Un nouvel entraîneur national Karoly Von Töros :

  • PDF

« Les nageurs Algériens ont beaucoup de talent … »

Rencontré à l’hôtel « El-Djazair » , juste après l’audience que lui avait accordé le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, le nouvel entraîneur de l’équipe national de natation, Karoly Von Töros, de nationalité Sud Africaine, mais d’origine magyare, se livre à nos lecteurs à travers cette première partie de l’entretien exclusif accordé à Planète Sport.  

Tout d’abord nous tenons à vous souhaiter la bienvenue en Algérie

Merci bien et merci de l’accueil qui m’a été réservé par les responsables du sport en Algérie à leur tête, le ministre de la Jeunesse et des Sports, M.Hachemi Djiar.

Vous êtes ici pour prendre en charge les destinées de l’EN de natation. Un mot là-dessus ?

Effectivement, j’ai été sollicité par la Fédération algérienne de natation pour prendre en charge votre équipe nationale mais nous n’avons pas encore finalisé le projet. Il reste des détails à préciser.

Vous étiez présent aux Jeux Africains d’Alger de 2007. Aviez-vous déjà une idée sur le niveau de nos nageurs ?

Parfaitement, avant les Jeux d’Alger j’ai eu le plaisir de rencontrer à Abudja (Nigéria) en 2003, des nageurs Algériens tels que Salim Iles, Sofiane Daid mais aussi l’entraîneur Sofiane Benchekor qui est devenu depuis un bon ami. D’ailleurs, c’est cette année- là que nous avions procédé au choix d’une sélection d’athlètes africains dont j’étais le principal manager, qui avait pris part par la suite, à la 1er édition des Jeux afro-asiatique d’Hyderabad (Inde).

Ce fût pour moi un grand plaisir que de travailler avec votre entraîneur Benchekor et les athlètes algériens retenus pour ces jeux. J’ai gardé un très bon souvenir de cette expérience. Depuis, Sofiane, Kebbab et bien d’autres encore de vos athlètes sont devenus mes amis.

Vous avez également pris en charge avant les JO de Pékin 2008, d’autres athlètes algériens ?

Absolument ! J’ai reçu chez moi à Cap Town (Afrique du Sud), Meriem Lamri, Amira Kouza et Sofiane Daid.

Que pensez-vous justement des qualités de nos nageurs ?

Vos nageurs ont beaucoup de talent, mais il leur faut encore du travail pour atteindre le haut niveau. A mon sens, il y a beaucoup de petites choses qu’il faudra corriger, dont, par exemple, la finesse.    

Propos recueillis par

O. Kama