MCA - EST Ahly et WAC ou Simba prochains adversaires du club en C1

  • PDF

MCA - EST Ahly et WAC ou Simba prochains adversaires du club en C1

Le Mouloudia en Coupe de l’UNAF bis

Au lendemain de la précieuse victoire des Vert et Rouge dans le big derby algérois contre l’USMA, une victoire qui leur a permis de souffler un peu, tous les regards étaient braqués sur le siège de la CAF ou s’est déroulé, hier matin, le tirage au sort comptant pour la phase des poules de la Ligue des Champions africaine.

Il faut dire qu’au vu des équipes qualifiés pour cette déterminante phase, les Mouloudéens n’avaient vraiment pas le choix, même si leur souhait majeur était d’éviter le TP Mazempé du RDC, détenteur des deux dernières éditions de l’épreuve, et ce, pour les raisons que tout le monde connaît.  Un souhait qui a été exaucé avant même que le tirage au sort ne soit effectué, puisque l’information faisant état de la disqualification par la CAF du Champion d’Afrique en titre, avait déjà fait le tour de la capitale la veille.

Et comme les bonnes nouvelles ne viennent jamais seuls, le tirage au sort effectué le lendemain a été très bien apprécié par les Algérois, du fait qu’il leur a désigné deux clubs arabes dans leur groupe (le Ahly d’Egypte et l’ES Tunis), leur évitant ainsi les longs safaris en Afrique noire, avec tous les obstacles qui en découlent, tels les conditions climatiques difficiles, ainsi que jeu de coulisses, qui a été souvent déterminant dans la distinction des équipes africaines sur leurs terrains respectifs.

Mieux, le Doyen pourrait même avoir affaire à un troisième adversaire arabe si le WAC du Maroc parvient à se qualifier aux dépens de la formation de Simba, de la Tanzanie, étant donné que les deux équipes vont se donner la réplique pour remplacer le TP Mazembé.

Du coup, les ambitions des Algérois deviennent de plus en plus grandes dans cette compétition africaine, sachant au passage que même le Ahly d’Egypte n’est plus cette ogre africain d’il y a quelques années, lui qui a perdu beaucoup de son aura et trouve toutes les peines du monde pour passer l’écueil de très modestes formations égyptiennes dans le Championnat local. Idem pour l’ES Tunis, qui court toujours derrière le sacre africain depuis déjà plus de deux décennies, sans pour autant parvenir à atteindre son objectif.

Une chose est sûre, tout le monde au Doyen se frotte les mains depuis hier, et se prépare d’ores et déjà à vivre des soirées estivales de haute facture, dés l’entame de la phase des poules. Si le WAC parvient à se qualifier, on assistera tout simplement à 6 derbies nord africains. Une sorte de Coupe de l’UNAF bis Cela promet déjà, et sans nul doute, ce sont les mémorables rencontres livrées par la génération d’or du Doyen des années 70 qui vont défiler dans les esprits des supporters nostalgiques des Vert et Rouge.

W. S.