JSK : Après la brillante victoire de samedi face à Heartland

  • PDF

Al Ahly ne fait pas peur aux Canaris

Après deux tentatives ratées dans la phase des poules, la formation du Djurdjura semble bien partie pour valider son billet d’accès au carré d’as de la Champions League africaine. La victoire de samedi dernier face au représentant nigérian Heartland, qui confirme les Jaune et Vert aux commandes de leur poule B, de surcroît avec six points au compteur, fait que les poulains à Geiger ont dégagé une grande partie du chemin menant vers le dernier carré. Les deux victoires acquises respectivement face à Al Ismaïly et Hertland présentent les Kabyles comme un sérieux candidat à la qualification. Ces derniers ne doivent plus que confirmer leur regain de forme afin d’éviter à leurs fans de déchanter, eux qui avaient rempli les travées du 1er-Novembre samedi dernier et qui promettent d’être plus nombreux dans dix jours face au géant égyptien, Al Ahly du caire. La bonne production des camardes à Naïli lors des deux premières journées de l’épreuve continentale attire les fidèles supporters des Canaris, qui ne veulent pas rater cette aubaine de voir leur équipe favorite se frayer un chemin pour la première fois de son histoire vers les demi-finales de la plus prestigieuse des compétitions africaines.

 

Préparation à Tizi Ouzou

 

Dans la perspective d’affûter leurs armes afin de mieux aborder le face-à-face avec le deuxième représentant égyptien dans cette poule, les camarades à Douicher ont prévu un cycle de préparation intense à Tizi Ouzou. Initialement, la préparation devait s’effectuer sous forme d’un stage bloqué à Alger, mais après réflexion, ce stage est tout simplement annulé. Le duo Geiger- Bouhellal effectuera les réglages qu’il faut afin de permettre au groupe de monter crescendo et montrer un visage meilleur face à l’ogre égyptien, favori en puissance de cette poule B avant l’entame de cette compétition africaine. Si sur le plan physique les Canaris ont eu un bon rendement, leur accélération du jeu en deuxième période en étant la meilleure preuve, toutefois, sur les plans tactique et de la cohésion, du travail attend encore le duo Geiger-Bouhellal. Ces derniers, qui vont sans doute intercaler au moins un match amical au milieu de ce stage (fort probablement face au CRB) vont tester d’autres variantes. Ils doivent notamment préparer un remplaçant au défenseur Ali Rial, suspendu face au Ahly après le deuxième carton dont il a écopé samedi dernier. Remache pourra certainement faire l’affaire, bien sûr s’il se réapproprie ses forces d’ici la date de la venue des Egyptiens. Dans ce cas, l’entraîneur Alain Geiger devrait l’aligner en arrière droit pour permettre à Coulibaly de retrouver son poste dans l’axe central.

Rafik Messad