la première place et le 12 mars, toujours en championnat national, j’ai décroché la médaille de bronze devant près de quatre- vingts athlètes issues des autres wilayas.

Quels sont vos objectifs ?

Dans l’immédiat, mon rêve le plus cher est de remporter un titre mondial universitaire au Canada. Ce serait vraiment formidable pour mon pays d’abord et ensuite pour moi et toute ma famille.

Et pour conclure ?

Je ne saurais oublier M. Aïssaoui et mes parents qui m’ont beaucoup aidée. Tous mes remerciements également au directeur du centre INFS et à Mustapha Touinekh, mon préparateur physique et manager sans lequel je suis persuadée que je n’aurai jamais atteint le haut niveau.

Propos recueillis par

Sadek Belkheir

 

Mustapha Touinekh (préparateur physique et manager) :

 « Elle a les capacités de ramener des titres internationaux »

 

Présent lors de notre entretien avec Hamida Kidari, le préparateur physique de cette dernière  qui effectue lui aussi un stage d’éducateur à l’INFS d’Aïn El Turck, estime que Kidari possède beaucoup de qualités et veut aller loin. «Kidari a beaucoup de volonté. Elle ne cesse de travailler durement pour réussir une bonne carrière. Elle est jeune, à peine 21 ans, et peut créer des exploits sportifs au plan international. Malheureusement, elle manque de soutien et de prise en charge sérieuse. Kidari doit avoir les moyens nécessaires pour plus de motivation. En effet, cette athlète mérite beaucoup de considération et d’intérêt afin qu’elle puisse s’épanouir et ramener des titres internationaux car elle a les capacités de le faire.»

B. S.