KARATE : Walid Bouaboub (karatéka de la JS Barika et de l’EN)

  • PDF

 

KARATE

Walid Bouaboub (karatéka de la JS Barika et de l’EN) : «Les perturbations qu’a connus la Fédération ont influé sur mon niveau»

Propos recueillis par Amel Bouazza

Dans cette interview, le jeune karatéka de la JS Barika et de l’Equipe nationale, en l’occurrence Walid Bouaboub, nous parle  de  la situation du   karaté en Algérie notamment après le passage à vide qu’a connu cette discipline.

Le médaillé de bronze lors du Championnat du monde de 2012 et plusieurs fois champion d’Algérie  a aussi évoqué ses objectifs et sa participation aux différentes compétitions, notamment au dernier Championnat national senior qu’a  abrité la Coupole.

«Le Championnat national s’est très bien déroulé»

Concernant cette compétition, justement, Walid Bouaboub, qui avait décroché la troisième place en kumité individuel et  atteint la finale de l’épreuve par équipe avec la JS Barika, affirme : «Le Championnat national s’est bien déroulé en dépit du nombre  élevé des athlètes qui y ont pris part. C’est la 1re fois qu’on organise  une  compétition nationale qui dure  trois jours. C’est quelque chose de vraiment positif.»

 

«Mon niveau n’est pas vraiment au top»

Evoquant son niveau, notamment après le passage à vide qu’a connu la discipline, le jeune athlète de Barika nous a indiqué : «Mon niveau n’est pas vraiment au top car  les perturbations que la Fédération a connues ont quelque peu influé sur moi. J’ai raté plusieurs compétitions internationales,  notamment les Mondiaux qui se sont déroulés à Cali, en Colombie, et ce en dépit du fait que j’étais invité par la Fédération internationale de karaté. C’est vraiment dommage.»

 

«Cela m’a fait mal de rater mon deuxième podium mondial»

Revenant sur sa participation l’année dernière au Championnat du Monde en Allemagne, Walid Bouaboub dira : «La compétition était très difficile. J’ai été éliminé en quart de finale par un karatéka allemand. Mais je dois dire que la décision de l’arbitre n’était pas à mon avantage et a plutôt favorisé l’adversaire. La  troisième place lui est de ce fait revenue.» Et d’ajouter : «Je suis tout de même satisfait car malgré tout, j’ai honoré les couleurs de mon pays. Je m’étais préparé tout seul à Constantine avec mes propres moyens et cela m’a fait très mal de rater mon deuxième podium.»

«Mon objectif ? Décrocher la médaille d’or aux jeux Africains»

Pour ce qui est de ses objectifs personnels, Bouaboub a déclaré : «Mon but est d’améliorer mon niveau en redoublant d’efforts à l'entraînement. J’espère avoir l’opportunité de participer à plusieurs  tournois internationaux surtout  à l’approche des jeux Africains qui font partie  de mes objectifs, cette année. J’ambitionne  tout simplement de décrocher  la  médaille d'or.»

 

«Le niveau du karaté a baissé suite aux  problèmes qu’a connus la Fédération»

Enfin, pour ce qui est du niveau  de la discipline, Bouaboub considère qu’il a diminué pour plusieurs raisons, dont le manque de contact avec les athlètes étrangers et de participation aux compétitions internationales, sans oublier  le manque  de stabilité qui caractérise  la Fédération nationale de karaté.