JSK : Aucun officiel à l’accueil des Kabyles

  • PDF

Pourquoi autant de mépris ?

Décidément, il se passe des choses pas trop catholiques dans les cercles décisionnels de notre football. Sinon comment expliquer le fait que malgré son exploit historique en terre égyptienne, la JS Kabylie n’ait trouvé aucun officiel à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene, avant-hier à 19h30 ? En effet, ni le MJS, ni la FAF n’ont daigné envoyer un émissaire pour accueillir la délégation kabyle. Et si l’absence de l’ENTV au Caire pour couvrir cette confrontation algéro-égyptienne a soulevé le courroux des dirigeants de la JSK, au point que le président du club Mohand Cherif Hannachi a décidé de boycotter dorénavant «l’unique» en signe de protestation, l’absence des officiels à l’aérogare international d’Alger risque d’être perçue comme du mépris. A l’aéroport, les commentaires des joueurs, des dirigeants et de quelques supporters à ce sujet allaient son train ! Unanimement, ils ont dénoncé : «Pourquoi personne n’est venu accueillir la JSK avec des fleurs comme ils l’ont fait avec l’Equipe Nationale ? La JSK n’a-t-elle pas honoré l’Algérie ? C’est grave, on dirait que nous sommes des étrangers dans notre pays», nous déclarera un supporter du club kabyle. C’est vrai qu’au vu de ce que viennent de réaliser les coéquipiers de Douicher, la FAF ou même la tutelle devaient réserver aux Kabyles le même accueil consacré à l’Equipe Nationale. Sauf si les instances de notre sport-roi pensent qu’un nul au Caire face au Ahly et une qualification à la demi-finale de la Champions League africaine n’est pas un honneur pour l’Algérie. Le comble, c’est qu’à son retour au pays après sa participation à la CAN 2010 qui s’est tenue en Angola et malgré sa quatrième place peu glorieuse avec à la clé un cinglant 4 à 0, les Verts ont été reçus par le premier ministre, Ahmed Ouyahia en personne. Bien évidemment, d’aucuns n’ont pas trouvé à redire du moment qu’il s’agissait d’une Equipe nationale qui représentait tout un pays. Mais qu’on fasse alors la même chose avec la JSK. En ces temps de disette que connaît notre pauvre football, les poulains d’Alain Geiger n’ont-ils pas, après leur résultat face au Ahly du Caire d’abord et leur qualification à une demi-finale de la compétition la plus prestigieuse de la CAF, représenté dignement l’Algérie ? N’ont-ils pas rendu le sourire aux millions de leurs compatriotes qui s’étaient sentis humiliés après le cinglant 4 à 0 infligé à notre Equipe nationale par l’Egypte ? Ce qui nous a semblé anormal dans toute cette affaire, c’est le fait qu’à son départ pour l’Egypte, le mercredi dernier, la JSK était livrée à elle-même à l’aéroport international Houari- Boumediene. Pour passer à la salle d’embarquement, les membres composant la délégation kabyle étaient obligés de faire la queue pour passer la PAF. Est-ce normal (nous en avons déjà parlé dans l’une de nos précédentes éditions). Il aura fallu que le président de la section football, Karim Doudène, proteste pour que les autorités portuaires daignent faciliter les formalités aux coéquipiers de Douicher. En tout cas, en Kabylie on ne veut pas croire que l’absence de l’ENTV et de la radio nationale au Caire pour couvrir un événement, et celle des officiels à l’accueil des héros algériens à l’aéroport international Houari-Boumediene, n’est pas préméditée. Les supporters de la JSK jurent par tous les saints que leur club est victime d’une discrimination. Ils sont en colère et contre l’ENTV et contre le MJS et la FAF. C’est donc aux responsables de notre football de se rattraper et de montrer leur bonne foi envers la JSK.

M. Maz

 

Hannachi boycotte l’ENTV à l’aéroport

Joignant le geste à la parole, le président de la JS Kabylie, mohand Cherif Hannachi, n’a pas voulu faire de déclaration à Canal Algérie, à l’arrivée de la délégation kabyle à l’aéroport Houari- Boumediene, avant-hier, à 19h30. Malgré l’intervention de M. Amrani, directeur de la chaîne de Tamazight, le premier responsable kabyle ne changera pas de positon, laissant son coach Alain Geiger et son joueur Lamara Douicher faire de petites déclarations à «l’unique».

