EQUITATION : Les chances minimes de nos cavaliers

  • PDF

JSA de Doha

Les chances minimes de nos cavaliers

Les cavaliers algériens participeront aux compétitions équestres de la 12e édition des Jeux Sportifs Arabes de Doha. Les cavaliers retenus sont au nombre de cinq, à savoir : Abderrahmane Haffiz, Sid-Ali Allali, Zakaria Hamici, Ali Mesrati et Mohamed Chlef. Le Directeur technique national (DTN), Hamid Idirène, et l’entraîneur national, Lamine Semra, encadrent les cavaliers sélectionnés. A en croire les déclarations du DTN, « l’équipe algérienne de saut d’obstacles est à même de créer la surprise à Doha ». Ce qui semble peu probable selon les techniciens de cette discipline. Absent à la conférence de presse qui s’était déroulée au siège du Comité olympique algérien (COA), le mois dernier, le directeur technique national de la FEA nous a laissé dans l’incertitude quant aux objectifs assignés aux cavaliers retenus pour Doha.  Par contre, les observateurs les plus avisés et plusieurs responsables de club, ainsi que des cavaliers confirmés, sont plutôt pessimistes. Avec des chevaux prêtés, les chances des Algériens sont minimes pour ne pas dire inexistantes, quand on connaît les potentialités des autres pays participants. De plus, parmi les cavaliers retenus en sélection, plusieurs d’entre eux sont loin d’être les meilleurs du pays, et ce, si l’on se réfère strictement à leur palmarès.

A Doha, il est clair pour tout le monde que les pays participants n’aligneront que des couples (cavalier-cheval) qui tournent dans des compétitions internationales de 4 et 5 étoiles, avec des obstacles d’une hauteur de 1,40m et 1,50m. Ceci pour dire que ce ne sera pas une partie de plaisir pour les nôtres qui n’ont pas, à notre connaissance, bénéficié d’une préparation spécifique pour la 12e édition des Jeux Sportifs Arabes de Doha. Dans ces conditions, il ne faut pas s’attendre à des miracles du côté de la sélection algérienne.

A. M. D.