Mare Nostrum, étape Barcelone

  • PDF

Record et qualification pour Benabid

Le longiligne nageur du GS Pétroliers et de l’équipe nationale, Naoufel Benabid, a réalisé samedi à la 1re étape du circuit «Mare Nostrum», disputé à Barcelone, un double exploit : celui de se qualifier aux Jeux méditerranéens de Pescara et de battre par deux fois, tout d’abord aux séries (2 :06.47) puis en finale (2 :06.22), son propre record d’Algérie au 200m dos 2 :06.93. Auparavant, aligné aux séries du 50m dos, il a terminé 33e en 29.57. Benabid rejoint ainsi le groupe des athlètes déjà qualifiés aux JM de Pescara où l’on compte Nabil Kebbab, Sofiane Daid et Fella Bennaceur. D’autre part, hier matin, aux épreuves éliminatoires du 100m dos, Naoufel a obtenu le 21e temps.

Kebbab, 7e à la finale du 100m NL

De son côté, Kebbab, sans trop forcé sur son talent, s’est hissé à la finale du 100m NL en obtenant la 8e place aux séries (49.86), devançant du coup des nageurs de renom tels que le Français Amaury leveaux (50.67), le Sud-Africain Roland Schoeman (50.29) et l’Australien Eamon Sullivan (50.07). Que du beau monde ! L’épreuve reine de la natation est revenue finalement au Brésilien Cesar Cielo (48.83) tandis que Nabil a terminé 7e en 49.80, soit 6 centièmes de mieux qu’aux séries du matin. Au 50m NL, disputé également hier matin, Kebbab a fini 18e en 23.0, mais a procédé à son retrait du 200m NL où il détient la marque nationale (1 :50.30).

 

Yefsah, repêchée, pulvérise le record du 200m brasse

Eliminée aux séries du matin au 200m brasse, 17e avec le chrono de 2 :41.14, Lydia Yefsah a été repêchée pour participer à l’une des deux finales de cette spécialité, et ce suite au retrait de la nageuse classée 16e. Se sentant pousser des «nageoires», Lydia a tout simplement pulvérisé son propre record d’Algérie dans cette spécialité en terminant sa course en 2 :36.59 contre 2.37.72 (ancien record), mais insuffisant pour prétendre à une place aux JM.

 

Les garçons ratent leur sortie

Les autres athlètes garçons engagés dans cette étape ont raté leur sortie. Aucun d’eux n’a réalisé les temps qualificatifs aux JM de Pescara, à l’image de Mahrez Mebarek qui a terminé 14e au 400m NL (4 :04.29), qualifié, mais qui a finalement fait l’impasse sur la finale B de cette épreuve, et 26e au 200m NL (1 :53.21). De son côté, Mehdi Hamama -nous attendions beaucoup de lui- a déçu plus d’un. Au 200m 4 nages, sa spécialité, il a fini au même rang (14e) tant aux séries (2 :06.99) qu’en finale (2 :07.64). Engagé aussi au 200m NL, Hamama a touché l’arrivée avec le chrono de 1 :54.98, tandis que son coéquipier Badis Djendouci, mieux armé dans cette épreuve, a lamentablement échoué en réalisant le temps de 1 :55.16, loin de ses performances habituelles, tout comme au 100m NL où il a obtenu un chrono très moyen de 53.54. Son frère jumeau, Ryad, a réédité ses chronos d’il y a… 3 ans ! Il a terminé 79e au 100m NL (53.85), 57e au 50m NL (24.93) et 45e au 100m papillon (57.94).

 

Des sacrifices, malheureusement pour rien

A l’exception de Yefsah, les autres filles, Meriem Lamri et Amina Serir, et à un degré moindre Malia Meghezzi, ont raté leur sortie. Cette dernière s’est particulièrement illustrée en signant deux chronos encourageants, l’un au 200m NL (2 :07.64) et l’autre au 400m NL (4 :27.23). Qualifiée pour la finale B de cette épreuve (400m NL), Malia a été moins performante. Elle a fini en 4 :29.75. Mais insuffisant pour décrocher le fameux billet pour les JM de Pescara. Lamri, de son côté, a signé le temps de 34.64 au 50m brasse et 1 :15.20 au 100m. Enfin, Serir a obtenu 2 :24.43 au 200m papillon aux séries puis 2 :21.97 à la finale. Dommage pour nos filles qui ont sacrifié leurs études pour des résultats loin, très loin de leurs possibilités. Ce sera peut-être pour une prochaine fois…

 

La liste définitive pour demain soir

Elle est pour aujourd’hui, cette ultime chance offerte à ceux de nos athlètes qui ne se sont pas encore qualifiés pour les JM. En effet à partir de ce matin nos 8 engagés dans le circuit « Mare nostrum » abordent la 2e étape prévue à Cannet (France), du 9 au 11 juin.

Pour ceux et celles qui désirent vraiment partir à Pescara, ils n’ont d’autre choix que de nager jusqu’à vomir leurs tripes. La liste des participants en natation sera définitivement arrêtée au plus tard mardi soir.    

O. K.