Coupe d’Algérie à Béjaïa

  • PDF

GSP- ASPTTA-USMA : Des débats très serrés chez les messieurs

Cela faisait bien longtemps qu’après deux séances de compétition consommées, celles de jeudi,  observateurs et techniciens se retrouvent toujours dans l’expectative. En effet, à l’issue de la première journée, ils n’arrivaient pas encore à déterminer le potentiel vainqueur de la coupe d’Algérie, et ce, dans les deux sexes. Il leur faudra donc attendre forcément la seconde journée, celle d’hier, pour connaître enfin le lauréat de la Coupe d’Algérie organisée cette année dans la capitale des Hammadites. Les débats dans la piscine olympique de Béjaïa suivis

par un nombreux public intéressé, et en présence des autorités locales, sont vraiment indécis sur toute la ligne.

 

Une erreur qui peut être fatale

En garçons, tantôt c’est le GSP qui prend la tête du classement, pour se voir doubler quelques épreuves plus tard par l’ASPTT Alger ou bien par l’USM Alger. Pourtant les Pétroliers étaient donnés archi favoris  de cette réunion. Mais pour une bourde de Naoufel Benabi, disqualifié pour violations des règlements de la compétition (entrée dans l’eau au 50 m dos, avant le sifflet du juge arbitre), le GPS a perdu une bagatelle de 1.200 points. Une erreur qui peut lui coûter le trophée de la Coupe d’Algérie. Comme quoi, toute faute se paie cash au niveau de la tablette de cotation où les chiffres ne font aucun sentiment.

 

Une bataille sans merci chez les filles

En féminine, les Postières d’Alger et les Usmites se livrent une bataille sans merci, où l’on ne se fait aucun cadeau. La position au classement général, de ces deux formations change au gré des courses. A la fin des deux premières séances de la journée initiale, l’USMA a capitalisé un total de 16.672 points et l’ASPTT 16.567, soit une différence de 105 points.

Chez les garçons, au compteur du GSP, nous avons comptabilisé 17.268 points, l’ASPTTA 17.116 et l’USMA 17.072. Ces trois équipes « jouent » dans un mouchoir de poche. Mais, d’une manière ou d’une autre, la Coupe d’Algérie devait choisir hier son prétendant.

 

L’émergence des jeunes de l’INFS Constantine

S’il y a bien un club qui en a épaté plus d’un à la piscine de Béjaïa, c’est bien celui de l’INFS/Constantine. Avec une moyenne d’âge de 17 ans, les six nageurs constantinois, se sont frayé un chemin parmi les « grands » du week- end. Défiants tous les pronostics, les protégés de Omar Rouabhi pointent à la 4e place avec 16.534 points, avec en prime un nageur Ramzi Makhmoukh (18 ans), en passe de gagner le programme papillon. Ramzi a réalisé un sans faute en remportant les deux premières courses dans cette spécialité au 50m (25.80) et 100 m (57.59). Nous retiendrons également les performances de son coéquipiers Oussama Sahnoune (17 ans) au programme sprint, qui a décroché une deuxième place au 50m (25.23) et une première au 200 m (2 :02.67) nage libre. Il suffit pour ce jeune espoir de remporter la dernière course du 100 m NL pour se voir décerner le programme sprint, devant le favori, le Pétrolier du GSP, Zoheir Matoub (29 ans).

 

Des athlètes de l’EN en retrait

Certains athlètes de l’équipe nationale, sont passés à côté de leur sujet, en se faisant dépassé par les jeunes loups aux dents bien acérées. C’et le cas par exemple de Sarah Hadj Abderrahmane de l’ASPTTA et Tahar Kouta du Sahel El Biar ou de Mahrez Nebarek du GSP, battus respectivement par Malia Meghezzi de l’USMA au 50 m (28.51) et 400m NL (4 :33.76) et par le jeune Zaki Mezoudj du RT Aïn Turck au 1.500 m nage libre (16 :55.17) au programme fond, et Amina Serir de l’USMA au programme papillon vaincu par Yasmine Benayed de l’ASPTTA au 50 m (29.62) et au 100 m (1 :06.03).

Le staff technique national est averti : Dorénavant il doit composer avec tous ces jeunes qui frappent aux portes de l’EN, dans sa version « A ».

O. Kama

 

Le bureau fédéral se réunit hors d’Alger

 

En marge des épreuves de la Coupe d’Algérie, le nouveau bureau fédéral, sorti des urnes le 05 février dernier, a tenu sa première réunion de contact à Béjaïa, sous la présidence de Jawed Abdou Larbaoui. Et comme cette compétition de coupe , si populaire, est remplie de surprises, les membres du BF ont eu à traiter la qualification d’Amira Kouza, certes engagée avec le GSP mais non encore qualifiée. Un autre imbroglio en quelque sorte. La décision du bureau fédéral est reportée à une prochaine date pour un complément d’informations. Nous y reviendrons dans une de nos prochaines éditions.

O.K.

 

Sur le plot…

Chronométrage électronique assuré

Pour garantir le succès de la Coupe d’Algérie et éviter toute contestation, la Fédération algérienne de natation (FAN) a transféré à partir de Sétif son tableau électronique monobloc. La gestion des épreuves en a été grandement facilitée. Tout comme l’impartialité des chronos affichés que personne ne pouvait mettre en doute.

 

Le secrétariat technique dans les locaux de la Ligue

Le secrétariat technique de la  Coupe d’Algérie, assuré par les membres permanents de la FAN, a été hébergé dans les locaux de la Ligue de Béjaïa. Toutes les commodités étaient réunies pour faire du bon travail : calme, moyens informatiques et l’indispensable photocopieuse.

 

Une tribune pour les V.I.P.

Une tribune d’honneur pour les V.I.P. (Personnalités) a été installée sur une des plages de la piscine, pour permettre aux nombreux invités de marque de suivre les courses dans de bonnes conditions. A ce propos, les concepteurs des nouvelles piscines devraient prendre en considération cet aspect protocolaire important.

 

Un hébergement de qualité

La ville de Béjaïa et sa périphérie sont largement connues pour l’infrastructure hôtelière diverse qu’elles offrent à leurs visiteurs. Les nombreux clubs participants à cette Coupe d’Algérie ont tous trouvé chaussures à leurs pieds. Selon, bien évidemment, les moyens financiers dont ils disposent pour héberger convenablement leurs athlètes.

 

Le MB Béjaïa fête son départ

Le club de volley-ball du MB Béjaïa a fêté le départ de ses joueurs seniors messieurs, pour le Liban, où sera organisée la coupe arabe des clubs à laquelle leur équipe est qualifiée. Le président de la FAN, Jawed Abdou Larbaoui, et la DTN, Samia Benmaghsoula, ont été conviés à cette réception. Un lien convivial sympathique entre ceux du volley et ceux de la natation !

O.K.