Meeting de Massy (France)

  • PDF

Meeting de Massy (France)

De l’argent et du bronze pour trois Algériens

Le dernier meeting auquel ont pris part trois nageurs algériens établis en France, s’est tenu à Massy, une ville située dans la banlieue sud-ouest de Paris (France), le 15 février dernier.

Les résultats officiels viennent à peine de nous parvenir. Licenciés à l’ES Nanterre, nos trois représentants ont fait bonne figure en prenant part, chacun d’eux, à au moins une finale A. Naoufel Benabid a été le premier à ouvrir cette belle série en participant à la finale A du 100m dos où il a obtenu la 5e place alors que dans la matinée il a nagé en 1 : 01.23 pour se classer 2e aux séries de cette épreuve. Par contre, au 100m nage libre (NL) et à celui du 100m, Naoufel n’a pas pu accéder aux finales, terminant respectivement 14e (0 :55.00) et 13e (2 :01.19) aux séries.

Les frères Djendouci médaillés

De son côté, son coéquipier de club, Badis Djendouci, a fait mieux en se hissant par deux fois aux finales A. La première au 200m NL (1 :59.22, 5e), puis au 100m dos où il a décroché une méritoire médaille de bronze en terminant 3e sur le podium en 1 :00.96, tandis que dans la matinée il avait fini sa course aux séries qualificative à la 1er place en 1 :01.04.

Quant à son frère jumeau, Ryad, sa participation au 100m papillon lui a valu tout d’abord une qualification aux séries (0 :58.66, 3e) puis une médaille d’argent à la finale A (0 :58.45). Toujours dans la même spécialité, Ryad a terminé 3e aux séries du 200m (2 :11.68). Qualifié, il a préféré faire l’impasse sur la finale.  

 

Ils sont privés de l’aide de la FAN

Malgré des résultats en constance progression, la Fédération algérienne de natation (FAN) n’a pourtant pas hésité à couper l’aide de 900 € depuis le mois de janvier, qu’elle octroyait aux deux frères Djendouci, alors qu’ils sont dans un besoin pressant. Cette manière d’agir de l’instance nationale, au beau milieu de la saison officielle, pénalise lourdement ces deux athlètes qui ont consacré toutes leurs énergies et leurs espoirs dans ce sport qu’ils chérissent tant, allant jusqu’à faire «l’impasse» sur leurs études. La Fédération aurait pu faire l’effort de les laisser percevoir leurs indemnités jusqu’à la fin de la saison, et fixer d’autres critères d’accès à cette aide pour tous les athlètes de l’Equipe nationale. Deux autres athlètes ont également, malheureusement pour eux, fait les frais de cette mesure radicale : Mahrez Mebarek et Aghilès Slimani.

… Redistribuée aux autres

Du coup, le pécule de ces quatre nageurs a été redistribué aux cinq autres athlètes de l’Equipe Nationale, tous établis en France. Il s’agit de ceux-là mêmes qui ont pris part aux Jeux méditerranéens de Pescara (juin 2009) et au Championnat du monde de Rome (août 2009).  Au train où vont les choses, et en l’absence de critères clairs définissant l’obtention de l’aide des autorités publiques, il ne restera sur la liste que deux ou trois nageurs, et ce, selon le gré et les humeurs des dirigeants qui ont le pouvoir de décision en la matière.

Un meeting et deus stages en mars

Par ailleurs et selon les informations dont nous disposons jusqu’à aujourd’hui, la FAN s’apprête à participer au meeting international de Nancy (France) prévu du 12 au 14 mars en engageant 5 athlètes issus de la catégorie espoirs au mois de mars prochain. Tout comme elle compte organiser, durant les prochaines vacances scolaires, deux stages, l’un à l’étranger, probablement en Hongrie, et l’autre en Algérie, plus précisément au centre de préparation de Chlef. Mais, d’ores et déjà, des voix s’élèvent énergiquement pour « dénoncer la liste des athlètes sélectionnés pour ces deux regroupements ». Nous reviendrons plus longuement sur ce sujet important dans l’une de nos prochaines éditions.

O. Kama