JSK : La suspension de deux joueurs et l’absence d’enjeu dictent ce choix

  • PDF

Plusieurs changements en vue face au Heartland FC

Qualifiée au dernier carré dès la quatrième journée et ayant assuré la première place du classement une journée plus tard, la formation du Djurdjura se déplacera au Nigeria ce vendredi pour livrer une rencontre pour la forme devant Heartland FC. le résultat de cette partie ne peut avoir aucune incidence sur le classement des Jaune et Vert qui n’ont qu’a attendre l’identité de leur adversaire en demi-finale. Ce seront soit les Tunisois de l’Espérance ou les Congolais du TP Mazembé. La partie risque d’être sans enjeu même pour Heartland si ce dernier sort après son déplacement au Caire où il devait affronter Al Ahly hier soir. Cette absence d’enjeu côté Canaris et la proximité de la date de l’entame du Championnat mettront le staff technique dans l’impératif de préserver certains de ses joueurs, notamment ceux qui sont sous la menace d’une suspension tels que Tedjar, El Orfi et Nessakh. Geiger voudra attaquer les demi-finales avec toutes les cartes en main. Cette donne fera le bonheur de certains joueurs qui n’ont pas bénéficié d’un temps suffisant de jeu lors des cinq premières rencontres.

 

 

Une aubaine pour Berrefane, Remache, Chérif El Ouazani et autres

Dans les bois, Mourad Berrefane qui a réussi sa mission face au Ahly en remplaçant au pied levé Asselah peut rééditer le match d’Owerri. En défense, il est fort probable de voir Ziti ou Remache alignés a droite, même si le dernier cité est aussi capable de jouer au milieu. Chérif El Ouazani qui a relancé le jeu de son équipe après son incorporation face à Al Ismaïly espère que Geiger lui fera signe afin de faire le nécessaire et taper de nouveau dans l’œil du coach. La partie sera aussi l’occasion de renouveler la confiance au buteur du week-end dernier, Izu Asuka afin de montrer de quoi il est capable. Asuka qui ne cesse de réclamer davantage de considération est bien parti pour jouer d’entrée et prouver qu’il est prophète en son pays. Le revenant Farès Hamiti qui accuse un retard sur le plan physique peut trouver en ce match une aubaine pour gagner un match dans les jambes afin d’espérer être prêt pour la suite du parcours. Ce dimanche, le duo Geiger - Bouhelall qui ne pourra compter sur les services de deux éléments, Malik Asselah et le défenseur Nassim Oussalah, récupérera tout de même deux autres éléments absents vendredi dernier. Il s’agit de Sid Ali Yahia Chérif et Billel Naïli qui ont purgé un match de suspension. En somme, le mach de ce dimanche sera une occasion inouïe pour les jeunes loups kabyles de gagner en expérience et de bien préparer leurs compétitions futures.

Rafik M.

Reprise des entraînements cet après-midi

Après avoir savouré deux jours de repos bien mérité, les joueurs de la JSK ont rendez-vous avec la reprise des entraînements cet après-midi. Ils se retrouveront de nouveau au stade du 1er-Novembre à 17 h pour entamer la préparation du match face au Heartland.

 

Tout l’effectif se déplacera au Nigeria

D’autant que les frais du voyage sont totalement pris en charge par le ministère de la Jeunesse et des Sports qui a affrété un avion spécial à destination du Nigeria, la délégation kabyle risque d’être nombreuse ce vendredi. Geiger, qui ne veut pas voir les joueurs non concernés perdre quelques jours de boulot, compte emmener tout le monde avec lui à Owerri ; c’est ainsi qu’il est fort probable de trouver parmi les partants les deux joueurs suspendus, Asselah et Ousasalh, et même l’attaquant Sofiane Younès non concerné par la Ligue des champions. Ce joueur avait déjà fait le déplacement avec l’équipe au Caire lors du déplacement pour y affronter Al Ahly.

Asselah : «Place à la demi-finales et au Championnat»

Excellent face à Al Ismaïly où il a réussi à lui seul à annihiler plusieurs occasions de buts des Darawiches, le dernier rempart kabyle, Malik Asselah, manquera à son équipe ce dimanche à Owerri lors du match face au Heartland en raison de sa suspension. Heureux de voir son équipe s’assurer la première place, l’ex-keeper nahdsite estime que l’heure n’est pas seulement à  l’euphorie mais à la préparation des demi-finales et du Championnat.

 

Vous venez de passer une soirée euphorique avec votre galerie suite à la belle victoire acquise devant Al Ismaïly. Un commentaire ?

Dieu merci, nous avons réussi à rendre heureux ce public. Ils se sont déplacés des contrées lointaines pour nous soutenir et nous n’avons pas le droit de les décevoir. Cette victoire nous a permis de confirmer que nous sommes intraitables à domicile.

 

Vous étiez très sollicité durant cette empoignade d’autant que les Egyptiens ont pris d’assaut votre surface et votre prestation a grandement contribué à la victoire. Qu’en dites-vous ?

Je suis content d’avoir pu annihiler toutes les tentatives des Egyptiens et garder la cage vierge. Par le fait qu’ils doivent impérativement gagner, les joueurs d’Al Ismaïly qui, avouons-le, sont d’un niveau technique appréciable, se sont rués vers l’attaque. Mais, heureusement, le but d’Asuka est venu nous récompenser.

