Conflit Larbaoui - Benmaghsoula

  • PDF

Match nul !

Plus de quatre heures de discussions et de palabres pour finalement garder le statut quo. C’était un peu l’impression qui se dégageait à la sortie de la réunion du bureau fédéral élargie aux directions de la FAN, qui s’est tenue hier à la salle de conférence du complexe « Mohamed Ghermoul », même si certains affichaient une mine satisfaite, mais de circonstances, car le malaise couve toujours !

Entre un Président Jawad Larbaoui qui tient à tenir les rênes de l’instance nationale, et une DTN Samia Benmaghsoula omnipotente tout le long  des deux précédents mandats de Rabah Dahmane, jalouse de ses prérogatives et dotée d’une forte personnalité, la réunion ne pouvait que se terminer par un « match nul » pour reprendre une expression très usité en football. De quoi accouchera la belle ?

Deux commissions « rebelles »

La genèse de ce conflit remonte au mois de février, quand la commission règlements et qualification présidée par Yahia Bousmaha a rejeté la demande de licence de Amira Kouza formulée par le GS Pétroliers. Soutenu par le Président de la FAN, le responsable de la CRQ a tenu bon, face à toutes les pressions dont il a fait l’objet. Et pour mieux envenimer les choses, les acteurs de ce feuilleton au vaudeville n’ont pas hésité à étaler leurs conflits à travers la presse, au lieu de s’expliquer dans un cadre réglementaire.

Une autre commission est non des moindres va monter au créneau. Il s’agit de la commission médicale présidée par le docteur Mohamed Yahia Cherif. Ce dernier, ne cessera de taper du poing pour faire valoir les prérogatives de sa commission. Pour la     DTN habituée à gérer tout ce qui touche les équipes nationales, c’était la goutte qui a fait déborder le vase. Elle ne supportait plus les « ingérences » de ces deux présidents de commission. Ce qui l’a conduira d’ailleurs à remettre sa démission à la tutelle.    

Iles écarté du stage de Calella 

Et pour couronner le tout, le stage de l’équipe nationale à Calella (Espagne) prévu du 16 mai au 03 juin, va exacerber les choses. En effet, en plus du problème soulevé par le Président de la commission médicale, qui a écarté le risque zéro concernant, la grippe porcine dans ce pays, Salim Iles qui occupe « normalement » le poste de manager général est rayé de la liste. Réagissant à cette décision, le staff technique en soutien tout d’abord à la DTN et à Iles faxent à 48 heures du départ de l’EN pour Calella leur démission collective. Pour le Président, c’en était trop ! Il s’adressera lui aussi à la presse, et tentera d’apporter des précisions autour des relations qui lient le bureau fédéral et la DTN.

Finalement, tout ce beau monde se retrouvera quelques jours plus tard à Ghermoul pour…rien ! Chacun campant sur ses positions.

O.K