Rétrospective 2009 (2e partie et fin)

  • PDF

Rétrospective 2009 (2e partie et fin)

De graves dissensions au sein du BF

 

La nomination de Mimoun Afane, en qualité de DTN, conduira immédiatement à la levée de boucliers de plusieurs membres du BF qui reprochent au président de prendre seul des décisions sans les consulter au préalable. La saison se termine par une nouvelle brouille quand le premier responsable de la FAN, en désaccord profond avec son SG, décide de mettre fin à ses fonctions. Des tractations dans les coulisses permettront au SG de revenir aux affaires de la FAN. Dès lors, tous les membres du bureau se regarderont en chiens de faïence. Le fossé se creuse  encore un peu plus entre les pro- présidents et le groupe des dissidents au nombre de sept et  dont six n’avaient toujours pas régularisés leur situation administrative. Le séminaire sur la natation organisé en catimini à l’école de voile d’Alger-plage les 11 et 12 novembre 2009 accentuera une fois de plus les dissensions au sein du bureau, en particulier au moment d’établir le bilan de ces trois journées (réduites à deux). Acceptant mal les critiques de la première vice-présidente, Zaza Afane, le SG aura, selon  nos informations, envers cette dame de la natation algérienne une conduite pas très académique.

Deux motions anti-réglementaires

L’arrivée entre temps d’un nouvel entraîneur national en la personne du Sud- Africain Karoly Von Torös ne changera rien aux relations tendues qui caractérisent le bureau fédéral. Bien au contraire, un autre désaccord surviendra lorsque la tutelle, dans le cadre du redéploiement de certains de ses cadres, entre autres les secrétaires généraux de Fédérations, décide d’affecter celui de la natation, dans une autre structure. Imputant cette action au président Larbaoui, le groupe des réfractaires auquel s’est joint le président de la ligue de Sétif, signent deux motions : l’une pour soutenir le SG et l’autre pour un retrait de confiance au président. Deux démarches jugées anti-réglementaires qui ont eu pour effet de jeter définitivement le discrédit sur toute l’instance nationale.

Arrivée d’une nouvelle secrétaire générale

Désignée par le MJS au poste de secrétaire général, Lynda Mekacher conseillère aux sports et détentrice d’un magister, ne tardera pas à mesurer le fossé qui sépare le président et certains  membres du bureau. Elle essayera tant bien que mal de recoller les morceaux d’un puzzle disséminé aux quatre vents. Mais sans trop d’espoir, bien au contraire ! La première réunion du 26 décembre 2009 à laquelle prendra part la nouvelle SG, reportée une première fois pour faute de quorum, sonnera le glas pour le président Larbaoui. Acculé par les membres du bureau fédéral qui tentent de lui faire porter le chapeau des actions précédentes vécues par la Fédération, il remettra sa démission le jour même. A en croire certaines sources, elle sera suivie trois jours plus tard par celle du 2e vice-président, Yahia Bousmaha.

Kebbab en bronze aux JM de Pescara

Dans tout cet imbroglio, les résultats techniques de nos différentes équipes nationales dans différentes compétitions internationales ont été plus que décevants. On retiendra tout de même la médaille de bronze de Nabil Kebbab au 100m nage libre aux Jeux Méditerranéens de Pescara en juin 2009, et les bonnes prestations de nos jeunes espoirs, Youghourta Haddad, Abdelkader Afane, Ramzi Makhmoukh, Anis Baghriche, Meriem Kesraoui pour ne citer que ceux là aux championnats arabes des jeunes d’Amman (Jordanie) en août 2009, et maghrébins à Tunis, en novembre dernier.

Le GSP et l’USMA sans partage

Au plan national, deux clubs ont dominé les différents rendez-vous nationaux. Le GS des Pétroliers et l’USM Alger en natation de course. Composés des meilleurs éléments de l’équipe nationale A, ces deux formations, depuis un certain temps, dominent sans partage les compétitions fédérales.  Chez les jeunes catégories des clubs aux moyens limités ont émergé du lot pour s’imposer de belle manière, à l’image du RTA Ain Turck, l’INFS- Constantine, et l’OC Alger. Deux autres disciplines dérivées de la natation le water-polo et la nage en eaux libres, ont connu un simulacre de championnat. Sous perfusion depuis déjà un certain temps et sans aucune base solide de développement, elles ne représentent probablement que des voix à conquérir pour bien se faire représenter à l’AG ordinaire et élective. 

O. Kama