Championnats arabes des jeunes à Amman

  • PDF

Les Algériens font plus que se défendre

Arrivée le jour même de la compétition à Amman (Jordanie), afin de prendre part à la 9e édition des championnats arabes des jeunes, l’équipe nationale algérienne composée de trois catégories, les athlètes nés en 1991-92 (Groupe 1), 1993-94 (Groupe 2) et 1995 et plus (Groupe 3), font plus que se défendre. Après deux jours de compétition, nos représentants ont réussi tout de même à glaner ça et là quelques médailles dans les trois couleurs. En l’absence d’un site internet pour consulter les résultats en direct, nous avons pu joindre la délégation algérienne, qui nous a fait part de quelques consécrations. Nous avons donc appris, que le

jeune Amine Hamama s’est imposé dans sa catégorie d’âge (Groupe 1) au 200 brasse avec le temps de 2 :27.86, tout comme Meriem Kesraoui (Groupe 2) au 50 dos, et le relais 4x200m nage libre féminin. Le pactole en médailles d’argent est le même que celui en or, soit trois médailles. Elles ont été l’œuvre de Amine Hamama au 50 brasse et Ines Belhadri au 400 NL, tous deux du groupe 1, et de Hind Yadi (Gr. 3) au 200 brasse en 2 :54.74. En ce qui concerne les médailles de bronze, Abdelkader Mimoun (Gr 2) a eu la sienne au 200 brasse (2 :30.82), imité par sa coéquipière Baya Bennouar au 100 papillon (Gr. 1), et enfin de Meriem Kesraoui (Gr. 2) au 50 et 100 brasse. Selon les échos qui nous sont parvenus de la capitale jordanienne, le niveau de ces championnats est très relevé. Les jeunes nageurs égyptiens et koweitiens ont surpris plus d’un par leurs résultats. Ce qui a fait dire au DTN, Mimoun Afane, étonné par les chronos enregistrés, que la natation arabe a effectué un bond qualitatif. D’autres détails dans une de nos prochaines éditions.

O. K.