Ce soir (22h) au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou

  • PDF

JSK – Ahly du Caire : Les Canaris prêts à relever le défi

Après un début prometteur dans la phase des poules de la Champions League africaine, la bande à Geiger livrera ce soir l’un des matches les plus difficiles dans cette compétition. Un match défi, le qualifient certains observateurs, car Tedajr et ses camarades doivent être armés de courage et de détermination pour venir à bout de cette équipe égyptienne, laquelle renferme un grand nombre de stars, dont une grande partie fait les beaux jours de la sélection égyptienne, triple championne d’Afrique. Le match ne sera pas du tout facile pour les Canaris, lesquels se présenteront sans leur défenseur axial, Ali Rial, suspendu pour cumul de cartons, mais aussi sans leur baroudeur, Farès Hamiti, éloigné de l’équipe pour des raisons personnelles.

 

Prendre l’initiative d’entrée

 

La bande à Geiger, qui sera soutenue par des milliers de fans souhaitant faire du rendez-vous de ce soir leur match, doit profiter de la moindre brèche dans l’arrière-garde ahalouie pour y mettre une banderille. Yahia Chérif et ses camardes se disent prêts pour cette bataille sportive et affirment ne pas craindre le Ahly bien que ce dernier renferme des éléments très médiatisés mais surtout très expérimentés. Faire face à Ahmed Hassan, Mohammed Abou Trika, Ahmed Fathi, Mohammed Barakat, pour ne citer que ceux-là, n’est pas une mission aisée pour les jeunes loups kabyles, mais ces derniers mettront leur courage comme carburant de marque afin de mener leur navire à bon port. Le match de ce soir, qui réunit les deux équipes les plus proches de la qualification dans le groupe B, se jouera certainement sur un détail. Les Canaris se rappellent du scénario d’août 2008, lorsque l’Etoile du Sahel, pourtant tenante du titre de la C1, a chuté à Tizi Ouzou sur la plus petite des marges venue de la seule erreur défensive commise, comme l’avait reconnue son entraîneur Bertrand Marchand. Cela pour l’histoire et pour indiquer que les Canaris savent se mettre au niveau des grands clubs. Pour le match de ce soir, les Jaune et Vert doivent être vigilants derrière et entreprenants devant afin de ne pas laisser l’initiative à l’adversaire, lequel n’attend que ça.

Rafik Messad

Il sera titularisé ce soir face à Al Ahly

Azuka : «J’attends ce moment depuis longtemps»

C’est désormais officiel : comme annoncé depuis quelques jours déjà par nos soins, c’est le jeune attaquant nigérian Izu Azuka qui sera titularisé ce soir en pointe de l’attaque kabyle, et ce à l’occasion de la confrontation face au Ahly du Caire pour le compte de la troisième journée de la phase des poules du groupe B de la Ligue des Champions africaine. C’est une première pour le jeune attaquant nigérian cette saison, et qui fait suite à la défection de l’autre avant-centre attitré, Farès Hamiti, forfait après l’accident de la circulation qu’il avait provoqué il y a une semaine et ayant entraîné la mort d’un citoyen. Ainsi donc, appelé à constituer la paire au pointe de l’attaque des Canaris, aux côtés de Mohamed Amine Aoudia, le Nigérian, pour sa première titularisation en Ligue des Champions et de la saison, aura la lourde tâche d’inscrire des buts et de permettre aux Canaris de remporter une précieuse victoire synonyme d’une quasi-qualification en demi-finale de cette prestigieuse compétition. C’est une grande responsabilité, le jeune attaquant en est conscient et se dit surtout prêt. Contacté par nos soins hier en début de soirée, le jeune Izu Azuka nous a dit à ce propos : «Cela fait longtemps que j’attends cette titularisation même si elle intervient dans des circonstances particulières. Cela dit, c’est une occasion en or pour moi d’enregistrer ma première titularisation de la saison. Ce sera une belle opportunité de gagner une place de titulaire.» Et de poursuivre : «C’est vrai que la responsabilité qui pèse sur moi et sur toute l’équipe, en particulier l’attaque, est grande. Ce match face au Ahly du Caire est très important et loin d’être facile face à une bonne équipe égyptienne, laquelle a la ferme intention de nous surprendre chez nous. Je suis vraiment conscient de la responsabilité qui nous incombe, surtout me concernant, et je ferai en sorte que notre attaque réussisse sa mission d’inscrire des buts.».

 

«La victoire ne doit pas nous échapper»

 

Parlant du match et de l’importance d’aligner un troisième succès consécutif dans cette Ligue des champions, Izu Azuka semble très optimiste. Il est conscient que le faux pas est interdit pour la JSK si elle veut consolider sa place de leader du groupe et surtout garder ses chances de passer enfin le cap de la phase des poules, une étape que la formation kabyle a toujours perdue. «Après deux victoires en autant de matches, la JSK est bien partie pour se hisser en demi-finale. Toutefois, le chemin est encore long, avec quatre matches qui nous attendent dans cette phase des poules, à commencer par celui de demain (ce soir, ndlr) face au Ahly. C’est un match très difficile pour les deux équipes et l’enjeu est de taille. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. Nous nous sommes très bien préparés pour ce match et le mental de l’équipe est au beau fixe. Nous serons aussi épaulés par des milliers de fans. Toutes ces conditions réunies, la victoire ne doit pas nous échapper», a affirmé, serein et confiant, le jeune avant-centre de la formation kabyle.

