JSK : Les Canaris au Gabon avec 16 joueurs seulement

  • PDF

Berefane laissé à la maison

La formation kabyle a entamé la nuit dernière son périple vers la capitale gabonaise Libreville où se jouera la rencontre aller des huitièmes de finale de Coupe de la CAF face au FC Missile. L’équipe kabyle est partie avec seulement 16 joueurs, le même nombre que lors du dernier déplacement à Nouakchott. La non-qualification des nouvelles recrues et de Hamiti, ainsi que les blessures de Naïli et de Belkalem ont réduit sensiblement l’effectif concerné par le déplacement. Aussi, le staff technique a-t-il jugé utile de ne se déplacer qu’avec deux gardiens au lieu de trois en Mauritanie. Belhout a décidé de laisser à la maison le gardien titulaire du club, Mourad Berefane. Une manière de lui permettre de se reposer et de bien préparer la finale prévue pour le 1er mai prochain au 5-Juillet.

 

«Belhout a choisi Asselah pour la Coupe de la CAF»

Interrogé sur son sentiment après sa mise à l’écart du groupe qui a fait le déplacement à Libreville via Frankfurt, Mourad Berefane dit comprendre la décision de son entraîneur : «Cette décision me permettra avant tout de souffler un peu et de me prémunir contre les effets d’un voyage qui s’annonce harassant. En Coupe d’Afrique, l’entraîneur a décidé que c’est Asselah qui jouera, comme c’était le cas lors de la double confrontation face au Tevragh Zeina. Je vais me préparer ici en prévision de la finale en attendant le retour de mes coéquipiers auxquels qui je souhaite une grande réussite.»

Izri : «Sa non-convocation n’a rien à voir avec l’erreur commise contre le MCO»

Voulant connaître les raisons exactes ayant présidé à cette non-convocation de Berefane en dépit du fait que l’équipe ne parvient même pas à réunir le nombre minimum de joueurs porté sur une feuille de match, nous avons interrogé l’entraîneur des gardiens de buts, Lyès Izri. Ce dernier nie que cette décision soit motivée par la prestation en demi- teinte du gardien lors de la demi-finale face au MCO où il était responsable du but marqué par les visiteurs : «Croyez-moi, cette décision n’a rien à voir avec l’erreur commise par le gardien lors du dernier match. Ce sont des choses qui arrivent à n’importe quel gardien du monde. Il a fauté sur l’action, mais en se rapprochant de lui au vestiaire, j’ai su le re-motiver, surtout que le public l’a applaudi en dépit de cette gaffe. Vous avez remarqué que par la suite il est bien rentré dans le match et a été l’auteur d’une deuxième mi-temps exemplaire.»

 

Asselah : «Je suis prêt à tenir ma place»

Le non-déplacement de Berefane avec ses coéquipiers ouvrira de nouveau la porte à Malik Asselah pour étaler toute sa classe. Remis en confiance depuis l’arrivée de Belhout, l’ex-keeper du Nasria qui a passé des moments difficiles l’automne dernier, entend confirmer son réveil et faire une prestation de premier ordre à Libreville : «Je suis prêt à tenir ma place. Je travaille toujours avec le maximum de sérieux et d’abnégation afin d’être utile le jour où l’entraîneur décidera de m’aligner», assure Asselah qui gardera donc ce samedi pour la onzième fois la cage de son équipe en match continental depuis son arrivée à Tizi-Ouzou l’été dernier.

Rafik M.

 

Chioukh, chef de délégation

Le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, a décidé de ne pas faire le déplacement avec l’équipe à Libreville. Il entend se pencher sur les préparatifs de la finale de la Coupe d’Algérie qui opposera son équipe à celle de l’USMH. C’est Khelifa Chioukh, vice-président du club, qui sera le chef de délégation au Gabon. La délégation est constituée de 25 éléments et dans laquelle figureront, en plus des 16 joueurs, les trois membres du staff technique (Belhout, Izri et Adghigh, le kiné (Guillou), le garde-matériel (Samir Tahi) et les dirigeants (Chioukh et Termoul.

 

Les joueurs se sont donné rendez-vous à l’aéroport à 1 h 15

Etant donné que le vol qui les transportera d’Alger vers Frankfurt est programmé pour le décollage à 2 h 40, les joueurs de la JSK se sont fixé rendez-vous à l’aéroport international Houari-Boumediene à 1 h 15. Les joueurs habitant la ville de Tizi-Ouzou et sa périphérie ont pris la route sur Alger à partir de minuit.

 

Vers un stage bloqué à Sidi Fredj dès le retour du Gabon

La formation kabyle compte programmer un stage bloqué de quatre à cinq jours dans la capitale après son retour de Libreville. Le président Hannachi veut éloigner ses poulains de la pression de supporters pour bien préparer sa finale. L’hôtel Riadh de Sidi Fredj, où les Kabyles avaient l’habitude de se regrouper lorsqu’ils jouaient leurs rencontres africaines au 5-Juillet, est l’endroit où ils comptent siéger avant la grande finale. Les joueurs non concernées par le voyage du Gabon ont été instruits de venir s’entraîner quotidiennement au stade du 1er-Novembre avec l’équipe junior.