Les Kabyles leur ont réservé un accueil royal

  • PDF

Les Egyptiens satisfaits des conditions de séjour

Comme pour la délégation du Ahly, les dirigeants de la JSK ont réservé un accueil à la hauteur de la réputation et de la grandeur du club et de la région. Depuis leur arrivée à Tizi-Ouzou mardi, les Darawiches ont été mis dans d’excellentes conditions de séjour et de compétition par leurs homologues kabyles, et ce de l’avis même des membres de la délégation égyptienne, qu’ils soient joueurs, dirigeants ou mêmes journalistes. Installés à l’hôtel Amraoua qui a été réquisitionné, les coéquipiers de Mohamed Sobhi, le gardien de buts international, sont satisfait de l’hébergement et de la restauration. Concernant la sécurité de la délégation d’Al Ismaïly, les autorités locales de la wilaya de Tizi-Oouzou, à leur tête le wali Hocine Mazouzi, ont mis les grands moyens, humains et logistiques pour veiller au bien être des hôtes de la Kabylie. Le dispositif sécuritaire mis en place est impressionnant. A l’hôtel, par exemple, une certaine de policiers entourent l’infrastructure. Aucune personne n’est autorisée à entrer au lieu d’hébergement des Egyptiens, excepté les dirigeants de la JSK et les journalistes. Pour les déplacements de l’équipe d’Al Ismaïly de l’hôtel au stade du 1er-Novembre et vice versa, un important cortège accompagne le bus transportant les joueurs et le staff technique. La circulation est même stoppée à son passage. Des policiers sont postés tout au long du parcours. Au stade où l’équipe égyptienne s’entraîne, même dispositif. C’est vous dire que pour le moment, la JSK et les autorités locales ont réussi le pari de bien accueillir les Egyptiens d’Al Ismaïly. Ils on joint l’acte à la parole, eux qui avaient promis de réserver le même accueil sinon meilleur auquel ils avaient eu droit à Al Ismaïlia.

M. Maz

 

La presse égyptienne salue l’accueil réservé

Les journalistes égyptiens présents à Tizi Ouzou pour couvrir la confrontation de demain soir de leur équipe face à la JSK ont salué l’accueil chaleureux réservé à la délégation d’Al-Ismaïly aussi bien à l’aéroport d’Alger où à Tizi Ouzou. La presse égyptienne a même mis en exergue dans leurs articles, parus hier, les efforts des services de sécurité pour leur protection. Ils ont, par ailleurs, affirmé avoir rejoint l’Algérie sans aucune appréhension, signalant que tous les Algériens qu’ils ont croisés étaient plus qu’aimables. C’est un signe que la tension entre les deux peuples, née le lendemain de la double confrontation entre les sélections des deux pays du mois de novembres dernier, s’est estompée.

T. M.

 

Impressions

Alaâ Walid (porte-parole du club)

«Les Kabyles sont connus pour leur hospitalité»

S’il y a quelqu’un qui s’est dit très satisfait de l’accueil qu’a réservé la JSK à son équipe c’est bien la porte-parole du club d’Al Ismaïly, Alaâ Walid. Selon lui, la délégation égyptienne s’attendait à un tel accueil pour la simple raison qu’elle n’avait jamais douté de la sécurité du président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi qui n’avait pas cessé de déclarer que la JSK allait réserver un grand accueil aux hôtes de la Kabylie. «Sincèrement, on s’attendait à un tel accueil, les Algériens en général et les Kabyle en particulier sont connus pour leur hospitalité légendaire. Depuis notre arrivée, on ne manque de rien. Déjà, à l’aéroport, la JSK nous a fait passer par le salon d’honneur. Durant le trajet aéroport – Tizi-ouzou, quelques passagers nous avaient salués. Nous nous sentons chez nous, croyez-moi, le fait de passer l’Aïd avec nos frères kabyles nous rapproche d’avantage. Il est grand temps d’effacer les malheureux événements qui ont survenu entre les deux pays frères. En tant que musulmans et Arabes nous sommes condamnés à nous réconcilier. A Al Ismaïlia, nous avions déjà fait le 1er pas et nos frères de la JSK nous ont emboîté le pas. Nous tenons à féliciter nos frères kabyles pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservé. Inchallah le public de la JSK nous applaudira si nous gagnons (rire). Le nôtre a bien applaudi la JSK après sa victoire. Pour terminer, je vous informe que nous comptons faire un jumelage avec la JSK : stages, échange de joueurs etc. Nous serons l’exemple d’un partenariat sportif exemplaires.»

