MCA : Les Mouloudéens retrouvent leur esprit de guerriers

  • PDF

Le scénario de Dynamos s’est produit face à l’Interclube

Les Mouloudéens retrouvent leur esprit de guerriers

Comme lors du précédent tour de la Ligue des champions africaine, les Mouloudéens ont dû retenir leurs souffles jusqu’aux ultimes instants de cette rencontre face à l’Interclube angolais. C’est dire que ceux qui se sont allés vite en besogne, en voyant le Doyen dans la phase des poules, dès lors que ce dernier avait ramené un nul de Luanda, ont failli être contrariés. Du coup, on pourrait bien dire que l’entraîneur mouloudéen, Noureddine Zekri, n’a pas eu tort quand il a passé tout son temps, dans les derniers jours qui séparaient ses joueurs du match retour, à les mettre en garde contre tout excès de confiance. A l’arrivée, les coéquipiers de Zeddam ont failli payer cher la déconcentration avec laquelle ils ont abordé le rendez-vous de samedi soir, surtout après avoir inscrit le premier but dans les premières minutes de la partie. Il faut dire que malgré cette mauvaise manière prônée par les coéquipiers de Babouche dans la gestion de ce match retour, il n’en demeure pas moins qu’ils ont fait preuve, en revanche, d’une grande force mentale. Ainsi, en voyant leur rêve s’envoler peu à peu, à quelques instants de la fin du match, ils se sont transformés en véritables guerriers, croyant même et ce jusqu’au bout à leur bonne étoile. L’expérience du précédent tour contre le Dynamos lorsque le vieux club de la capitale a attendu les derniers instants de la partie pour arracher son billet qualificatif les a sûrement motivé. Elle s’est même transformée en une source d’inspiration pour batailler jusqu’aux ultimes instants du match. Un état d’esprit que l’on a d’ailleurs rarement vu chez les Mouloudéens cette saison et c’est ce qui explique, entre autres, la mauvaise position des Algérois en Championnat puisqu’ils sont tout simplement menacés par la relégation.

 

Le travail psychologique de Zekri a porté ses fruits

 

Cela étant, tout le monde au Doyen est unanime à reconnaître que cette force mentale que sont en train de redécouvrir les Vert et Rouge est le fruit d’un grand travail psychologique qu’est réalisé par le successeur d’Alain Michel aux commandes techniques de l’équipe, Noureddine Zekri en l’occurrence. Ce dernier a axé son travail, depuis son arrivée au Mouloudia, sur le plan psychologique et cela semble commencer à donner des résultats. Pourvu d’ailleurs que cela dure car le plus important reste quand même d’éviter le purgatoire, et ce n’est qu’à ce moment là, qu’on pourrait dire que le club phare de Bab El Oued a sauvé sa saison bien que ses fans espéraient beaucoup plus de lui.

W. S.