Une réunion du BF pour tout aplanir ?

  • PDF

Crise à la FAN

Une réunion du BF pour tout aplanir ?

Afin de diminuer de la pression qui prévaut actuellement au sein de la Fédération algérienne de natation (FAN), le président  de cette instance nationale, Jawad Larbaoui, a convoqué hier au siège de la Direction technique nationale (Piscine du complexe Mohamed Boudiaf), tous les membres du bureau exécutif afin de prendre part aux travaux du BF. L’ordre du jour comporte les trois poins suivants : organisation de la prochaine coupe d’Algérie, qui a été reportée aux 8 et 9 janvier 2010, suite aux vœux exprimés par certaines ligues, entre autres celle d’Alger, rapport des commissions afin d’établir le bilan de la saison écoulée et enfin la régularisation des cadres de la FAN. Toutefois, selon certaines indiscrétions qui nous sont parvenues, le groupe des dissidents au président de la FAN pourrait briller par son absence. Ce cas, s’il devait survenir, étant prévu dans les statuts de la FAN, le bureau fédéral se réunirait alors aujourd’hui et siégerait valablement, et ce, quelle que soit sa composante.

L’effet boomerang

Par ailleurs, toujours d’après certaines informations, le groupe des réfractaires s’évertuerait actuellement à réunir la signature des 2/3 de la composante de l’assemblée générale afin de tenter ensuite de parvenir au retrait de confiance au président, et ce, suite à la motion signée au lendemain de la décision du MJS d’affecter un nouveau SG à la FAN. Une motion qui n’avait aucune valeur juridique. Mais la tentative de provoquer une assemblée générale extraordinaire peut se retourner contre le groupe des réfractaires, en vertu de l’article 12 des statuts de la Fédération qui stipule que : « l’Assemblée générale réunie en session extraordinaire peut prononcer aux deux tiers (2/3) de ses membres le retrait de confiance au président et/ou aux membres du bureau fédéral ». En attendant que cette agitation « moléculaire » prenne fin, il faudrait peut-être commencer une bonne fois pour toutes à appliquer les règlements qui régissent la Fédération algérienne de natation dans toute leur rigueur. C’est peut-être cela aussi le début de sortie de crise. 

O. K.