JSK : Les Canaris ont failli rater le déplacement

  • PDF

Ils ontle Congo via Paris

Les Canaris ont failli rater le déplacement

 

C’est avant-hier, dimanche, en début de soirée, que la direction de la JSK a fini par arrêter son plan de vol qui la mènera dès demain, mercredi, vers la capitale congolaise, Kinshasa, pour affronter le 27 de ce mois le Daring Club Motema Pembé en match comptant pour la quatrième journée de la phase de poules de la coupe de la CAF. La JSK a failli rater son déplacement en terre congolaise en raison des difficultés à trouver des réservations sur les différents vols. En effet, l’équipe de la kabyle a été contrainte d’annuler le premier plan de vol qui devait la mener vers Kinshasa via Casablanca à partir d’Alger faute de places. Ce n’est qu’à la dernière minute, dimanche soir, soit 72 heures avant la date de départ prévue (mercredi prochain, ndlr) que les responsables de la JSK ont réussi à trouver enfin le moyen de rallier Kinshasa et éviter le forfait. La délégation des Canaris, et grâce à l’aide précieuse de certains amoureux du club et au détour de plusieurs intervention, pourra quitter le territoire national demain mercredi à destination de la capitale française, Paris, d’où elle prendra, le même jour, son envol à destination de Kinshasa. Elle embraquera pour le voyage retour, toujours via Paris, dès le lendemain de la rencontre, c'est-à-dire dimanche 28 août, ce qui n’aurait pas était le cas si la direction avait été contrainte de choisir un autre vol, avec deux escales, et surtout un retour qui ne devrait intervenir qu’après les fêtes de l’Aïd.

Un long et harassant voyage en perspective

Evitant de justesse un forfait, tout en s’assurant un déplacement avec une seule escale, c'est-à-dire Paris, le voyage des Canaris ne sera pas pour autant paisible et risque même d’être très harassant et long en cette période du mois sacré de jeûne. La délégation kabyle, forte de 25 éléments dont 17 joueurs, et conduite par son boss Mohand Chérif Hannachi, quittera demain en fin de matinée l’aéroport international d’Alger à destination de Paris. Elle sera obligée de faire une escale de plus de 9 heures. Une attente pénible à supporter pour les Kabyles et notamment pour ceux qui ne disposent pas de visa Schengen, ce qui les obligera à rester 9 heures durant à l’intérieur de l’aéroport d’Orly avant de prendre le vol à destination de Kinshasa en début de soirée après un vol de 9 heures.

Saïd A.

Un voyage très coûteux

La direction de la JSK, qui a fini par trouver un plan de vol, payera rubis sur l’ongle ce déplacement en terre congolaise. En effet, selon un membre de la délégation des Canaris, le déplacement de la JSK à Kinshasa via Paris coûtera à la trésorerie du club la bagatelle d’un demi-milliard de centimes juste en frais de voyage. La direction devra s’acquitter de 20 millions par billet aller et retour Alger Paris Kinshasa. Une somme assez considérable pour une équipe loin d’être à l’aise sur le plan financier. Il faut savoir que cette lourde ardoise sera dépensée pour une rencontre sans enjeu dans une compétition africaine où les Canaris sont déjà éliminés, ceci sans compter les autres frais qui se chiffrent en millions.

S. A.