NATATION : Les raisons de l’absence de l’USM Alger

  • PDF

NATATION

Championnat d’Algérie Interclubs à Sétif

Les raisons de l’absence de l’USM Alger

La formation de l’USM Alger est absente au championnat d’Algérie interclubs qui a débuté, hier matin, pour s’achever ce vendredi, à la piscine de l’OPOW 8-Mai 1945 de Sétif. L’édition 2014 des Interclubs se déroulera donc sans la participation des nageurs des Rouge et Noir qui sont les détenteurs du titre national ces huit dernières années. On croit savoir que l’absence de l’USMA n’est pas l’exception. Organisée par la Fédération algérienne de natation (FAN), cette compétition est une échéance importante du calendrier national qui a réuni les nageuses et nageurs, toutes catégories confondues, «d’une trentaine de clubs et sections de natation», selon un communiqué de la FAN transmis à la presse.

Initialement prévu pour début mars dernier, le championnat national Interclubs a été annulé, avant d’être reporté aux dates du 2 au 4 avril 2014 par la FAN. M. Bougadou, responsable au sein de la section natation de l’USMA, nous explique que son club «ne pouvait pas prendre part à ce championnat pour des raisons purement logistiques liées au transport et à l’hébergement de nos athlètes. Nous avons pris toutes nos dispositions pour déplacer l’équipe aux dates prévues initialement, mais la compétition n’a pas eu lieu», a-t-il argumenté. Selon notre interlocuteur, «lorsqu’une nouvelle date a été fixée pour le déroulement des interclubs, nous n’avons pas pu prendre nos dispositions à temps pour organiser le voyage de nos nageuses et nageurs et, donc, on a boycotté les interclubs. Il faut savoir que pour ce genre de compétition, l’USMA déplace une équipe complète, donc un effectif important», a ajouté M. Bougadou.

La formule de compétition en cause ?

Par ailleurs, et selon des informations qui nous sont parvenues hier, beaucoup de clubs n’ont pas effectué le déplacement à Sétif, alors que cette compétition avait pour objectif de permettre aux responsables de la FAN «d’avoir une idée précise sur le niveau réel du travail entrepris par les clubs, notamment dans le domaine de la formation». Onze clubs d’Alger, trois de Boumerdès, deux d’Oran et un de Tipasa ont brillé par leur absence au championnat d’Algérie Interclubs de natation de Sétif. Un nombre aussi important de clubs absents ne seraient pas – à priori - le fruit du hasard ou liés à des considérations logistiques.

Ces «défaillances» sont-elles en rapport avec la «formule de compétition» ? Sachant que la proposition d’une nouvelle formule, à savoir l’instauration de deux Divisions (1 et 2), proposée lors du collège technique national (CTN), n’a pas été retenue lors de la dernière assemblée générale ordinaire du 10 mars 2014. Ce qui est tout à fait réglementaire et la Fédération de natation n’a rien à se reprocher de ce côté-là. Les statuts et la réglementation en vigueur stipulent qu’un changement de formule de compétition doit impérativement passer par une assemblée générale extraordinaire, avec un seul point à son ordre du jour. Pour notre part, souhaitons que la famille de la natation algérienne reste sereine et soudée pour relever les défis à même de lui permettre de retrouver son lustre d’antan et d’être, à nouveau, performante.

Abdou S.