Après la sortie médiatique du président de la JSMB : La direction kabyle tire sur Tiab

  • PDF

 

Suite à la sortie médiatique du président de la JSMB, Boualem Tiab, la direction n’est pas restée insensible et a décidé de riposter à ce qu’elle considère comme une manœuvre de déstabilisation. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, les dirigeants kabyles affichent leur indignation sur les propos de président de la JSMB. On peut lire dans le communiqué : «Les membres du comité directeur de la JSK ont appris avec stupéfaction et regret les déclarations incendiaires du président de la JSM Béjaïa, Boualem Tiab, à la Chaîne 3, au sujet de la personne de Mohand Chérif Hannachi. Au moment même où notre club se trouve à Lubumbashi pour jouer un match important entrant dans le cadre des ½ finales de la Champions League africaine, la campagne anti-JSK continue de plus belle. Ainsi donc, au lieu d’apporter leur soutien à une équipe qui, grâce à son excellent parcours dans cette compétition continentale, est devenue le digne ambassadeur du football algérien, les forces du mal sortent leurs griffes pour attaquer le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi. Après le président de la FAF, Mohamed Raouaraoua, qui a décidé d’ester en justice le premier responsable du club, voilà que Boualem Tiab lui emboîte le pas. Ce dernier n’a pas hésité à verser gratuitement et méchamment son venin sur Mohand Chérif Hannachi, à qui il reproche d’avoir engagé les six clubs présents à la cérémonie organisée par le sponsor officiel Nedjma au profit de la JSK, le MCEE, le CABBA, le MCO, la JSMB et le CRB. A ce sujet, nous, membres du comité directeur de la JSK, tenons à apporter les précisions suivantes : A aucun moment le président de la JSK n’a engagé les six clubs présents à l’hôtel «Le Mercure» à Alger dans le conflit qui oppose la FAF aux 28 clubs ayant décidé de boycotter le championnat de leur division. Mohand Chérif Hannachi avait bel et bien été mandaté par les cinq autres présidents pour prendre la parole en leurs noms, en sa qualité de doyen, et de les engager dans la même position que celle adoptée par la JSK. Nous nous étonnons par ailleurs du revirement inexpliqué du président de la JSM Béjaïa, Boualem Tiab.  Si ce sieur a le droit de changer de position pour faire plaisir à ses parrains, nous n’accepterons jamais à ce qu’il touche à l’honneur de la personne de Mohand Chérif Hannachi. En effet, traiter quelqu’un qui a consacré toute sa vie au service du football algérien en général et de la JSK en particulier de menteur c’est franchir la ligne rouge. Conséquemment aux déclarations honteuses d’un président de la même région que la JSK, le comité directeur :

1-     Dénonce avec fermeté les propos de Boualem Tiab.

2-     Regrette cette campagne haineuse menée contre la JSK par des apprentis sorciers à la veille d’un match aussi important.

3-     Lance un appel pressant aux supporters de la JSK pour faire barrage aux forces du mal qui ne souhaitent pas que le club, qui représente tout un pays, remporte la plus prestigieuse compétition continentale.

4-     Réitère son  soutien indéfectible au président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi.

Vive l’Algérie, Vive la JSK