Championnat d’Algérie en petit bain

  • PDF

Le GSP en garçons et l’USMA en filles champions d’Algérie

 

Le rideau est tombé hier en fin de matinée sur le Championnat d’Algérie en petit bain, disputé du 11 au  13 mars à la piscine Mohamed Baha de Bab-Ezzouar (Alger), consacrant le Groupement Sportif des Pétroliers en garçons et l’USM Alger en filles. Les Pétroliers et les filles de l’USM Alger ont terminé à la première place respectivement avec un total de 21 médailles (16 or, 03 argent, 02 bronze) et 24 médailles (14 or, 06 argent, 04 bronze). Ces deux clubs ajoutent ainsi à leur galerie déjà bien garnie deux autres titres nationaux. L’invité surprise au classement général chez les garçons est la formation du RT Aïn Turck. Les protégés de Anouar Boutbina occupent une méritoire deuxième place avec, certes, un total deux fois inférieur à celui du GSP, mais il a été l’œuvre de nageurs dont la moyenne d’âge est de 16 ans ! Ils passent devant trois clubs habitués à cette place, comme l’ASPTT Alger, l’USM Alger et, à un degré moindre, le Sahel El-Biar. Chez les filles, la hiérarchie est respectée avec le trio formé de l’USM Alger, l’ASPTT Alger et le Sahel El-Biar.

O. K.

Tableau des médailles

Garçons

Clubs                          Or                   Argent            Bronze            Total

GS Pétroliers               16                    03                    02                    21

RT Aïn Turck              02                    02                    07                    11

ASPTT Alger              01                    06                    01                    08

 

Filles

Clubs                          Or                   Argent            Bronze            Total

USM Alger                  14                    06                    04                    24

ASPTT Alger              07                    09                    03                    19

Sahel El-Biar               00                    03                    03                    06

 

 

Quatre nouvelles marques nationales

 

Quatre records nationaux ont été battus au Championnat d’Algérie en petit bain disputé à la piscine Mohamed Baha de Bab-Ezzouar, mercredi et jeudi derniers. Les deux premiers ont été l’œuvre de Amel Lalla de l’ASPTT Alger, tout d’abord au 50m dos, où elle a grignoté 18 centièmes sur l’ancienne marque détenue par Amina Touahria. Elle passe donc de 31.42 à 31.24. La seconde au 100m dos, où là également Amel a gagné 46 centièmes sur son propre record, qui était de 1 :06.48. De leur côté, Mebarek Mahrez du GS Pétroliers et Meriem Lamri ont établi deux références nationales qui n’existaient  pas auparavant, au 100m 4 nages. Mebarek a nagé en 58.49 et Lamri en 1 :09.57.

 

L’INFS/C et le RTAET, bien représentés

Ce Championnat a été également l’occasion pour les jeunes loups de l’INFS/Constantine et du RT Aïn Turck de se distinguer, en remportant la première place du podium. Le Constantinois, Oussama Sahnoune s’est imposé au 50m papillon (26.16) et l’Oranais Zaki Mezoudj au 800m (8 : 28.17) et au 1.500m (16 : 20.68) nage libre et ce, devant les supposés ténors de ces épreuves. Dans nul doute, ces espoirs sont devenus en l’espace de deux compétitions, la Coupe d’Algérie et le Championnat d’Algérie, des éléments essentiels de l’équipe nationale A et que l’on ne vienne surtout pas nous dire le contraire !

 

Benabid et Meghezi les plus titrés

Parmi ceux et celles qui ont tiré leur épingle du jeu, lors de cette deuxième compétition fédérale, et au cours des quatre premières séances, nous avons retenu le nom de Naoufel Benabid du GSP, intouchable dans la spécialité dos. Il s’est adjugé à lui seul trois médailles d’or, au 50m (28.08), 100m (57.27) et 200m (2 :06.95). Tout comme Malia Meghezi Bekhouche, la plus titrée des filles avec quatre médailles d’or en nage libre, au 50m (27.59), 200m (2 :07.89), 400m (4 :29.12) et 800m (9 :13.65). Et puis comment oublier l’inamovible Reda Bouthagou du GSP vainqueur une fois de plus du 10m NL (51.36). 38 ans et toujours là à défier de jeunes athlètes plus jeunes que lui de 21 ans ! Quel est le donc le secret de cette longévité ? A notre avis, elle repose sur une hygiène de vie irréprochable et Réda sur ce chapitre est incollable. 

O. K.