Cet après midi (16h) au Dan Anyiam Stadium d’Owerri : Heartland FC - JSK

  • PDF

Terminer la phase des poules invaincus

En dépit de leur qualification au dernier carré acquise depuis le match d’Al Ahly, les Lions du Djurdjura ne veulent pas sortir bredouilles du stade Dan Anyiam Stadium qui abritera cet après-midi leur ultime mach de phase des poules devant Heartland FC. Ils aborderont cette rencontre avec en tête deux objectifs : permettre aux remplaçants  de s’aguerrir et de gagner un match dans les jambes et éviter les blessures et les cartons qui les priveraient des demi-finales. Les joueurs ont reçu des consignes dans ce sens car l’arbitre de la rencontre et le club de Heartland ne leur faciliteront pas la tâche. Les Canaris, qui n’ont perdu aucune rencontre depuis l’entame de la phase des poules, veulent terminer ce mini-Championnat, invaincus. Une bonne prestation face aux Nigérians les mettrait plus en confiance en prévision des matches à venir. N’est-ce pas la prestation au match aller face à Al Ismaïly, couronnée par une victoire à l’extérieur, qui leur a ouvert les yeux pour viser les demi-finales ? Donc, les El Orfi, Remache et autre Azuka ont à cœur de montrer que la JSK reste un club huppé et qu’il est désormais un candidat sérieux pour la conquête du titre.

 

Quelle sera la réaction de Heartland ?

L’adversaire des Canaris a lui aussi scellé son sort puisqu’il est éliminé de la compétition après sa défaite la semaine écoulée au Cairo Stadium. La partie de cet après-midi mettra donc aux prises un club heureux, venu confirmer sa qualification et un autre déçu, tenu par l’impératif de sortir de la compétition avec les honneurs. Toutefois, on s’interroge sur la réaction des Nigérians et avec quel état d’esprit aborderont-ils cette rencontre. Finalistes malheureux de la dernière édition, les Nigérians joueront-ils à fond afin de quitter la compétition avec une deuxième victoire à domicile. Une victoire face aux Canaris leur permettrait de finir la compétition à la troisième place avec tout ce que cela leur procurera comme avantage en matière de primes. Le troisième au classement percevra une prime estimée au double de ce que touchera la lanterne rouge. Un enjeu matériel que peuvent viser les gars d’Owerri.

Rafik M.

Remplaçants, à vous la parole !

Comme le match de cet après-midi est sans enjeu pour les Canaris, le coach Alain Geiger donnera la chance aux joueurs sous-utilisés depuis le début de l’exercice. Ils feront le nécessaire pour bien remplacer leurs camarades laissés à la maison mis sur le banc. Dans les buts, Mourad Berrefane est le mieux indiqué pour garder sa cage, comme il l’avait fait face à Al Ahly. En défense, Ziti et Nessakh occuperont les couloirs, alors que dans l’axe, Geiger pourrait faire reposer l’un de ses défenseurs axiaux, Rial, Coulibaly ou Belkalem. Ils ne seront alignés simultanément que si leur entraîneur opte pour un 3-5-2, ce qui est peu probable vu le nombre de joueurs du milieu de terrain qui attendent leur chance. El Orfi et Naïli seront associés dans la récupération alors que Remache remplacera Tedjar comme milieu excentré sur le flanc droit. Sid Ali Yahia Chérif fera la parallèle sur le flanc gauche. En attaque, et vu son manque de compétition, Farès Hamiti risque de se retrouver encore une fois sur le banc. Il est devancé dans la course aux places dans le onze par le duo Yalaoui-Azuka. Le Nigérian, auteur du but de la victoire face à Al Ismaïly, tentera de récidiver chez lui afin d’espérer faire changer le traitement qui lui est réservé jusque-là par son staff technique.

R. M.

Equipe probable : Berrefane. Ziti. Nessakh. Coulibaly, Rial (Belkalem), El Orfi, Naïli (Chérif El Ouazani), Remache, Yahia Chérif, Yalaoui (Hamiti), Aoudia.

 

 

Le séjour de la JSK pris en charge par Heartland

Lorsqu’ils ont décidé de quitter l’hôtel Links, les dirigeants kabyles sont allés jusqu'à dire qu’ils sont prêts à payer leur résidence dans un nouvel hôtel. Toutefois, après la menace de saisir la CAF pour dénoncer les mauvaises conditions d’hébergement, les responsables de Heartland ont fini par prendre en charge totalement le séjour de la délégation de la JSK.

 

Décrassage à l’hôtel vendredi

Initialement prévu au stade, l’entraînement de vendredi dernier a eu lieu finalement dans la cour de l’hôtel Concorde où l’équipe kabyle a élu domicilie. Les pluies qui se sont abattues sur la ville d’Owerri ont été derrière ce changement. L’entraînement était tout de même léger et n’a pas duré plus de 40 minutes. Hier à 16 heures, les coéquipiers de Yalaoui se sont entraînés au stade principal qui abritera la rencontre.

