Règlements et qualifications

  • PDF

Où en est l’affaire Kouza ?

 

S’il y a une affaire qui risque de provoquer un clash au niveau de la Fédération algérienne de natation (FAN), c’est bel et bien celle de Amira Kouza. En effet, cet athlète de l’équipe nationale, comme on se plait à le dire, a provoqué un vrai casse tête à l’instance nationale. Démissionnaire de l’ASPTT Alger dans les délais, saison 2008-2009, cette nageuse a exprimé le vœu de s’engager au GSP. Or, ce club avait déjà engagé deux seniors avant elle et c’est le quota maximum prévu par le règlement. Afin de contourner cet écueil, des « experts » avertis lui ont proposé le scénario suivant : Dans un premier temps, Kouza devait déposer un dossier de qualification dans une autre ligue, avec un justificatif d’un changement de résidence. Avec son nouveau club elle prend part à une compétition validée par la FAN. Elle démissionne une fois de plus de cette ligue pour revenir à Alger et donc au GSP qui a le droit cette fois d’engager une autre athlète senior mais d’une autre ligue que celle des deux premiers. Malheureusement, ce montage n’aboutira pas pour la bonne et simple raison, que la ligue de Tipaza  vers laquelle s’est tournée Kouza, lui a signifié un « niet » catégorique pour dossier incomplet. Qu’à cela ne tienne, le GSP faisant fi des lois et règlements l’engage en coupe d’Algérie -d’ailleurs on se demande comment- où elle a remporté le programme brasse.

A notre connaissance, ce résultat à ce jour n’est pas encore validé. Le bureau fédéral s’est certes saisi du dossier mais tarde à statuer sur son cas. Sauf qu’au dernier championnat d’Algérie en petit bassin, Kouza a participé au nom de l’équipe nationale en attendant certainement mieux. Cette mésaventure a été vécue par plusieurs athlètes auparavant. Certains étaient contraints la mort dans l’âme d’effectuer une saison à blanc pour revenir par la suite à la compétition  Les règlements leur ont été appliqués avec rigueur et vigueur. Alors, pourquoi ces deux poids, deux mesures ? 

O.K. 

Meeting de printemps de Sarcelles (France)

Huit finales pour nos nageurs du SFOC

 

Les athlètes algériens du Stade Français Courbevoie, ont accompli vendredi, un bon début au meeting de printemps de Sarcelles (bassin 50m) qualificatif aux compétitions nationales de la Fédération française de natation. Ils ont prit part à huit finales A, s’adjugeant au passage trois premières places, cinq deuxièmes et une quatrième. Sofiane Daid a réussi à accéder à la plus haute marche du podium au 200m papillon (2:09.39) et à la seconde au 50m (30.02), et 100m (1 :04.55) brasse. Son compère Aghiles Slimani,  s’est classé 2e au 200m (1 :56.55) et 4e au 100m (53.54) nage libre. Quant à Fella Bennaceur, elle a décroché la première place au 100m NL (59.70), 50m papillon (28.57) et la deuxième au 100m dos (1 :09.24), tout comme Souad Cherouati au 200m 4 nages (2 :27.65, 2e). Il reste encore deux journées de compétition à nos quatre athlètes, celles d’hier et d’aujourd’hui.

O.K