Ouverture du championnat National Open

  • PDF

Les candidats au titre affichent leurs prétentions

La première journée de l’Open national jumelé avec les championnats minimes, cadets et juniors dans les deux sexes s’est déroulée jeudi conformément au programme de la Fédération algérienne de natation (FAN). L’ouverture officielle de ce dernier rendez-vous fédéral en natation de course s’est faite en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports Hachemi Djiar, et de Djaffar Yefsah, président de la Commission études et programmes du sport de haut niveau, ainsi que de nombreux invités.

A l‘issue donc des deux premières séances de jeudi, l’USM Alger en filles et le GS Pétroliers en garçons se sont déjà positionnés au classement général en alignant respectivement 4 médailles (2 or et 2 bronze) pour les usmistes et 3 pour les pétroliers (1 de chaque couleur).

Chez les petites catégories, également de la partie dans cet open, selon la décision de la réunion du bureau fédérale qui avait décidé de jumeler ces différents championnats, la lutte est engagée entre plusieurs prétendants. Chez les minimes filles c’est l’OC Alger qui mène avec 4 médailles (2 or , 2 bronze), tandis que chez les cadettes c’est le GS Pétroliers qui pointe en 1er position avec 3 breloques, une de chaque couleur, tout comme l’ASPTT Alger chez les juniors filles avec un total de 6 médailles (4 or, 1 argent, 1 bronze)

 

Les clubs de l’intérieur aux premières loges

Si chez les filles, les clubs d’Alger dominent, par contre chez les garçons, ce sont les formations d’autres ligues qui occupent le premier rang au classement des médailles, en particulier celle de Constantine bien représentée par l’INFS/C premier en cadets (2 or) et en juniors (1 or, 3 argent) et l’ASPTT/C premier chez les minimes avec 4 médailles (2 or, 1 argent, 1 bronze).

En individuel, nous avons relevé en open le temps satisfaisant de Mahrez Mebarek du GSP au 100m NL (52.19), celui de Ramzi Makhmoujh au 50m papillon (25.84), de l’INFS/C, de Abdelmalek Bouriche du RTA Ain Turck (1 :08.00), de Malia Meghezi de l’USM Alger au 50m NL (27.54), et de Yasmine Benayad de l’ASPTT Alger au 50m papillon (29.16).

 

La compétition délogée du 5 juillet

Nous apprenons, par ailleurs qu’à partir d’aujourd’hui l’Open sera délogé de la piscine du complexe Mohamed Boudiaf, et se poursuivra dans l’enceinte du premier mai ; En raisons des préparatifs de la cérémonie d’ouverture du festival Panafricain. Ce sera dur pour les athlètes habitués aux appuis déjà acquis au bassin du 5 juillet.

Il semble que l’Open soit frappé d’une malédiction qui ne veut pas dire son nom. Après son annulation pure et simple la saison passée, cette fois-ci il déménage en plein exercice, alors qu’auparavant il se déroulait en 5 jours (séries et finales) au mois de juillet, il a été réduit à trois, puis il a connu des jumelages avec les autres championnats des petites catégories entre autre les benjamins, puis avancé au mois d’avril …   

Nous sommes en droit de nous demander à quand un vrai open national comportant un programme olympique en séries – finales, pendant un mois de juillet et avec l’ensemble des athlètes de l’équipe nationale et pourquoi pas des invités d’autres pays. C’est cela un vrai open !

O. Kama.