Natation en eaux libres : Belle prestation des nageurs du Sultanat d’Oman

  • PDF

Championnat arabe des jeunes

Belle prestation des nageurs du Sultanat d’Oman

 

La dernière épreuve du Championnat arabe de natation, catégories des  jeunes, celle dite en eaux libres, s’est déroulée jeudi au barrage de Boukerdane, dans la wilaya de Tipasa.

 

Dernière épreuve figurant au programme de la 10ème édition du Championnat arabe des jeunes dont notre pays a abrité, du 26 au 30 septembre, les péripéties, l’épreuve dite de natation en eaux libres, qui s’est déroulée sur le plan d’eau du barrage de Boukerdane, dans la wilaya de Tipasa, s’est caractérisée par deux faits importants : la confirmation de la domination des nageurs égyptiens et tunisiens sur la compétition, pour le premier, et la belle prestation des athlètes garçons du Sultanat d’Oman, pour le second. Une prestation qui s’est traduite par l’arrivée, dans le sillage du net vainqueur de l’épreuve dans la catégorie masculine, le Tunisien Seif Eddine Seghier, de trois des leurs. Une performance qui n’a pas du tout étonné leur entraîneur, le Hongrois Itsvan Kormos. Dans un bref entretien que nous avons eu avec lui, juste après la cérémonie de remise des médailles, il a considéré les résultats réalisés par ses nageurs comme « la conséquence logique d’un travail de fond entamé depuis cinq années maintenant ». Pour en revenir au vainqueur de l’épreuve, la netteté de sa victoire est attestée par l’écart existant entre le temps qu’il a réalisé et celui de son poursuivant immédiat, l’Omanais Aymen Bentaleb Kacimi : un peu plus de sept minutes - sept minutes et onze secondes, pour être plus précis - séparent, en effet, les deux concurrents. C’est un écart relativement important au regard de la distance de 5 km de l’épreuve, disputée en Open.

 

Bonne performance de Melia Meghzi

Quant à la confirmation de la domination égyptienne dans cette compétition, elle a été, dans cette épreuve en eaux libres, disputée également sur 5 km, le fait de leurs filles : les deux nageuses égyptiennes engagées s’y étant imposées en occupant les deux premières places. L’Algérienne Melia Meghzi, classée troisième, qui n’est pas spécialiste d’une telle épreuve, a réussi une bonne performance. Comme l’atteste d’ailleurs l’écart, en temps, d’une minute et douze secondes (1’ 12’’) qui la sépare de l’Egyptienne Nourhane Salah Eddine, arrivée en deuxième position ; la vainqueur étant sa compatriote Leïla Mohamed Abdelmonaïm. Et à ce propos, il faut dire que l’entraîneur égyptien n’a pas été du tout surpris par la victoire de ses athlètes : « Nous dominons l’épreuve au double plan arabe et africain », nous a-t-il déclaré tout de go quand nous lui demandé s’il s’attendait à de tels résultats. Il y a lieu de signaler, toutefois, que cette domination ne s’est pas traduite dans le classement par équipes ; les deux premières places étant revenues, dans l’ordre, à l’Algérie et au Maroc. Ce qui a été longuement contesté par le responsable de la sélection égyptienne qui n’a pas voulu reconnaître les dispositions du règlement de la Fédération arabe de natation stipulant, dans l’établissement du classement par équipes, la prise en considération du temps réalisés par trois athlètes de chaque équipe participante ; des dispositions dont n’a pu profiter l’équipe égyptienne qui n’avait engagée que deux nageuses…

Dans la catégorie masculine, en revanche, le classement par équipes a été le reflet fidèle des résultats enregistrés en individuel : la première place étant logiquement revenue au Sultanat d’Oman, la deuxième, à la Tunisie et la troisième à l’Algérie.

 

Les résultats :

Individuels :

 

Filles :

1- Leïla Mohamed Abdelmonaïm (Egypte) 1h 03’ 28’’

2- Nourhane Salah Eddine (Egypte) 1h 03’ 48’’

3- Mélia Meghzi (Algérie) 1h 05’ 05’’

 

Garçons :

1- Seïf Eddine Seghier (Tunisie) 52’ 07’’

2- Aymen Bentaleb Kacimi 59’ 18’’

3- Khaled Ben Mohamed Koulaïmi (Sultanat d’Oman) 59’ 20’’

 

Par équipes :

 

Filles :

1- Algérie 3h 20’ 54’’

2- Maroc  3h 27’ 50’’

 

Garçons :

1- Sultanat d’Oman 2h 58’ 07’’

2- Tunisie 3h 04’ 50’’

3- Algérie 3h 14’ 58’’

 

Impressions :

 

Anwar Boutbina (entraîneur national, Algérie) :

« Nos résultats sont satisfaisants »

« C’est une bonne compétition pour nos nageurs. Comme nous sommes en début de saison, elle leur permet de parfaire leur condition physique. Je pense que les résultats réalisés sont satisfaisants. Il ne faut pas oublier que nous n’avons pas de spécialistes de la natation en eaux libres. Pour cette épreuve nous avons fait participer nos spécialistes des épreuves de fond… »

 

Karoly Von Toros (entraineur national, Algérie) :

« Il est temps de former des spécialistes »

« Melia Meghzi est à créditer d’une bonne prestation. Elle a nagé seule, alors que l’épreuve en eaux libres est fondamentalement un travail d’équipe, avec ses astuces. C’est ce qui a permis aux Egyptiennes de s’imposer. Je pense qu’il est temps de former des spécialistes dans cette épreuve. Nous avons beaucoup de jeunes éléments qui peuvent le devenir… »

 

Itsvan Kormos (entraîneur national, Sultanat d’Oman) :

« Nous marquons notre entrée dans le gotha arabe »

« Je suis très satisfait des résultats de mes nageurs. Nous avons réussi à en placer trois parmi les quatre premiers. Je pense que nous sommes en train de récolter le fruit d’un travail entamé depuis cinq années. Un travail qui nous a permis de détrôner le Koweit au niveau du Golfe. Avec les résultats d’aujourd’hui à Boukerdane, nous marquons notre entrée dans le gotha arabe de la natation en général. Nous allons davantage travailler les épreuves de fond avec l’objectif d’améliorer le niveau des courtes. »

 

Leïla Mohamed Abdelmonaïm (Egypte), vainqueur chez les filles:

« Bravo aux organisateurs »

« C’était difficile bien que je m’attendais à cette victoire. Il est vrai que rien n’est facile en compétition. Je salue les organisateurs pour la qualité de l’organisation et du séjour. »

 

Seif Eddine Seghier (Tunisie), vainqueur chez les garçons:

« Un beau site de compétition »

« C’était difficile du fait et de la concurrence et du circuit mis en place par les organisateurs. Ceci dit, c’est la première fois que je participe à une épreuve de natation en eaux libres dans un site pareil, vraiment splendide. Je suis spécialiste de l’épreuve mais en mer, pas dans un barrage. »

B.D.