NATATION : L’Algérie remporte 11 médailles d’entrée

  • PDF

3es Championnats arabes seniors aux Emirats Arabes Unis (1re Journée)

L’Algérie remporte 11 médailles d’entrée

Onze (11) médailles dont trois en or sont tombées dans l’escarcelle algérienne lundi dernier, première journée de compétition de la 3e édition des Championnats arabes de natation seniors des deux sexes, qui se déroulent au Complexe Sportif Al Hamdane de la capitale des Emirats arabes unis, Dubaï.

 

Par Abdou Seghouani

 

Les nageurs algériens se sont en effet distingués en s’adjugeant 11 médailles au total (3 or, 2 argent et 6 bronze), ce qui prouve que la natation algérienne est progressivement en train de revenir au niveau international, après quelques années de disette. C’est incontestablement Oussama Sahnoune qui a réalisé la bonne opération, dès son entrée en lice, en remportant la finale du 50m nage libre avec le temps appréciable de 22 secondes et 27/100, réalisant du coup le minima A (il avait déjà le B) lui permettant de composter son billet pour les Jeux Olympiques de l’été prochain, à Rio de Janeiro (Brésil).

Les autres médailles d’or ont été l’œuvre de Sara Hadj-Abderrahmane, vainqueur en finale du 200m papillon, avec le chrono de 2’14’’78, qui constitue un nouveau record d’Algérie de la distance. Souad Cherouati, pour ce qui la concerne, s’est aisément imposée dans la finale du 1.500m, avec le temps de 17min 12sec 79, soit un écart de… 12 secondes sur l’Egyptienne Roaia Marshaly, qui a remporté la deuxième place.

Les deux médailles d’argent ont été remportées par Abdellah Ardjoune, qui a terminé 2e du 200m dos, en 2’06’’64, soit à 1’’17 du vainqueur, et Lounis Khendriche, qui en a fait de même en finale du 200m papillon, en 2’03’’52, c’est-à-dire à 3 centièmes de seconde de l’Egyptien Ahmad Hamdy, vainqueur en 2’03’’49.

Enfin, les six médailles de bronze gagnées lors de cette journée d’avant-hier sont à l’actif de : Amel Melil sur le 50m NL (26’’74), Rania-Hamida Nefsi sur 200m papillon (2’25’’16), Naïl Kaddache sur 200m papillon (2’03’’68), Samar Khacha, 3e en finale du 200m papillon (2’22’’91), Majda Chebaraka, qui s’est contentée du bronze sur 1.500m nage libre (17’30’’38), et enfin, l’équipe du relais 4x100m mixte (Amel Milih, Aïmen Benabid, Sara Hadj-Abderrahmane et Oussama Sahnoune), avec 4’11’’38.

La 3e édition des Championnats arabes de natation, qui ont a ouvert lundi à Dubaï, va se poursuivre jusqu’à demain jeudi, avec la suite du programme des compétitions.

Lors de l’édition précédente, disputée en septembre 2014, à Casablanca (Maroc), la natation algérienne avait terminé à la 2e place au classement des médailles, avec une moisson de 34 breloques (6 or, 19 argent et 6 bronze).

A Dubaï-2016, l’Algérie est présente avec 20 nageurs dont 8 filles. Et au départ de la délégation pour les Emirats Arabes Unis, la Fédération Algérienne de natation (FAN) avait fixé comme objectif de «remporter 5 à 6 médailles d’or». Mais après les résultats obtenus lors de la première journée, force est de constater que nos nageuses et nageurs sont capables de réaliser une bien meilleure moisson que celle à laquelle ils sont astreints.