 

Ce difficile succès vous permet de garder cette première place et donc de vous offrir l’avantage de recevoir au match retour des demi finales…

C’set vrai, l’occupation de la première place est quelque peu avantageux puisque nous allons affronter le deuxième de l’autre groupe, mais il faut dire que toutes les équipes se valent à ce stade de la compétition. Nous devons préparer comme il se doit cette échéance car la mission ne sera guère facile à une marche de la finale.

 

La préparation commence par le match du Nigeria face au Heartland prévu ce dimanche et dans lequel vous allez manquer en raison de votre suspension. Qu’en dites-vous ?

Effectivement, je serai absent pour ladite rencontre en raison du carton écopé, mais notre équipe renferme d’autres éléments capables de tenir le coup. En dépit de notre qualification, nous irons au Nigeria pour jouer le jeu.

 

Comment appréhendez-vous la suite du parcours pour votre équipe qui voit grandir ses appétits ?

Nous avons réalisé un excellent parcours jusque-là et cela est dû essentiellement au bon travail d’intersaison. On doit continuer sur cette courbe ascendante, que ce soit en Ligue des champions ou en Championnat. Nous avons un effectif riche et de qualité, de quoi nous permettre de nourrir de grandes ambitions.

Propos recueillis par R. M.

 

 

Tout en saluant la prestation d’Al Ismaïly

La presse égyptienne reconnaît la supériorité des Canaris

Les médias égyptiens, en particulier les envoyés spéciaux de la presse écrite qui ont accompagné la délégation d’Al Ismaïly à Tizi-Ouzou et à l’unanimité, ont reconnu la supériorité de la JSK, qui méritait amplement sa qualification aux demi-finales de la Ligue des Champions africaine, même s’ils estiment que la formation des Darawich méritaient un meilleur sort que cette défaite, notamment au vu de la prestation de l’équipe et des nombreuses occasions ratées par les poulains à l’entraîneur hollandais Mark Wotta. Ce dernier, devant l’état d’abattement de ses joueurs suite à cette défaite synonyme d’élimination face au Canaris, a tenu à les réunir dans le vestiaire à l’issue de la rencontre pour tenter de leur remonter le moral. Il faut dire aussi que les joueurs d’Al Asmaïly croyaient dur comme fer en leurs chances face au Canaris et à une victoire qui aurait pu leur ouvrir les portes des demi-finales. A cet effet, Mark Wotte a exhorté ses poulains à tourner la page de la Ligue des Champions sans aucun regret, eux qui ont fourni une grande prestation mais qui ont buté sur un portier de la JSK des grand jours, qui a empêché à plusieurs reprises le cuir d’aller au fond de ses filets. Dans son discours, Marrk Wotta ne manquera pas de leur rappeler : «Les ultras de la JSK, et durant toute la rencontre, sont restés muets, eux qui n’ont pas l’habitude de le faire, et ce parce que vous avez réussi à faire douter leur équipe. Une autre preuve que vous avez dominer la JSK et fourni la prestation idéale.» Avant de conclure, le coach hollandais, avec l’aventure africaine qui s’achève sur une élimination, demande à ses poulains de se concentrer sur le championnat, eux qui ont prouvé avec leurs différentes prestations africaines qu’ils forment une équipe qui a tout pour gagner le championnat et mettre fin à l’hégémonie du Ahly en compétition nationale.

 

Les Darawich se concentrent sur le championnat

Un discours qui ne semble pas avoir apaisé les regrets et la douleur des joueurs d’Al Ismaïly après cette défaite face à la JSK et cette amère élimination, au point que le boss du Club, Nasr Abou El Hassen, ainsi que le chef de la délégation des Darawich, Attef Zayed, ont dû à leur tour improviser une autre réunion avec les joueurs le soir même de la rencontre au niveau de l’hôtel Amraoua pour les consoler. Les deux responsables de la formation égyptiennes abonderont d’ailleurs dans le même sens que l’entraîneur, en félicitant les joueurs pour leur belle prestation, tout en leur demandant de se concentrer désormais sur le championnat, sans oublier la confrontation face au Ahly en Ligue des Champions, dans laquelle les Darawich voudraient une victoire pour le prestige et pour sortir de cette Ligue des Champions la tête haute. Sur un autre registre, la presse égyptienne, histoire de démontrer que son représentant reste une très bonne équipe malgré son élimination, n’a pas manqué de reprendre les déclarations du boss de la JSK Mohand Chérif Hannachi, qui a salué la prestation d’Al Ismaïly et qui a mis en exergue la jeunesse de cette équipe et son manque d’expérience pour expliquer son élimination, elle qui aurait dû gagner au moins trois de ses quatre matchs perdus lors de cette phase des poules de la Ligue des Champions. Hannachi aurait même prédit un avenir radieux à la jeune équipe d’Al Ismaïly, qu’il attend de voir terminer champion d’Egypte, si elle parvient à reproduire en championnat les mêmes prestations que celles fournies lors de cette Ligue des Champions. Une consolation pour les Egyptiens, qui sont repartis dimanche matin en Egypte, avec toujours autant de regrets dans les bagages.

T. M.