L’USMA pour la 3e fois consécutive

  • PDF

Interclubs national

L’USMA pour la 3e fois consécutive

Rien à dire, la formation de l’USM Alger a survolé le dernier Interclubs national disputé dans la piscine « Les Jardins » d’Oran les 5 et 6 mars, en remportant son 3e titre consécutif après ceux de la saison 2007-2008, et 2008-2009.

Crédité d’un total de 77.642 points au classement général mixte à la fin de la compétition, la section natation dirigée par le DTS Reda Zemmouri a écrasé la concurrence avec un écart de 7.661 points sur le second à savoir le GS Pétroliers et 9.593 points sur le troisième le Sahel Nautique El-Biar. Ceci est le fruit d’un long investissement tant en catégorie inférieur qu’en seniors. Certes l’USMA s’est renforcé au fil des années de nageurs de l’équipe nationale, formés dans d’autres clubs. Mais le mérite de ses dirigeants et c’est ce qui est le plus important, est d’avoir su les fidéliser au club tout en les éloignant des chants des sirènes. Ceci sans compter avec tout le travail de formation et de développement qui se fait à la base. Pour preuve, au championnat national benjamin d’hiver du mois dernier, l’USMA avait raflé cinq titres sur les six mis en jeu. A ces différents titres, il faut rajouter le trophée de la coupe d’Algérie en filles, gagnée à Sétif au mois de janvier. De quoi déjà bien garnir la vitrine de l’USMA, déjà remplie à ras bord !

 

Le « Tsunami » rouge et noir

Pour arriver à leurs fins, et au résultat arrêté à l’issue de l’Interclubs, les coéquipiers du capitaine Hacene Zitouni de l’USMA, devaient tout d’abord honorer la 3e et dernière séance programmée samedi 6 mars. Sur les 12 épreuves nagées, l’USMA a remporté 5 en individuel et 2 aux relais. Ryad Djendouci a été le premier nageur à ouvrir le compteur de l’USMA en remportant le 200m 4 nages avec le chrono de 2 :12.39, suivi de son frère Badis au 100m dos (1 :00.45) puis de Malia Meghezi lauréate du 200m nage libre en 2 :14.24. Lydia Yefsah et Sofiane Daid compléteront cette série de succès en s’adjugeant chacun de son côté l’épreuve du 100m brasse respectivement avec les temps de 1 :18.19 et 1 :04.69. Le tableau de chasse de l’USMA s’est clôturé avec les deux victoires des relayeurs (garçons et filles) du 4x100m 4 nages, avec les chronos de 4 :50.86 et 4 :05.90.

 

Le GSP, l’OCA et l’ASPTTA se partagent les autres courses

Après le « Tsunami » rouge et noir, trois clubs se sont partagés les cinq autres épreuves du programme. Trois sont revenues à l’ASPTT Alger, œuvre de Baya Benouar au 50m papillon (0 :30.52), Sarah Hadj Abderahmane au 200m 4 nages (2 :36.25) et Amel Lalla au 100m dos (1 :09.99). Le  50m papillon (0 :25.83) a été gagné par l’OC Alger par le biais de son nageur de nationalité française, Brian Noel, et enfin le 200m NL (2 :00.49) est allé au GS Pétroliers grâce à Mahrez Mebarek.

 

Le trophée remis dans le hall de la piscine

A la fin de la compétition, le secrétariat technique a procédé au calcul des points engrangés par toutes les équipes afin d’établir le classement général mixte qui a consacré l’USM Alger, vainqueur de l’Interclubs, saison 2009-2010. La remise du trophée, contrairement aux années précédentes, a eu lieu dans le grand hall de la piscine « Les Jardins » en présence des dirigeants de la FAN, ceux de la ligue d’Oran, et du nombre public présent à cette manifestation.

O. Kama

Elias  Kebbab (Président directoire FAN) :

« Qualifier 5 nageurs aux JO de la Jeunesse »

Le président du directoire de la FAN, Elias  Kebbab, présent au championnat interclubs à Oran estime que tout le monde maintenant doit se mettre au travail pour redonner à la natation le statut qui était le sien.

 

Quels sont vos projets immédiats ?

Avant toute chose, nous devons d’abord faire en sorte que tout rentre dans l’ordre au sein de la FAN et des ligues. Par ailleurs, nous avons bon espoir de qualifier au moins cinq nageurs aux JO de la Jeunesse, qui auront lieu à Singapour. Je pense que c’est jouable car la pâte et la volonté existent. Nos athlètes ne sont qu’à quelques centièmes des minima. Notre but également est que nos déplacements à travers le territoire servent aussi à sensibiliser la population à la natation parce que nous avons aussi un rôle social à jouer. Je ne suis à la tête du directoire de la FAN que depuis le 2 février dernier. Je  suis venu avec la ferme intention de booster cette discipline. J’ai donné à cet effet des directives à tous les concernés pour élaborer un nouveau plan d’action.

 

Que se passe-t-il en matière de calendrier ?

Le calendrier a été diffusé en retard, à cause des dates des compétitions. Aujourd’hui, ce document est prêt grâce à la collaboration de tous les concernés. Les championnats d’Algérie open se dérouleront à Bab Ezzouar du 31 mars au 4 avril. Nous souhaitons que tous nos nageurs évoluant à l’étranger soient présents pour rehausser le niveau de cette compétition.

 

Que pensez-vous du niveau de l’inter clubs ?

Je dirai qu’il est appréciable avec un record de participation et on relève même des performances. La Ligue d’Oran, que préside Tidjini Benaceur, est à féliciter pour tous les efforts déployés afin que l’organisation de cette compétition soit une réussite.

 

Un mot sur le pôle de développement préconisé ?

C’est un sujet important. La natation est un sport exigeant quand on veut atteindre un certain niveau. L’exigence commence par les catégories inférieures mais le problème se pose en période scolaire et en hiver quand il fait froid le matin. Nous sommes sensibles sur toutes les difficultés techniques et même matérielles à l’échelle des wilayas. Le ministre de la Jeunesse et des Sports nous a donné des garanties pour mettre à notre disposition tous les moyens pour mettre en place des pôles de développement. C’est un soutien très important. Les autorités ont pris conscience de la valeur du sportif. Un enfant qui ne fait pas de sport est une proie pour les fléaux sociaux.

 

Qu’en est-il du water-polo ?

Le water-polo entre dans le cadre du développement du sport collectif nautique. Je suis un passionné de ce sport qui nécessite beaucoup d’endurance pour sa pratique. Un plan d’action est en élaboration. Nous allons en profiter pour utiliser les compétences que nous avons sous la main et des entraîneurs étrangers.

 

Et après l’interclubs ?

Le championnat interclubs nous a servi à bien préparer le championnat du monde prévu en septembre ou octobre 2010. Pour l’équipe nationale et l’EN « A » nous avons une échéance importante : celle des championnats d’Afrique. Nous irons au Kenya avec une très forte participation.

Propos recueillis par

Sadek Belkheir