Equitation : Tournoi du Ramadan au Caroubier

  • PDF

Une finale pleine de suspense

Par A. M. D.

La clôture du Tournoi du Ramadan aura lieu demain, au complexe équestre du Caroubier. Organisée par H.M.MaghrebHorse, cette manifestation sportive comporte trois épreuves disputées chaque week-end, en soirée, la dernière étant celle de demain.

 

C’est ce vendredi, en effet, que sera connu le vainqueur final du Tournoi du Ramadan, une compétition organisée par H.M.MaghrebHorse, qui a débuté le vendredi 13 août au complexe équestre du Caroubier. Cette manifestation sportive est composée de trois épreuves, la A et la B, destinées aux cavaliers des concours de saut d’obstacles. Dans l’une comme dans l’autre épreuve, la bataille sera vraiment rude et le suspense porté à son paroxysme durant tout le tournoi, surtout en cette phase finale. L’écart entre les deux favoris de ce tournoi, Newfel  Bougandoura et  Ali Boughrab, plutôt infime (4 pts, soit une barre touchée), n’est pas un handicap insurmontable. En effet, pour peu que les premiers au classement général à ce jour touchent une barre, les concurrents seront à égalité. Ce qui préserverait les chances de tous les prétendants à la victoire finale. C’est donc une situation qui peut varier suivant le parcours effectué par chacun des cavaliers qui veulent monter sur la plus haute marche du podium. Quand à la victoire dans l’épreuve B, qui se terminera par un barrage, elle sera très disputée et pleine de suspense. Ce n’est pas le public, formé en grande majorité d’adeptes de l’équitation, qui est venu nombreux lors des deux premières soirées de ce Tournoi du Ramadan, qui s’en plaindrait, bien au contraire.

 

Newfel Bougandoura ou Ali Boughrab en A ?

 

Dans l’épreuve A, les  mieux lotis pour la victoire finale sont connus d’avance de par leurs  résultats réalisés lors des deux précédentes soirées du Tournoi du Ramadan. Le cavalier de Bordj El Bahri, le champion Maghrébin Newfel Bougandoura, sur Joyau, et la «flèche bleue» de l’école de Police de Soummâa, Ali Boughrab, sur Passionnata, ont enregistré chacun des sans-fautes dans les deux précédentes épreuves, ce qui  rend  la dernière, celle de la soirée de demain plus excitante pour nos deux favoris mais pas seulement. En effet, leurs adversaires ne manqueront pas d’être à l’affût de la moindre erreur pour l’exploiter à leur avantage. C’est l’un des moment du programme le plus attendu par les cavaliers et les spectateurs, qui viennent très souvent en famille. Tout le monde est impatient de connaître le verdict final.

 

Si les cotes sont revues à la hausse…

 

Il est de coutume dans pareille rencontre, de voir chacun des observateurs donner son pronostic. Le nôtre est le suivant : si les cotes sont revues à la hausse (plus de 1,15 m), Newfel Bougandoura, sur Joyau, a plus de capacités pour réussir un parcours sans faute. Si les cotes restent inchangées (1,15 m), et si jamais Ali Boughrab rentre en barrage, avec ses options de trajectoire éclair qu’il a l’habitude de réaliser, il sera dans ce cas-là imbattable. Une autre donne pourrait venir fausser les pronostics, celle qui consisterait à voir le cavalier du CHP Sid Ali Allali, sur Illustre, réaliser un sans-faute et les deux favoris à la victoire faire une casse (une barre à terre). Le résultat pourrait alors changer en faveur de ce dernier. Certes, c’est là un cas de figure difficilement concevable mais qui n’est pas impossible. Les surprises étant légion en sport où rien n’est acquis d’avance.

 

Abderrahmane Haffiz  dans la B mais …

 

Cavalier expérimenté et disposant de grandes potentialités, Abderrahmane Haffiz, sur Siska, avait de grandes chances d’être l’heureux élu à la victoire finale dans la catégorie B. Deux fois deuxième dans les deux épreuves déjà disputées, une victoire dans la troisième est possible pour ce talentueux cavalier qui a déjà fait ses preuves. Par contre, la victoire finale lui a échappé. Elle lui a été choppée par de jeunes cavaliers venus de Aïn Defla en compagnie de leur entraîneur Merzak Messrati, une figure de proue de l’équitation algérienne. Avec ses «petits poucets», le club de Aïn Defla a su tirer son épingle du jeu, avec deux victoires consécutives dans l’épreuve B. Aymen Zoubiri (Aïn Defla) sera sans doute le vainqueur final de ce tournoi. Seulement, tant que la compétition n’est pas terminée, on ne peut vraiment être sûr de rien, la situation pouvant changer au détour d’un incident ou d’une erreur de parcours, des aléas qui guettent à chaque instant les jeunes cavaliers qui en sont, il ne faut pas le perdre de vue, à leurs débuts en compétition.

Cette dernière soirée du tournoi est attendue avec impatience par les nombreux amoureux de la discipline qui ne cessent de réitérer leurs satisfactions quant à l’organisation de cet événement sportif qui, il faut le rappeler, est l’œuvre de H.M.MaghrebHorse, bien soutenu par d’anciens cavaliers tout heureux de mettre leur expérience au service de la discipline.