NATATION : AG Elective de la Ligue d’Oran

  • PDF

AG Elective de la Ligue d’Oran

Le nouveau bureau a pris ses fonctions

 

Le Dr Abdelhamid Hasseb a été élu, la semaine dernière, à la présidence de la Ligue oranaise de natation (LON). Il succède à Tidjini Bennacer.

 

L’assemblée générale élective de la Ligue oranaise de natation (LON), tenue la semaine dernière, a élu à la présidence, à l’unanimité, le Dr Abdelhamid Hasseb, en remplacement du président sortant, Tidjini Bennacer. L’élection du nouveau responsable de la LON a été bien accueillie par la famille de la natation oranaise et les associations sportives. Chirurgien de profession, le Dr Hasseb, est aussi un ancien nageur et ancien  poloïste très connu dans le milieu de la natation oranaise pour avoir déjà été membre de la LON. C’est donc une personnalité respectée, qui jouit de la confiance de tous. Sitôt installé, le nouveau responsable de la Ligue a procédé à la répartition des taches des membres du bureau exécutif, qui se compose d’anciens champions et d’anciens poloïstes. Il faut dire aussi que ce changement à la tête de la Ligue oranaise de natation, était souhaité par les associations et les parents des nageurs, pour apporter du sang neuf à la LON, sans toutefois diminuer du mérite du précédent bureau qui, il importe de le dire ici, a effectué un travail remarquable durant son mandat.

Le nouveau bureau de la LON a tenu le week-end passé sa première réunion de travail au siège de la Ligue, sis à la piscine d’Oran. Une prise de contact en fait, qui a regroupé les entraîneurs et les associations affiliées à la LON. Une autre réunion est prévue cette fin de semaine, elle portera que le programme d’activité de la saison 2012/2013.

 

Composition du bureau

 

Président : Dr Abdelhamid  Hasseb

1er vice-président : Abdennacer Moussaoui

2e vice-président : Salim Ilyès

3e vice-président : Sofiane Benchakor

Secrétaire général : Fayçal Hakem

Secrétaire général adjoint : Amir Mohiédine

Trésorier : Abdallah Benchakor

Trésorier adjoint : Houari Guerissi

Directeur Technique de Wilaya : Fodil Berkissa

Entretien avec…

Abdenacer Moussaoui (1er vice-président de la LON) :

«Œuvrer pour la relance de la natation»

 

Rencontré lors d’une réception à la piscine d’Oran, le premier vice-président  de la LON, Abdennacer Moussaoui, qui connaît très bien la discipline, est persuadé que «tous les membres du bureau ne ménageront aucun effort pour que la natation oranaise retrouve sa place dans le mouvement sportif national.» Il répond à nos questions.

 

Tout d’abord, présentez-vous à nos lecteurs.

 

Je suis un ancien nageur et poloïste des années 70, et dans ma vie professionnelle, je suis cadre dirigeant dans une entreprise aéroportuaire. Malgré mon éclipse, je n’avais jamais quitté le monde de la natation. J’étais en effet resté à l’écoute de tout ce qui s’y passait, de près ou de loin. Et j’avoue que cela me rendait mal à l’aise de constater que la natation avait perdu de son lustre d’antan dans l’ouest du pays. Je tiens à rappeler que j’ai déjà fait un passage à la Ligue, c’était en 2007. Mais je me suis vite retiré pour une saute d’humeur car je ne voyais pas d’issue a la natation, notamment avec un travail approximatif au niveau de la ligue.

 

Et comment avez-vous atterri encore cette fois-ci à la LON ?

 

C’est sur appel et insistance des associations et des parents d’athlètes, auprès de des anciens afin qu’ils reprennent du service pour un changement, que j’ai û répondre présent. Donc, suite à ces sollicitations, et après avoir constaté que le noyau de la Ligue allait être composé d’anciens nageurs expérimentés, je ne pouvais rester insensible et refuser.

 

Avez-vous déjà tracé votre  plan de travail ?

 

Après l’assemblée générale élective, le nouveau bureau de la LON s’est d’abord réuni une première fois pour une prise de contact avec les présidents des associations et les entraîneurs afin de leur exposer notre vision des choses. Nous avons enregistré tous leurs problèmes et doléances, et nous n’avons pas manqué d’évoquer la situation de la natation en général, dont le manque de bassins au niveau d’Oran. En effet, il est important de souligner qu’avec une  seule piscine dans toute la capitale de l’ouest du pays, il est très difficile de développer et promouvoir la discipline. Il faut dire aussi que toutes ces difficultés n’ont jamais été aplanies, du fait d’une absence de communication entre la Ligue et les autorités locales, à cause de querelles qui n’avaient pas de raison d’être. On s’est donc entendus pour élaborer le programme tous ensemble.

 

La prochaine réception des piscines de Gdyel et Boutlelis va sans douye soulager quelque peu la pression exercée sur celle d’Oran …

 

Certes, ce sera un soulagement et une bonne chose pour la natation en général, mais cela ne résoudra pas le problème des associations qui activent à la piscine olympique d’Oran, dont la majorité des athlètes résident à Oran et y sont scolarisés. Ce ne sera que des contraintes supplémentaires pour les jeunes nageurs, appelés qu’ils sont à s’entraîner deux fois par jour au niveau de ces deux bassins. Les autorités locales devront se pencher sur ce problème et envisager l’idée d’implanter une deuxième piscine à Oran ville.

 

Invité à la réception de l’ASCAO, vous avez été honoré et félicité. Quel effet ce la vous avait  -il fait ?

 

Cela m’est allé droit au cœur, comme ça m’a permis de retrouver d’anciens nageurs de mon époque et, surtout, de faire connaissance avec les champions de l’ASCAO. D’ailleurs, je félicite les responsables de cette association pour l’énorme travail entrepris et aussi les jeunes champions. Je dirais que cette réception est une bonne chose, qui a permis aux champions de se sentir bien entourés.

 

Un dernier mot pour conclure ?

 

Je suis heureux de me retrouver à nouveau parmi la famille de la natation et je ne cesserai jamais d’œuvrer pour la relance de la discipline à travers l’ouest du pays. La natation a besoin de tous ses enfants. Je tiens à féliciter le bureau sortant de la Ligue, qui a réalisé un bon travail et a permis l’émergence de nombreux jeunes champions.

Propos recueillis par Sadek B.