 

 

El Orfi : «Éviter à tout prix la défaite»

Convaincant face à Al Ismaïly, le nouveau milieu de terrain kabyle, Hocine El Orfi, promet de montrer encore de belles choses avec les Canaris. Il estime qu’en dépit de l’absence de l’enjeu, le match face au FC Heartland demeure important. Les joueurs, notamment ceux qui n’ont pas l’habitude de jouer, doivent montrer leurs qualités afin de rassurer l’entraîneur et de lui dire qu’il pourrait compter sur eux à l’avenir.

 

Après votre qualification pour les demi-finales, le match face au Hertland FC n’a aucun enjeu …

Notre qualification au dernier carré ne doit pas enlever au match son importance. Elle nous permet de venir ici au Nigeria, libérés et tranquillisés, mais nous devons faire le jeu afin d’enregistrer un autre bon résultat. Il est insensé pour nous de faire un déplacement aussi lointain pour jouer seulement. On a l’ambition de réaliser un résultat positif pour plusieurs raisons. D’abord, nous devons montrer que nous sommes aussi forts à domicile qu’à l’extérieur, mais aussi pour prouver que nous avons un groupe compact et composé de joueurs de valeur sans différence entre les titulaires habituels et les remplaçants.

 

Justement, l’occasion sera donnée aux remplaçants pour prouver leurs qualités. Le choix de laisser plusieurs joueurs au repos veut dire que ce match veut-il dire qu’il sera pris à la légère ?

Comme la compétition se poursuivra encore, c’est plus judicieux de procéder de la sorte et de dispenser certains joueurs de ce déplacement afin de les récupérer en prévision du prochain match. Toutefois, et comme on est en début de saison, disposer d’un match supplémentaire de préparation est important. Le fait que l’entraîneur pourra voir à l’œuvre d’autres joueurs, dans un match continental en dehors de nos frontières, va lui servir de préparation pour les prochains matches en Championnat ou en Coupe d’Afrique. A nous de lui prouver notre disponibilité à tenir notre place et à servir l’équipe quand elle a besoin de nous.

Quel z été le discours l’entraîneur avant cette rencontre ?

L’entraîneur est un gagneur et veut toujours nous voir produire les meilleures rencontres possibles. Il nous demande de jouer comme nous savons le faire et d’éviter les cartons, car cela nous gênerait en prévision des tours prochains.

Votre rendement est jugé satisfaisant face à Al Ismaïly. Vous devez confirmer votre talent face au Heartland FC et gagner des points supplémentaires. Un commentaire ?

Je suis soulagé d’entendre les gens qualifier ma prestation d’acceptable lors du match face à Al Ismaïly. Je travaille d’arrache-pied depuis ma venue à la JSK et je ne ménage aucun effort pour être toujours prêt à tenir mon rôle. La priorité pour moi, si je suis aligné ce dimanche bien sûr, serait de servir mon équipe et de l’aider à sortir victorieuse et éviter la défaite. Pour ce qui est de la concurrence, je pense que tous les joueurs qui viennent à la JSK savent que les places seront chères dans ce club qui joue toujours les premiers rôles. Ils appartient à chacun de nous de faire le maximum pour convaincre l’entraîneur. De toute façon, la concurrence ne peut faire que du bien à l’équipe, car les joueurs fourniront beaucoup d’efforts soit pour garder le statut de titulaire, soit pour gagner la confiance du coach.

Propos recueillis par Rafik M.

En dépit de sa déception après son élimination

Heartland tient à la troisième place

Eliminée de la compétition après le revers subi la semaine dernière au Cairo Stadium face à Al Ahly du Caire (2-1), la formation nigériane de Heartland abordera le match de cet après-midi face aux Canaris avec un esprit de déception et de frustration. Ses joueurs tardent à digérer leur élimination après un parcours exceptionnel la saison dernière où ils ont atteint la finale qu’ils avaient perdue devant le TP Mazembé. Les gars d’Owerri ont un seul objectif : empocher les points de la partie afin de garder leur troisième place. L’occupation de cette avant-dernière place du groupe leur procurerait 50 000 dollars supplémentaires en guise de primes que réserve la CAF aux clubs participants. Dans le barème de la CAF, on note que le troisième au classement touchera 100 000 dollars alors que la lanterne rouge se contentera de 50 000 dollars. C’est donc pour renflouer leurs caisses avec 50 000 dollars supplémentaires que les Rouges se mobiliseront pour battre la bande à Geiger. Le vice-président du club a déclaré que ses joueurs savent que leur mission ne sera pas facile, mais ils vont gagner afin d’éviter de se voir surclasser par leur concurrent à cette place, Al Ismaïly d’Egypte, qui reçoit son voisin d’Al Ahly. Les camarades de Chinedu Efugh qui ont perdu toutes leurs chances en Championnat où ils occupent la sixième place, loin derrière le leader Enyimba, n’ont qu’a finir troisièmes pour se consoler et rassurer un tant soit peu leurs supporters qui ont affiché leur mécontentement lors des derniers matches du Championnat local.

R. M.