Coupe de la CAF : JSK - ASC Jaraaf

  • PDF

Face à la pression de la rue et des joueurs

La Coupe de la CAF : l’objectif «forcé» de Hannachi !

Mohand Chérif Hannachi, qui a longtemps souhaité une élimination de son team de cette édition de la Coupe de la CAF, au vu des énormes dépenses que cela coûterait à la trésorerie de son team, mais surtout parce qu’il ne croyait pas trop à une qualification  de son équipe au vu des conditions dans lesquelles les Canaris se sont présentés à cette  nouvelle édition de la compétition africaine, notamment avec un effectif réduit et surtout sans réelle attaque, a finalement changé d’avis, la JSK étant désormais aux portes de cette phase de poules de cette compétition. Désavoué par des joueurs qui n’ont pas voulu baisser les bras en ne s’avouant surtout pas vaincus, une première fois en se qualifiant à ces huitièmes de finale bis, Hannachi ne s’attendait nullement a voir ses joueurs se qualifier suite à un match mémorable face au FC. Missiles où les coéquipiers de Malik Asselah ont réussi à remonter un handicap de trois buts de retard. Mais voilà que les poulains de Rachid Belhout ont une seconde fois déjoué tous les pronostics en allant ramener un bon match nul (1-1) à Dakar face aux Sénégalais de l’ASC Jaraaf, avant la joute retour prévue demain en fin d’après-midi où ils devrait en principe enchaîner avec une autre qualification et se hisser à cette phase de poules. Un parcours des plus élogieux pour qui a poussé leur boss, Mohand Chérif Hannachi, à revoir sa copie en reprenant le train en marche et à accorder son violon avec cette dynamique des joueurs. Un changement radical mais prévisible de la part de Hannachi qui a dû faire face à ce parcours de son team, au point qu’il parle désormais de viser le trophée en lui-même en cas de qualification qui devrait être effective ce vendredi à l’issue de ce match retour face aux Sénégalais de l’ASC Jaraaf. Il faut dire aussi que si Hannachi a été contraint de suivre cette démarche et de changer de vision, en faisant de cette Coupe de la CAF un objectif, c’est aussi en raison de la pression de la rue et des fans de la JSK qui trouvent anormal que le boss de la JSK soit le premier à annoncer ce retrait de l’équipe de la compétition africaine, au moment même où elle carburait à merveille. Une pression de la rue et des performances des joueurs sur le terrain qui contraignent le boss à revoir ses objectifs et ses intention à l’égard de cette coupe de la CAF qui devient désormais un objectif au du moins, qui le deviendra ce vendredi avec une qualification pour la phase de poules.

S. A.