BADMINTON : Open international d’Alger : Coup d’envoi aujourd’hui à la salle d’El Biar

  • PDF

BADMINTON

Open international d’Alger : Coup d’envoi aujourd’hui à la salle d’El Biar

 

«Quatre vingt quinze (95) athlètes représentant 10 pays, dont l'Algérie, seront engagés à l’Open international d’Alger de badminton que la salle OMS d’El Biar abritera du 7 au 9 février», avait indiqué, dimanche dernier, lors d’un point de presse organisé  à l’hôtel Oasis d’Hussein Dey, à Alger, le président de la FABa, Amine Zoubiri.

Par Nadir Ennouar

Cet important rendez-vous du badminton regroupera pas moins de 95 badistes, issus de dix nations, dans la catégorie seniors, messieurs et dames. Ces derniers se disputeront ce tournoi mondial en individuel et par équipe, et ce durant trois jours de compétition prévue à partir d’aujourd’hui jusqu’à vendredi prochain, à la salle OMS Mokhtar-Aribi d’El Biar.

Selon le premier responsable de la Fédération algérienne de badminton, il s’agit d’un évènement sportif très important sur le plan international, qui va surtout faire connaître cette discipline peu réputée chez nous et peu connue par notre public.

De plus, on s’attend à ce que les joutes soient d’un bon niveau au cours de cet Open international qui sera très disputé, en présence de la Côte-d’Ivoire, de l’Egypte, le Kenya, Malte, le Maroc, le Nigeria, l’Ouganda, la Tunisie et la Zambie, sans oublier l’Algérie, pays hôte, de l’avis du président de l’instance fédérale algérienne.

A noter que la sélection algérienne, sous la houlette de l’entraîneur Mohamed Idir Mahlous, sera représentée par 40 athlètes (messieurs et dames). Juste derrière, on retrouve l’Ouganda avec pas moins de 13 badistes,  alors que les sélections d’Egypte et du Kenya verront 8 badistes engagés pour chaque pays.

Quant au Nigeria, réputé pour avoir un excellent niveau à l’échelle continentale mais aussi mondiale, il sera représenté par 10 athlètes, entre messieurs et dames.

«Lors des prochaines éditions du tournoi international Open, nous espérons la participation de plus de 40 pays. Pour cette édition, le rendez-vous n'est pas sponsorisé et il n’y a pas assez de gains financièrement parlant, contrairement à d’autres Open, ce qui explique le nombre réduit des nations participantes, qui est de 10 au total. Toutefois, cela va permettre aux pays qui vont prendre part au Championnat d'Afrique, prévu juste après, soit du 12 au 18 février prochain, toujours à Alger, de se préparer en conséquence et à leurs athlètes de grignoter des points, en vue de la qualification aux JOJ-2018», a expliqué Zoubiri, révélant que cette compétition sera organisée annuellement.

Pour sa part, le directeur des Equipes nationales (DEN) et chef de la délégation algérienne Abdeslam Belkebir, également présent à cette conférence de presse, a évoqué la préparation de notre pays en vue de ce rendez-vous très important, qui a débuté, d’après ses dires, depuis plusieurs semaines et où les athlètes algériens, dont la plupart sont issus des U-17 et U-19, sont conscients de la tâche qui les attend.

Par ailleurs, on vient d’apprendre auprès de la FABa que cinq Algériens ont intégré les différentes commissions de la Confédération africaine de badminton (BCA), selon le procès-verbal de l'Assemblée générale extraordinaire (AGEx), qui s’est tenue à Pretoria, en Afrique du Sud. Il s'agit d’Adel  Hamek (commission des joueurs), Boualem Benazouz (commission de para-badminton), Mohamed Idir Mahlous (commission des entraîneurs), Mohamed Moncef Zemmouchi (commission de sponsoring) et Mohamed Amine Bouzid (commission d'arbitrage).

Pour rappel, Amine Zoubiri a été élu, le 12 janvier dernier, en tant que président de la BCA, lors de l'AGEx de Pretoria. Ce dernier succède ainsi au Nigérian Danlami Zama Sanchi, qui a fait l'objet d'un retrait de confiance décidé à l'unanimité par les membres de cette Assemblée, où étaient présents plus de 20 délégués issus des pays membres de l’instance africaine.

N. E.