M. Maz

 

Amr Makhlouf (rédacteur en chef adjoint du journal Al Ahram)

«La JSK mérite sa 1re place»

Ayant accompagné la délégation d’Al Ismaïlia pour couvrir cette confrontation algéro-égyptienne, le rédacteur en chef adjoint du plus grand journal égyptien Al Ahram, Amr Mekhlouf a, quant à lui, tenu à exprimer ses vifs remerciements aux autorités algériennes en général et à la JSK en particulier pour le chaleureux accueil auquel a eu droit la délégation d’Al Ismaïly. «Je tiens à remercier les autorités algériennes et la JSK pour cet accueil chaleureux, je n’en suis nullement surpris, les Algériens sont hospitaliers. Le dispositif sécuritaire mis en place est sincèrement excessif, nous ne méritons pas tout ce grand protocole. Pour ce qui est du match en lui-même, je pense qu’il sera difficile pour les deux équipes, la JSK a l’avantage du terrain et du public et jouera sans pression du moment qu’elle est déjà qualifiée. Al Ismaïly, pour sa part, doit gagner cette rencontre pour avoir des chances de se qualifier. Je vous le dis, la JSK mérite amplement sa 1re place. Aucune équipe du groupe ne peut atteindre 10 pts. Je suis en train d’imaginer un scénario selon lequel Al Ismaïly gagnerait à Tizi-Ouzou et Al Ahly ferait match nul face à Heartland. Ce serait alors un match Al Ismaïly – Ahly explosif. Encore une fois, je réitère mes remerciements à la JSK.»

M. Maz

 

Echos d’Al Ismaïly

Sept journalistes égyptienne ont accompagné la délégation Al Ahram (Ariadhi et Al Massaï), El Joumhouria, Modern Sport, Al Massaâ et Al Masry Al Youm.

 

19 joueurs seulement ont effectué le voyage de Tizi-Ouzou. Il manque à l’appel Ahmed Hidjazi (blessé), Ibrahim Yahia (blessé), et Mustapha Djaâfar (retenu en Egypte pour obligation militaire)

 

Par contre, les Derawiche peuvent compter sur le précieux apport de leurs cinq internations, Mohamed Sobhi (gardien de but), Maâtassem Salem, Amr Aoualaya, Ahmed Lahaïri et Ahmed Ali.

 

Les entraînements des Darawich à huis clos

Si, pour la séance d’avant-hier (décrassage et conservation du ballon), les journalistes algériens et leurs confrères égyptiens ont été autorisés à y assister, pour celles d’hier et d’aujourd’hui l’accès leur avaient été interdit.

 

Le budget du club est de 7 millions de dollars

Le porte-parole d’Al Ismaïly Alaâ Walid a révélé à Planète Sport que le budget annuel du club cher aux Darawich est de l’ordre de 40 millions de djenih (l’équivalent de 7 millions de dollars US). Le patrimoine d’Al Ismaïly est d’environ 200 millions de genih. Il est composé d’une superficie de terrain de 20 hectares (location), d’un complexe et d’une revue hebdomadaire.

 

Abderabo et Homos, les plus grosses primes de signature

Les transferts de Hosni Abderabo et de Ahmed Homos ont coûté à la trésorerie d’Al Ismaïly 7 millions de livres. Le premier a signé pour le club pour 5 millions de Djenih et le second pour 2 millions de Djenih.

 

1er club arabe à avoir gagné une Coupe d’Afrique

L’équipe d’Al Ismaïly a été le 1er club arabe à avoir remporté une Coupe d’Afrique des clubs champions. C’était en 1969 au Cairo Stadium face à Anguelbir (Zaïre). Ce match s’est joué devant 120 000 spectateurs. Les Darawiches l’ont remporté par un but à zéro, se rappelle un journaliste égyptien qui nous a donné cette information. Il est utile de rappeler que les coéquipiers de Abderabo ont été sacrés champions d’Egypte à trois reprises (1967, 1991 et 2000). Ils ont remporté la Coupe d’Egypte deux fois (1997 et 2001).

 

Photo journalistes egyptiens, détente

Rachid Kana invite les journalistes

Le vice-président et actionnaire de la SPA/JSK, Rachid Kana, a convié avant-hier quelques journalistes à une qaâda où le thé et la chicha ont fait bon ménage. Amr Makhlouf et Alaâ Walid ont surtout apprécié la  musique kabyle et le melon qui leur a été servi.

M. Maz

 

Mohammed Shadi : «Le football n’est pas une science exacte, nous pouvons gagner»

«Je suis très satisfait de l’accueil qui nous a été réservé. Je suis heureux de visiter l’Algérie pour la deuxième fois en 18 mois. J’ai fait le déplacement avec la sélection l’année passé. Nous sommes ici pour gagner car n’importe quel autre résultat équivaudrait notre élimination. La victoire ne sera pas facile à concrétiser, mais le football n’est pas une science exacte. Nous devons prendre notre revanche après notre défaite au match aller. C’était un match qui s’était joué en début de saison à un moment où nous n’étions pas bien préparés», a déclaré l’international égyptien.

R. M.