MCA - Real de Bangui

  • PDF

Une qualification pour se remettre sur orbite

De retour au pays, après une semaine de préparation en Espagne, les troupes d’Alain Michel n’auront aucun répit, puisqu’ils sont appelés à renouer, dès demain, avec la compétition officielle. Ce sera contre le Real de Bangui, pour le compte de la Ligue des champions africaine. Une rencontre qui s’annonce difficile, malgré le résultat positif arraché en terre centrafricaine. En effet, les nombreuses défections au sein de l’effectif mouloudéen ne sont guère pour rassurer le coach du MCA, qui appréhende de nouvelles pertes, ce qui serait synonyme d’une catastrophe pour le Doyen. En effet, Alain Michel ne dispose que de très peu de solutions sur le banc de touche et, pour y remédier, l’ancien manager de Grenoble a demandé à ses capés, pendant les réunions techniques, de ne pas courir trop de risques dans les duels, pour éviter d’autres pertes, qui pourraient se payer cher. Le technicien français a surtout insisté sur la circulation de la balle et la cherche de la faille dès la première mi-temps. Ainsi, les camarades de Zeddam devront se serrer les coudes en quête d’une performance face à un adversaire à leur portée, mais dont-il faudra se méfier. Mais si tout se passe bien, ce rendez-vous africain sera une belle occasion pour le Mouloudia de se remettre sur orbite, avant de renouer avec le Championnat.

Il hésite entre le 4-4-2 et le 3-5-2

Le schéma tactique, le casse-tête d’Alain Michel

Le staff technique est confronté à un sérieux manque d’effectif en prévision du match retour contre le Real de Bangui et qui vient d’être accentué  par les nouveaux bobos contractés par les Daoud, Mokdad et Babouche. D’ailleurs, jusqu’à hier matin, avant la dernière séance d’entraînement à Benidorm, l’entraîneur mouloudéen avait plus au moins son schéma tactique en tête, avec seulement treize joueurs opérationnels. Cependant, au grand dam de l’ancien manager de Grenoble, tout a été chamboulé suite à la blessure de Réda Babouche pendant ladite séance. Alain Michel se retrouve ainsi face l’incertitude de participation de deux nouveaux éléments à ce rendez-vous africain, à savoir, Abdelmalek  Mokdad et Réda Babouche. Ce qui fait qu’il ne dispose actuellement que de, tout juste, onze joueurs. Le Français aura jusqu’à demain matin pour remettre un peu d’ordre dans son effectif et surtout, trouver une solution pour sortir de ce guêpier. Concernant le schéma tactique que devrait adopter Alain Michel, il nous confie lui-même qu’il n’a rien décidé pour le moment car il hésite toujours entre le 4-4-2 et le 3-5-2. Pour le plan numéro 1, il devra attendre jusqu’à l’ultime minute pour savoir s’il peut compter sur Babouche et Mokdad, car c’est eux qui lui permettront d’aligner quatre défenseurs et deux récupérateurs avec Mokdad et Attafen dans l’animation du jeu offensif et le tandem Sofiane - Derrag en pointe. Si cela n’est pas possible suite à la défection des deux éléments suscités, ou l’un d’entre eux, le français devra se rabattre sur le 3-5-2, avec Zeddam, Herkat et Megherbi en défense. Quatre milieux de terrain, en plus de Besseghier dans le couloir droit et enfin, le tandem Sofiane - Derrag en pointe. Un schéma assez risqué surtout qu’il ne lui restera que Daouadi sur le banc, ainsi qu’un Babouche très amoindri. Un véritable casse-tête donc pour Alain Michel à quelques heures seulement de ce rendez-vous continental.

Lou M.

Touché  hier matin aux adducteurs

Babouche provoque une panique générale

Ne dit-on pas qu’un malheureux n’arrive jamais seul ? Cela a pu se vérifier hier matin pendant l’ultime séance d’entraînement effectuée par le Mouloudia à Benidorm où l’effectif des Vert et Rouge, déjà décimé par les blessures, a perdu un autre joueur. Il s’agit du capitaine chevronné, Réda Babouche qui, à peine réintégré dans le groupe après une grave blessure à la main, a contracté un nouveau bobo, qui a provoqué une panique générale. En effet, ce joueur avait glissé hier, à l’entraînement, et a ressenti des douleurs au niveau des adducteurs. Quelques minutes ont été nécessaires pour que Babouche puisse se relever et s’assoire sur le banc de touche devant le regard inquiet des membres du staff technique. Après l’intervention du staff médical, le capitaine mouloudéen a pu se relever et  a essayé de faire quelques tours de piste pour voir la réaction de sa blessure. Sur ce, Alain Michel a décidé de mettre un terme à cette séance, qui n’aura duré finalement qu’une heure, et ce, pour éviter un autre drame. Quant Babouche, il devait se reposer hier après-midi en entamant tout de suite les soins en prévision du match de demain. Reste à savoir si son cas ne va pas empirer d’ici là, ce qui serait une énorme déception pour Alain Michel qui serait alors appelé à compose avec seulement douze joueurs.

Lou M.