 

«Je suis dans le flou concernant le prochain championnat»

 

Sur un autre registre, profitant de l’occasion de notre entrevue avec le Nigérian, nous avons jugé utile d’évoquer son avenir, notamment pour le prochain exercice et ce premier championnat national professionnel, lequel ne devrait pas voir de changement concernant les joueurs étrangers. A ce propos, le jeune attaquant nigérian n’a pas caché son appréhension : «J’aimerais poursuivre mon aventure avec la JSK et aller au moins au terme de mon contrat qui expire l’année prochaine. Mais ce ne sera pas facile avec cette loi qui limite la présence des étrangers. Cette situation me rend très sceptique et me laisse dans le flou total. C’est difficile d’envisager son avenir à court et moyen terme. J’espère donc que les instances footballistique algériennes seront plus souples à notre égard et que nous pourrons enfin nous exprimer pleinement avec nos clubs», a conclu le jeune attaquant.

T. M.

C’est la troisième confrontation de l’histoire entre les deux formations

Les Canaris veulent leur première victoire sur Al Ahly

La confrontation de ce soir, qui opposera, à partir de 22h au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, la formation de la JSK à son adversaire égyptien, le Ahly du Caire, pour le compte de la troisième journée de la phase des poules de la Ligue des champions africaine, sera la troisième du genre dans l’histoire des confrontations entre les deux formations. En effet, la JSK et son adversaire du jour, le Ahly du Caire, se sont rencontrés à deux reprises, et le hasard fait que c’est à ce même stade de la compétition que les deux protagonistes se sont affrontés par le passé.

Les deux premières confrontations entre la JSK et Al Ahly du Caire remontent à l’été 2006, lors de la phase des poules de la Ligue des Champions africaine. Une double confrontation qui ne rappelle pas de bons souvenirs aux Canaris, lesquels n’avaient pas réussi à s’imposer à l’époque : une défaite au Caire (2-0) avant un match nul au stade du 5-Juillet (2-2) et deux buts signés par l’ex-attaquant malien de la JSK, Cheikh Omar Dabo. Lors de cette phase des poules, la JSK, ayant comme adversaire Al Ahly du Caire (tenant du titre de la précédente édition), qui défendait à l’époque sa couronne africaine, avait terminé quatrième et dernière de son groupe, passant à côté d’une qualification en demi-finale de cette prestigieuse compétition, laquelle fuit toujours la formation kabyle.

La confrontation de ce soir sera donc la troisième du genre entre les deux formations et la première sur le terrain du 1er-Novembre de Tizi Ouzou. C’est une rencontre à double enjeu pour les Canaris qui auront, d’un côté, l’obligation de remporter cette manche aller pour se placer en pole position et se hisser en demi-finale et, de l’autre, à inscrire leur première victoire aux dépens des Ahlaouis, que les Canaris n’ont jamais battus auparavant, même s’il ne s’agit là que de la troisième confrontation dans l’histoire des deux formations. C’est dire donc l’importance de cette confrontation, notamment dans la conjoncture actuelle, marquée par les relations algéro-égyptiennes très particulières, et ce moins d’une année après les regrettables événements du Caire du mois de novembre dernier et l’attaque du bus de la sélection nationale.

Il est à noter enfin que la JSK s’était qualifiée une fois aux dépens du Ahly du Caire sans même affronter le club égyptien. C’était à l’occasion des demi-finales de la défunte Coupe d’Afrique des clubs champions de 1981, et ce suite au retrait de l’Egypte après l’assassinat d’Anouar Saddat. La JSK s’était ensuite retrouvée en finale face au Vita Club (ex-Zaïre) et avait réussi à remporter son premier titre africain.

T. M.

Ziti titulaire

En prévision du match de ce soir devant les Egyptiens du Ahly, le coach kabyle, Alain Geiger, alignera un schéma très offensif. Son 4-4-2 habituel se transformera en 4-3-3 lorsque l’équipe sera en position offensive. Aoudia, Azuka et Yahia Chérif seront désignés pour animer la ligne offensive de l’équipe. Ils tenteront d’être les plus opportunistes possibles car ils savent que les occasions de buts ne seront pas nombreuses au cours d’un match pareil. Derrière eux, Naïli, Douicher et Tedjar occuperont la zone médiane et feront le maximum pour gagner la bataille de cette zone sensible. Ils n’auront pas la tâche facile devant Ahmed Hassan et ses coéquipiers. En défense, le jeune Khoutir-Ziti sera titularisé au poste d’arrière droit alors qu’Oussalah gardera son statut de titulaire sur le flanc gauche. La charnière centrale sera composée du duo Coulibaly-Belkalem.

Le onze kabyle jouera un match défi et il doit être armé de courage jusqu’aux dents afin de pouvoir prendre le dessus sur le représentant égyptien, lequel ne jure que par la victoire à Tizi Ouzou.

Rafik Messad

Equipe probable : Asselah, Khoutir-Ziti, Oussalah, Coulibaly, Belkalem, Naïli, Douicher, Tedjar, Aoudia, Azuka, Yahia Chérif.