 

Des fleurs pour la JSK

A son arrivée à l’aéroport Houari- Boumediene, de retour d’Egypte, la délégation kabyle, à défaut d’un accueil officiel, a eu droit à un accueil populaire. En effet, malgré le fait que l’horaire d’arrivée de la JSK ait coïncidé avec l’adhan du f’tor quelques supporters du club kabyle ont tenu à être présents à l’aérogare d’Alger et à offrir des fleurs à leurs héros qui venaient de damner le pion aux Egyptiens d’Al Ahly au Cairo Stadium même !

 

Les joueurs invités par un supporter à l’hôtel Ibis

C’est un supporter de la JSK qui a convié la délégation kabyle au f’tor à son arrivée, avant-hier, à l’aéroport Houari-Boumediene. Une invitation qu’acceptera volontiers le président de la JSK Mohand Cherif Hannachi. Le repas du f’tor a donc été pris par la délégation de la JSK à l’hôtel Ibis de Bab Ezzouar.

 

Raouraoua félicite la JSK

Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua adresse ses vives félicitations à l’équipe de la JS Kabylie pour sa qualification méritée aux demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique 2010. Il salue l’équipe dirigeante, le  staff technique, et les joueurs de la JSK pour les efforts fournis depuis le début de la compétition tout en souhaitant au club plein succès à l’avenir.

 

Après l’exploit de la JSK face au Ahly du Caire

La presse égyptienne reconnaît le mérite de la JSK

Apparemment, les médias d’ «Oum Dounia» se sont débarrassés (sur injonction du gouvernement égyptien) de leur chauvinisme si l’on se fie aux comptes rendus surtout de la presse écrite parus le lendemain du match Al Ahly – JSK. Al Ahram, le journal le plus tiré en Egypte a, par exemple, salué la performance de la JSK tout en critiquant le jeu décousu d’Al Ahly. L’auteur de l’article a aussi parlé du fair-play qui a régné tout au long de la confrontation algéro-égyptienne. Pour sa part, El Massa Al Masri a reconnu, dans un long article consacré à la rencontre de dimanche dernier entre Al Ahly et la JSK, que le nul réalisé par les Kabyles (c’est comme cela qu’il les a appelés) était amplement mérité. Hossam Badry a quant à lui subi les foudres du rédacteur du papier.

 

Les joueurs plaident pour le retour de Hamiti

Un exemple de solidarité à signaler. Dans le bus qui transportait la délégation de la JSK et les journalistes du Cairo Stadium à l’hôtel le Méridien, à la fin du match Al Ahly - JSK, les joueurs ont longuement scandé le nom de Farès Hamiti, façon bien à eux de plaider son retour. Le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, dans la conférence de presse qu’il a organisée la veille de la rencontre face au Ahly, a évoqué à demi-mot le retour de son joueur en disant que Hamiti avait signé sa licence professionnelle. Il fallait seulement laisser les choses se calmer.

M. Maz

Un avion spécial pour le match face à Hearthland FC

Les dirigeants de la JSK étudient sérieusement la possibilité de demander à Air Algérie de leur affréter un avion pour rejoindre sans escale la capitale nigériane Lagos et ce, à l’occasion du match retour qui opposera la JSK à Hearthland, dans le cadre de la dernière journée de la phase des poules de la Champions League africaine.

M. Maz

Coulibaly au Mali

Le libero de la JSK, Idrissa Coulibaly n’avait même pas le temps de souffler de son voyage d’Egypte puisqu’il a pris hier l’avion pour Bamako pour rejoindre l’EN malienne qui est en stage de préparation en prévision pour le match face au Cap-Vert, entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2012 prévue au Gabon et en Guinée Equatoriale. A rappeler, qu’Idrissa Coulibaly a reçu en Egypte sa convocation pour l’EN malienne.

M. Maz

Reprise des entraînements jeudi à 22 heures

Après leur retour d’Egypte, les Lions du Djurdjura ont bénéficié de trois jours de repos afin de se ressourcer auprès des leurs. Ils ne reprendront les entraînements que jeudi prochain en nocturne. La séance de reprise est prévue à 22 h. Il sera entamé la préparation du match de la cinquième journée face à Al Ismaïly.

 

L’entraînement de vendredi en diurne à cause du match des Verts

Si pour la séance de jeudi l’horaire de 22 h est retenu, ce n’est pas le cas pour le créneau du lendemain. Le fait que l’horaire des séances d’entraînement ramadanesques coïncide avec le début du match Algérie –Tanzanie, mettra le staff technique dans l’embarras. Il lui sera difficile d’empêcher ses poulains de suivre le match des Verts. Tout porte à croire que le créneau de vendredi sera programmé avant le ftour.