Boxe- : En digne successeur de son père

  • PDF

Rachid Hamani remporte la 1e médaille d’or algérienne

Le boxeur Rachid Hamani a remporté la première médaille d’or algérienne aux jeux Méditerranéens de Pescara, en battant aux points le Turc Adem Klicci (7-5), en finale de la catégorie des 75 kilogrammes disputée jeudi, en début de soirée. Hamani a été le seul des trois boxeurs algériens finalistes à décrocher l’or. Ses compatriotes Abdelhalim Ouradi et Abdelhafid Benchebla se sont inclinés en finales et se contenteront de l’argent.

En digne successeur de son père (Loucif), Rachid Hamani a fait retentir « Kassaman » au palais des sports Palaghiacio d’Avezano et confirmé que la boxe reste une constante incontournable du sport en Algérie. En effet, il a fallu qu’il y ait un boxeur qui dénoue, enfin, une situation qui n’a que trop duré. La première médaille d’or tombée dans l’escarcelle Algérienne est arrivée, en effet, au bout de la 8e journée de ces jeux Méditerranéens de Pescara, ce qui est une première depuis 1975 et l’édition d’Alger. La moisson de la boxe aurait pu être plus conséquente. Malheureusement et comme nous l’avions redouté, l’arbitrage « maison » en a décidé autrement, privant Abdelhalim Ouradi Benchebla de la médaille d’or (54 kg), pour l’offrir gracieusement à l’Italien Parrinello…

Il faut dire que la victoire de Hamani n’a pas été aisée face à un adversaire particulièrement coriace et accrocheur. En témoigne le premier round qui s’est achevé à égalité : 2 points marqués pour chaque boxeur. En boxant avec une extrême prudence, esquivant les offensives du turque, notre représentant réussi à prendre un petit avantage au score (3-2) dans la seconde reprise. Dans le 3e et dernier round, Hamani avait continué à frapper (2-1), sans prendre trop de risques, en faisant de son mieux pour garder son adversaire à bonne distance, jusqu’au signal de la cloche, indiquant la fin du combat, sur le score de 7-5.

La médaille accrochée à son cou, Rachid Hamani, que nous avons joint au téléphone juste après son podium, nous a déclaré : « J’ai attend depuis longtemps ces jeux de Pescara. Je la voulais absolument cette médaille. Mon père m’avait dit qu’il faut gagner, il m’a encouragé dans cette voie. Dieu merci, j’ai réussi à atteindre mon objectif, j’ai réussi pour l’Algérie. C’est un grand plaisir pour moi de servir ainsi mon pays, j’en suis très fier ! Je la dédie à ma grand-mère, à mon père et à toute l’Algérie ».

L’arbitrage « maison »

Les deux autres boxeurs qualifiés en finales n’ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu. On appréhendait l’arbitrage, à juste titre, puisque Abdelhalim Ouradi a été injustement privé d’une médaille d’or dans son combat face à l’Italien Vitorio Parrinello. L’arbitrage, sur le ring mais aussi sur le scoring machine (1-5) a décidé de l’offrir à son adversaire. Quant à Abdelhafid Benchebla, il s’est incliné aux points (4-8) face au Monténégrin Bosko Draskovic. Ouradi et Benchebla se contenteront de la médaille d’argent.

Cette moisson de nos boxeurs, notamment la médaille en vermeil de Rachid Hamani, sont tombées à point nommé pour effacer les contres performances d’Almeria, en 2005. Il y a quatre ans, en effet, seuls Mohamed Beldjord et Chouaib Oussaci avaient remportés chacun une médaille de bronze. Lors de la précédente édition des JM, rappelons-le, nos boxeurs n’étaient montés que sur la troisième marche du podium. Le sport algérien a décroché aux Jeux méditerranéens de Tunis en 2001, 31 médailles : 10 or, 10 argent et 11 bronze.

Abdou SEGHOUANI